Soutien aux salarié.e.s de Samada en grève devant la cour d’appel

889 visites
1 complément

La direction de Samada, filiale de Monoprix, fait appel de la décision du Tribunal de Grande Instance du 8 juin dernier, qui avait refusé de déclarer illicite le piquet des salarié.e.s grévistes : il.lles sont convoqué.e.s devant la cour d’appel mercredi 22 à 9h, soyons nombreux/ses à les soutenir ! (149-153 cours Lafayette, 8e chambre de la cour d’appel)

Cela fait maintenant 3 semaines que les salarié.e.s de Samada, filiale de Monoprix, sont en grève à Neuville-sur-Saône pour les salaires. Il.les récla­ment d’une part l’inté­gra­tion à leur salaire de la prime men­suelle de 50€ (chose promise par la direction suite à une grève en avril dernier) pour tou.te.s, y compris les chefs d’équipe, qui s’étaient mobilisé.e.s avec le reste de la boîte, et d’autre part une aug­men­ta­tion de 50€ pour s’ali­gner sur d’autres sites natio­naux, comme celui de Gennevilliers. Et depuis 3 semaines, la direction refuse d’ouvrir la moindre négociation !

Le 8 juin, le Tribunal de Grande Instance a débouté la direction en refusant de déclarer le piquet de grève illicite. Les grévistes ont donc pu continuer leur lutte avec détermination, maintenant les piquets et initiant de nouvelles actions pour visibiliser leur mouvement, notamment en direction de magasins Monoprix, malgré des conditions de plus en plus difficiles. En effet, depuis le début de ce conflit, la direction de Samada-Monoprix a bien montré que son refus de satisfaire les revendications des grévistes est loin d’être une question d’argent : elle n’a eu aucun scrupule à faire venir des salarié.e.s d’autres sites de Samada ailleurs en France, avec prime exceptionnelle à la clé, à payer les services d’une société de sécurité privée pour contrôler les piquets, jour et nuit, ou à louer jusqu’à 4 entrepôts dans l’Ain ou en Haute-Savoie pour continuer à livrer les magasins Monoprix... et dans l’espoir d’épuiser les forces des grévistes.

La direction vient de faire appel de la décision du Tribunal de Grande Instance et entend faire déclarer les piquets illicites. Elle multiplie d’autre part les pressions envers les salarié.e.s grévistes, faisant planer des menaces de licenciements à l’issue du conflit.

Soyons nombreux/ses à les soutenir devant la Cour d’Appel (149-153 cours Lafayette, 8e chambre de la cour d’appel) mercredi 22 juin à 9h !

Continuons à leur rendre visite à Neuville-sur-Saône (Z.I. Lyon nord, au bout de l’avenue des Frères Lumières, vers le château d’eau) pour les aider à faire vivre le piquet !

mercredi 22 juin 2011

Soutien aux salarié.e.s de Samada en grève devant la cour d’appel

09h00 - 10h00
cour d’appel de Lyon, annexe Lafayette

149-153 cours Lafayette

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 juin 2011 à 08:06

    A Carrefour, dans ces moments là, ils réquisitionnent les salarié-e-s d’autres sites pour pouvoir ouvrir les magos...
    Tout mon soutien aux salarié-e-s de Monop’, un des pires exploiteurs de la grande distrib’ (c’est dire !)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info