L’État au service du capitalisme

649 visites

Ainsi donc, il y aurait des contrats aidés, aidés par l’Etat, c’est à dire que l’Etat aide à créer des relations entre travailleurEs et patrons (des contrats de travail) sur le marché du travail.

L’Etat aide le marché à fonctionner. Nous, on nous a toujours dit que le marché se suffisait à lui seul et qu’il fonctionnait tout seul mathématiquement. Et qu’en plus un de ses ennemis principaux est l’Etat. N’est-ce pas M. Madelin ?

Le libéralisme se veut donc être un modèle économique se passant de l’intervention de l’Etat sauf pour la Police, l’Armée et la Justice : la répression quoi ! Euh, la répression des pauvres si on veut être plus précis.

Malgré ce discours officiel, les patrons ont toujours fait appel à l’Etat. Ce qui est logique puisque l’Etat est au service de la classe exploiteuse. C’est un outil de gestion de notre société, il gère donc notre exploitation et cela qu’il soit de droite ou de gauche. Que ce soit pour développer des secteurs économiques trop lourds financièrement (le rail au 19e siècle ou pour la téléphonie …) ou pour aider en cas de coups dur (catastrophes naturelles, licenciements…), les patrons n’hésitent jamais à faire appel à l’Etat.

Mais au fait cet argent il vient d’où ? C’est nos impôts, c’est notre argent. Et donc, il sert à quoi : à assister les patrons. Et après, c’est nous qu’on traite d’assistés.

Donc leur grande idée c’est de financer les patrons pour qu’ils embauchent. Autrement dit, on paye des impôts pour se faire exploiter. On marche sur la tête ! L’Etat se permet d’intervenir dans la relation Travailleur/ Patron pour alléger le pauvre patron de ses cotisations.

Mais les cotisations sociales qu’est-ce que c’est ? C’est notre salaire, il est indirect mais c’est profondément de l’argent qui nous est dû pour notre travail. Il sert à faire fonctionner notre système de solidarité entre travailleurEs (ou ce qu’il en reste) : retraite, sécurité sociale, chômage…

Donc quand le patron est exonéré de cotisations sociales, cela correspond à une baisse de salaire. Vous direz : Oui, mais l’Etat compense. Mais l’Etat c’est quoi ? C’est nos impôts. Après, on vient nous parler de déficit dans nos caisses de solidarité. Qu’on arrête d’exonérer les patrons de payer notre salaire total.

Au final, la propagande officielle à propos de ces contrats aidés c’est de l’éthique : les entreprises et l’Etat font un effort pour aider les gens en les embauchant. Mais au final, le travailleurE se voit contraint d’accepter un contrat précaire et pour le patron c’est tout bénéf, il a unE travailleurE moins cher, donc il empoche plus d’argent.

Stop à la Précarité ! Stop au vol de nos cotisations !

P.-S.

Confédération Nationale du Travail du Rhône
Syndicat Interco
 :
44, rue Burdeau 69001 Lyon
Permanences tous les mardis de 18h à 20h
Tél : 04 78 27 05 80
interco69(arobase)cnt-f.org

Liste de diffusion du syndicat CNT Interco 69 : inscription sur cette page pour être tenu informé des activités du syndicat (manif, débat, publication...).

Liste de diffusion de la CNT : inscription sur cette page (rubrique « Lettre d’info ») pour être tenu informé de l’actualité de la CNT.

Union régionale CNT Rhône-Alpes : coordonnées sur cette page des syndicats de la région Rhône-Alpes.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT Interco 69 » :

› Tous les articles "CNT Interco 69"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>Coronavirus : 5 mesures d’urgence

Face à la crise sanitaire majeure qui frappe le monde entier, nous ne pouvons nous contenter de dénoncer l’inaction du gouvernement, ou de respecter les – nécessaires – mesures de prévention. Alors que les ravages du néolibéralisme et de la destruction des services publics sont désormais des évidences...

› Tous les articles "Salariat - précariat"