Paris : la grenade de désencerclement fait un blessé grave le jeudi 26 mai

672 visites
Loi travail

Chaque journée de manifestations contre "la Loi Travail et son monde" voit son lot de violences policières. La mobilisation du 26 mai n’y a donc pas échappé et la police a blessé très grièvement une personne à Paris ce jeudi. Aux dernières nouvelles (samedi 28 dans l’après-midi, soit deux jours après les faits), la vie du jeune homme n’est plus en jeu mais il est plongé dans le coma (ou « sédation profonde »). À son réveil, les séquelles sont potentiellement graves.

L’arrestation d’un autre jeune à l’angle de la Cours de Vincennes et de la rue du Général Niessel (près des rails de tramway) provoque des huées. La CSI (compagnie de sécurisation et d’intervention) exfiltre l’individu à l’entrée de la cour d’immeuble du 2 rue Général Niessel. Ils sont au moins cinq policiers autour de l’adolescent assis dans la cour de l’immeuble, passif et menotté. Une autre unité arrive alors en renforts. Là aussi, elle se déplace sous les sifflets. Ils sont cinq hommes et avancent en file indienne le long du muret de la résidence. Soudain, l’homme de tête balance une grenade de désencerclement en plein milieu de la foule.

Il n’y avait pourtant là aucun danger caractéristique. Et quand bien même il y en aurait eu, le groupe aurait pu se replier en une poignée de secondes dans la cour d’immeuble (déjà protégée par d’autres policiers présents !). Rien ne justifiait l’usage d’une grenade de désencerclement selon "leurs règles". Aucun point de contrôle sensible n’était à protéger et la foule n’était pas menaçante. A moins que les huées soient perçues comme des menaces suffisamment sérieuses...

Une fois l’explosion de la grenade, un homme s’effondre au sol. Directement sur le bitume et non sur un « poteau de protection » comme tente honteusement de nous le faire croire une « source proche de l’enquête ». Les images choquantes l’attestent sans difficulté

Très vite, les gens pratiquent les premiers secours sur l’individu touché à la tempe gauche dont l’hémorragie est criante. Des gens aident le blessé mais ça n’a pas l’air de plaire à la Police. Alors que fait-elle ? Et bèh elle rebalance une grenade sur la foule mais cette fois-ci elle est lacrymogène. Heureusement que le blessé allongé au sol n’a pas besoin d’un peu d’oxygène...

La suite à lire sur : https://paris-luttes.info/la-grenade-de-desencerclement-fait-5914

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant ouvertes...

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

› Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Minneapolis : maintenant deux camps s’affrontent dans ce combat

Les manifestations de cette semaine à Minneapolis marquent un tournant historique dans l’ère du COVID-19. Comme nous l’avons fait valoir en mars, certaines choses valent la peine que nous risquions notre vie pour elles. Perpétuer le capitalisme n’en fait pas partie. Mais certain·e·s d’entre nous sont...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

> 22 mai 1994 : dis tonton, tu vas pas nous lâcher en plein génocide ?!

En 1994, l’État français supervisait et participait au génocide d’un million de Tutsis. En une centaine de jours, l’État français et les autorités extrémistes rwandaises de l’époque accomplirent l’extermination d’une partie de la population rwandaise désignée comme ennemi intérieur. Le 22 mai 1994, le...

>8 Mai 1945 : Massacre de Sétif !

Le jour même où la France est libérée, elle réaffirme dans le sang sa domination coloniale en Algérie : 45.000 morts à Sétif, Guelma, Kherrata et dans tout le Constantinois. Cet évènement tragique nous touche particulièrement à Lyon, car il y a un grand nombre de personnes originaires de Sétif parmi les...

>Jaroslav Hašek ou la satire libertaire

Humoriste animant les cabarets de Prague au début du XXe siècle, le libertaire Jaroslav Hašek, né le 30 avril 1883, est une figure majeure de la littérature tchèque. Comme son personnage du brave soldat Chvéïk, il a été confronté à la bêtise de l’armée et de la guerre. Souvent interdits, brû­lés par les...

› Tous les articles "Guerres - Armements"