Les communards à Lyon - Les insurgés, la répression, la surveillance, de Matthieu Rabbe

748 visites

Après l’ouvrage de Laurent Gallet sur Antoine Cyvoct, l’Atelier de création libertaire continue dans la découverte de cette histoire libertaire lyonnaise méconnue. Cette fois, c’est Matthieu Rabbe qui aborde le thème des communards lyonnais.

Dans le cadre du mois de novembre libertaire, ces deux auteurs présenteront leurs livres au CEDRATS, le samedi 21 novembre 2015, à partir de 15 heures.

JPEG - 153.2 ko

La répression de l’insurrection de la Guillotière, le 30 avril 1871, enterre définitivement les espoirs de révolution sociale des communards lyonnais qui, depuis la chute du Second Empire et la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, essaient de soulever la ville. Pourtant, l’anarchiste et révolutionnaire russe Michel Bakounine lui-même pensait que l’esprit historique de révolte de Lyon en faisait une des villes les plus propices pour lancer le mouvement qui affranchirait tous les peuples. Et si celui-ci a marqué de sa présence les mouvements communalistes lyonnais, il ne fut pas isolé dans son combat et ne représente pas à lui seul un mouvement riche et complexe.

Bien loin d’être une simple copie de la Commune de Paris, la Commune de Lyon a une histoire et un retentissement propre, sa répression aussi. Les communards étaient bien souvent considérés par ceux qui les combattaient comme un ramassis d’exaltés, de voleurs, d’ivrognes, de criminels «  excitant à la guerre civile  », et, contre eux, on mobilise toutes les instances répressives de l’État. Une vision, une réaction dictées par la peur et le mépris pour des hommes et des femmes dont les parcours forment une nébuleuse de vies multiples.

Matthieu Rabbe, né à Besançon, a grandi à quelques centaines de mètres des maisons natales de Pierre-Joseph Proudhon et Charles Fourier. Familier depuis l’enfance de l’œuvre d’un autre franc-comtois, peintre et communard, Gustave Courbet, c’est tout naturellement que ses études d’Histoire à l’Université Lyon III l’ont amené à s’intéresser à la Commune de Lyon, sa ville adoptive.

samedi 21 novembre 2015

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Atelier de Création Libertaire » :

>La Gryffe et la Coordination libertaire de Lyon

La librairie La Gryffe est née en 1978. Daniel Colson la connaît bien, lui qui a participé à cette expérience collective depuis le début. Daniel Colson a donc choisi de nous montrer que l’histoire de La Gryffe s’est bâtie en quelque sorte sur les conflits et les différend(t)s. Nous publions ici le...

› Tous les articles "Atelier de Création Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>Maurice Kriegel-Valrimont, jusqu’au bout l’esprit de rébellion

Le mercredi 2 août 2006, le grand résistant français Maurice Kriegel Valrimont s’est éteint à Paris à l’âge de 92 ans. Toute sa vie, il a voulu changer le monde, avec succès assez souvent. À Lyon, Maurice prend le nom de Valrimont, et réussi, avec d’autres, à organiser l’unité des mouvements de résistance...

› Tous les articles "Mémoire"