Liberté pour les antimilitaristes prisonniers de l’État turc !

800 visites
2 compléments

Nous vous invitons à passer ou à téléphoner aujourd’hui même, lundi 15 février, pour mettre la pression au Consulat Général de Turquie, 87 rue de Sèze, 69006 Lyon (04 72 83 98 40). Une diffusion de tracts aura lieu toute la journée devant le bâtiment, en même temps que le procès contre des camarades d’Ankara.

Ce lundi 15 Février aura lieu à Ankara le procès de 19 camarades pour « détournement de l’obligation du service militaire ». La Huitième Haute Cour Pénale leur reproche d’avoir participé le 6 Janvier dernier à un rassemblement de soutien à l’objecteur de conscience incarcéré Enver Aydemir. Depuis cette date, notre camarade Volkan Sevinç est également détenu comme organisateur présumé, et pour le prétendu port d’une arme lors de son interpellation : une arme à feu selon la police, qui devient en fait un couteau par la suite… En vérité il s’agit d’une pure manipulation dont l’objectif est le harcèlement des groupes antimilitaristes de Turquie. Les juges prétendent intimider le mouvement et se débarrasser d’un militant anarchiste exemplaire.

Nous rejetons toute autorité de l’État turc à juger nos 19 camarades : cet État qui utilise le respect de la loi comme outil de répression contre les minorités et les dissident-e-s ; mais qui s’appuie sur la violence clandestine des mafias et de l’extrême-droite lorsque cela lui semble opportun pour écraser les rebelles kurdes ou turcs. Nous refusons toute légitimité à l’État turc pour accuser notre camarade Volkan Sevinç de port d’arme, « d’éloge du crime et des criminels » : cet État qui persécute les opposant-e-s à sa sale guerre au Kurdistan ; et qui arme intentionnellement les assassins, sa police et son armée, les milices dans les campagnes et les organisations fascistes en ville ; les bourreaux de nos frères et sœurs kurdes et turcs anti-nationalistes.

Volkan Sevinç et ses 18 camarades sont des symboles, pour nous comme pour nos ennemis. Ils incarnent la cohésion entre révolutionnaires issu-e-s de nations différentes, par-delà les barbelés que les États dressent aux frontières. Ils incarnent la solidarité avec les peuples qui subissent l’oppression raciste. Ils incarnent le combat contre le nationalisme, le militarisme comme piliers idéologiques de la société turque, contre le système colonial que subissent les kurdes depuis des décennies. Pour l’État turc, tout ceci en fait des traîtres qui méritent plusieurs années de prison. Mais pour nous, être considéré comme un traître par un état policier, militaire et colonial est un honneur. Nous soutiendrons les troupes turques engagées dans la guerre au Kurdistan : lorsqu’elle tireront sur leurs officiers avant de déposer les armes.

Plus d’informations en turc essentiellement ou en anglais :
internationala.org ahaligazetesi.org
militarizmekarsihayat.blogspot.com savaskarsitlari.org

P.-S.

A bas l’armée !!!
Auto-détermination pour nos frères et sœurs kurdes !

A bas la prison !!!
Liberté pour les militants kurdes séquestrés par l’État français !
Liberté pour nos camarades antimilitaristes emprisonnés en Turquie !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 16 février 2010 à 13:29

    Les nouvelles de l’audience d’hier à Ankara sont les suivantes : notre camarade Volkan Sevinç est libéré pour l’instant, le procès est reporté à avril.

    Autant de temps utile à l’accusation pour se préparer. Il est probable que la libération de Volkan soit une stratégie de démobilisation, étant donnée l’ampleur du soutien, en particulier entre les frontières turques, mais également en europe.

    Autant de temps utile à la solidarité pour se consolider. L’unique facteur de « démobilisation » ne pourra être qu’un acquittement de Volkan et de nos 18 camarades... Puis une victoire contre l’armée, le service militaire et la guerre.

    Si les suites de la campagne de solidarité sur l’agglomération lyonnaise vous intéressent, consultez Rebellyon, il y aura des suites.

    Nous soutenons leurs troupes... quand elles flinguent leurs officiers !

  • Le 15 février 2010 à 13:28

    La diffusion de tract devant le consulat turc de Lyon est terminée, faute de munitions, toutes distribuées malgré les tentatives minables d’intimidation du personnel de sécurité... Discussions intéressantes à propos de la guerre au Kurdistan, et surtout avec les nombreux ressortissants turcs de Lyon qui ne peuvent pas retourner dans leur région d’origine, précisément à cause de l’obligation de s’acquitter du service militaire (y compris pour un passant résidant en france il y a 30 années, à l’âge de 7 ans...).

    Une remarque au passage : le mouvement kurde de la diaspora est harcelé par la police française pour son mode de financement de la lutte... On les accuse de racketter les immigrés. Peut-être. Reste que l’Etat turc exige une somme rondelette de 6 000 euros pour s’affranchir du service militaire lorsqu’on vit à l’étranger. Un racket confortable, qui a l’avantage d’être couvert par la mauvaise foi de la loi et la complicité de l’Etat français. Un racket qui permet probablement d’équiper les nombreux appelés du contingent restant en grenades, afin de d’épurer les villages kurdes.

    Soyons attentifs au verdict du procès d’Ankara, à la suite à donner à cette campagne de solidarité, ainsi qu’à l’opportunité de reprendre la lutte antimilitariste là où nous l’avons laissée en france... A bas les juges et les états-majors !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

>Le S.N.U. vu par des Lycéens

Le S.N.U.(Service National Universel) est un programme institué par le gouvernement actuel, il sera le nouveau service militaire. Ce service n’aura qu’un seul objectif, celui de militariser la jeunesse pour la rendre plus obéissante. Le gouvernement à pris cette décision sans même demander leur avis...

>11 novembre, la guerre de 1914-1918 : le creuset des totalitarismes

Les commémorations du 11 novembre 1918 occultent toujours le souvenir du carnage et préfèrent exalter le martyre des soldats en sacralisant leurs combats. Elles fabriquent le mythe de la guerre nationale, la mémoire des combats est déformée, le culte du soldat est quasi religieux et s’incarne dans les...

› Tous les articles "Guerres - Armements"