Logistique Monoprix : la lutte continue à la Samada de Neuville !

1651 visites
3 compléments

Alors que les salariéEs de la Samada ont entamé leur septième semaine de grève sur les salaires à Neuville-sur-Saône, la direction persiste toujours dans son refus de négocier. Aux dires des grévistes, on n’avait jamais vu un mouvement si long et si dur dans cette filiale de Monoprix en charge de la logistique [1] : « ma plus longue grève, elle avait duré 6 heures, et on avait toujours obtenu le paiement de nos heures de grève ! ».

Depuis le 31 mai dernier, les grévistes revendiquent, avec une détermination sans faille, l’intégration pour touTEs d’une prime de 50€ au salaire de base, et une augmentation de 50€ pour s’aligner sur le site de la Samada-Gennevilliers. Outre les pressions diverses et les menaces de licenciements ou de restructuration, toutes les tentatives de la direction pour casser la grève ont échoué. Face au blocage des entrées et sorties de marchandises par les grévistes, elle avait fait venir des salariéEs d’autres sites français, prime exceptionnelle à la clé, et loué jusqu’à 4 entrepôts dans les environs de Lyon, dans l’Ain et en Haute-Savoie  ; la détermination des grévistes les a fait tenir des piquets partout. Après avoir été déboutée une première fois par le Tribunal de Grande Instance de Lyon dans sa tentative de rendre illicite le piquet, elle a fait appel... et s’est fait débouter une seconde fois par une Cour d’Appel pourtant réputée profondément réactionnaire. Obligée par la Préfecture à entreprendre une conciliation en passant par la médiation de l’Inspection du Travail, et alors que les grévistes sont prêtEs à revoir leurs revendications, la direction a dans un premier temps proposé un protocole de fin de conflit ne tenant aucunement compte des revendications des grévistes... avant d’adopter une nouvelle stratégie  : elle ne vient même plus aux rendez-vous, et pour cause, le DRH est parti en vacances. Quel mépris pour les salariéEs en lutte  !

Dans cette situation de blocage, il est plus que jamais urgent d’organiser la solidarité avec les grévistes, en continuant à aller les soutenir sur le piquet de Neuville, et de les aider financièrement  !

Une soirée de soutien est organisée ce mercredi 13 juillet à 20h à Neuville, allons-y en nombre  !

Zone Industrielle Lyon nord, avenue des Frères Lumières (vers le château d’eau)
NEUVILLE s/Saône

Il y aura à cette soirée Jean-Baptiste Veujoz, compositeur interprète de chanson française

Contact : 07 70 61 34 46, déléguée syndicale

RTF - 3.9 Mo
communiqué de presse des grévistes.

Les articles précédents :
- Soutien aux salarié.e.s de Samada en grève devant la cour d’appel (20/06)
- À Neuville, des employé.es de Samada, filiale de Monoprix, sont en grève (09/06)

Notes

[1plateforme de réception, préparation et répartition des produits vendus dans les magasins Monoprix et les Galeries Lafayette de la région

mercredi 13 juillet 2011

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 12 juillet 2011 à 14:46, par Jul

    Au cours des dernières semaines, ce type d’action a déjà eu lieu : il y a eu des distributions de tracts devant les Monoprix de Croix-Rousse, Cordelier, Vaise, Part-Dieu, etc. L’idée était justement de sortir un peu de l’isolement de Neuville, comme tu le décris bien.
    C’est vrai aussi que ces diffs ont été limitées par le peu de forces disponibles, mais à chaque fois l’accueil auprès des clients était plutôt bon, et je suis sûre que ça met un petit coup à l’image de marque de Monoprix, même si on voit bien que pour le moment, ils préfèrent laisser pourrir la marchandise et dépenser des milliers d’euros pour organiser les livraisons en passant par d’autres sites que celui de Neuville plutôt que de satisfaire les revendications des grévistes !

  • Le 12 juillet 2011 à 11:56

    La semaine dernière à monoprix X-Rousse il n’y avait plus grand chose dans les rayons... et pour cause. Bien sur la petite affichette qui indique « des problèmes de logistiques » ne fait pas mention d’un mouvement de grève.
    Ne pourrions nous pas, en accord avec les travailleurs en lutte, diffuser des tractes à l’entrée des Monoprix de Lyon pour expliquer la raison de ces rayons vide ? Une petite pression devant les monops ne serait pas de trop ; car les clients ne savent pas forcément que la plateforme de distribution est en grève et puis Neuville c’est loin du centre ville feutré.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info