La formation

886 visites

Pour la CNT, la formation ne se résume pas à
une formation professionnelle qui prépare les
travailleurEs aux objectifs de l’entreprise et à l’idéologie
dominante. Pour le patronat cette formation
n’a pour unique but qu’un meilleur ajustement des
qualifications au marché de l’emploi et à la croissance,
elle lui permet une mainmise sur l’organisation
du travail et de notre vie sociale. NON, la
CNT n’entend pas laisser l’initiative et le contrôle
de la formation aux seuls employeurEs, la formation
n’est pas un simple investissement, elle est
avant tout un formidable levier d’émancipation de
la classe des salariéEs. Car trop souvent l’Éducation
nationale n’a joué qu’un rôle de formatage afin
de faire de nous des travailleurEs dociles et prêts
à l’emploi. La CNT se battra toujours pour que la
formation professionnelle soit une véritable
deuxième chance, une valorisation, une reconnaissance
et une protection pour le/la travailleurE.

Mais bien au-delà du cadre strictement professionnel,
pour la CNT le fait syndical et le fait
éducatif sont intimement liés. Ainsi le fait d’adhérer
et militer à la CNT est déjà un acte formateur,
de part son fonctionnement qui permet une
véritable autogestion, par l’absence de
permanentE, de « professionnelLE » du syndicalisme,
par le roulement des tâches, par la solidarité
qui y règne, le/la salariéE est lui-même
acteurE d’un syndicalisme émancipateur.

La CNT est l’héritière directe du syndicalisme de
combat, celui de l’origine du syndicalisme, celui
des Bourses du travail, celui de F. Pelloutier pour
qui le droit à la formation était un acte révolutionnaire
et préparait les transformations profondes
de la société.

Car l’anarchosyndicalisme et le syndicalisme
révolutionnaire dont est porteur la CNT dépassent
le cadre purement revendicatif pour préparer
par ses combats et sa réflexion le monde de
demain, un monde plus juste et plus libre qui sera
l’oeuvre des travailleurEs eux-mêmes. Ainsi par
l’autogestion du syndicat, des luttes, et au-delà
l’autogestion des entreprises et de la société, le/la
travailleurE se réapproprie sa propre capacité de
compréhension et de réorganisation du monde.

Ainsi l’éducation et le syndicalisme s’interpénètrent
en permanence à la CNT, l’un et l’autre
repose sur une autonomie individuelle et collective,
car il ne peut pas y avoir d’émancipation
dans un cadre de soumission type enseignantE/
élèves, dans une perspective corporatiste
et utilitariste. Les syndicats CNT par le biais de
leurs Unions locales, dans l’esprit de faire renaître
la pratique des Bourses du travail, mettent en
place des bibliothèques gratuites et autogérées,
des sessions de formations et de réflexions, des
débats, des rencontres, des projections...

La seule vraie connaissance se doit d’être
libératrice en donnant une conscience et
une culture de classe aux travailleurEs, afin
que l’esprit d’exploitation et de profits
soient bannis à tout jamais de cette
société, pour qu ’une société sans classes,
libertaire et autogérée se fasse jour.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT Interco 69 » :

› Tous les articles "CNT Interco 69"