Lyon-Turin n°1 : les impacts du Lyon-Turin sur la ressource en eau et ses usages

1361 visites
No Tav

De par les chantiers qu’il engendre, le Lyon-Turin aura des impacts considérables sur la ressource en eau : drainage de quantités considérables d’eau, réduction du débit des sources et cours d’eau, perturbations irréversibles des cycles hydrogéologiques, etc. Pourtant, malgré ces risques, une étude du BRGM (2021) pointe les limites du système de mesure des débits mis en place par le promoteur TELT. Au cours des dernières années, plusieurs communes ont vu des points d’eau asséchés par les chantiers du Lyon-Turin. Une alerte sur l’eau, considérée comme sérieuse, a été émise par la Commission Nationale de Déontologie et d’Alerte en Santé Publique et Environnement (CNDASPE) en 2021 auprès des autorités, mais elle n’a à ce jour reçu aucune réponse.

Dans un rapport d’expertise commandé en 2006 par la commission européenne sur le Lyon-Turin, on trouve un bilan hydrologique sur les impacts du forage des tunnels et des descenderies sur le cycle de l’eau (pages 47 et 50). D’après ce rapport, ce sont entre 60 ET 125 MILLIONS DE M³ D’EAU souterraine qui s’écoulent des montagnes qui devront être drainés par le projet chaque année (alimentation en eau d’une ville comme Lyon, soit un million de personnes) et déversés à leur pied.

PNG - 48.1 ko
PNG - 45.6 ko
PNG - 53.9 ko

Le rapport note que le drainage de ce volume « considérable » d’eau aura des impacts sur : le stockage et le mouvement des eaux souterraines, réduction du débit des sources et cours d’eau en surface, changements radicaux de la répartition entre eaux de surface et souterraines… Ce qui aurait un impact sur l’environnement en général et sur les usages de l’eau : alimentation en eau potable des villages et villes, agriculture et irrigation, gestion des eaux usées ou la production d’hydroélectricité.

Dans certains villages de la vallée comme Villarodin-Bourget, Saint-Martin-de-la-Porte et Saint-André, des points d’eau sont déjà taris depuis de nombreuses années à cause des travaux des descenderies du promoteur TELT. À noter qu’en 2006, les impacts du changement climatique et des sécheresses n’ont pas été pris en compte. Alors que l’eau se fait de plus en plus rare, elle est soit accaparée par l’agro-industrie (ex. mégabassines) ou traitée comme un obstacle aux projets d’infrastructures.

Un rapport a mettre en relation avec celui du BRGM en 2021 qui note que 75% des mesures de débit effectuées par TELT ont une « exploitabilitée limitée » et que la méthode de prélèvement n’est pas adaptée, entrainant une « incertitude importante » sur les résultats (p. 4, p. 51-53)

En d’autres termes : le chantier du Lyon-Turin met dangereusement en péril la ressource en eau, ses promoteurs minimisent ces impacts, et les moyens qu’ils mettent en oeuvre pour mesurer ces impacts ne sont pas satisfaisants.

Vivre et Agir en Maurienne (VAM) a donc alerté la Commission Nationale de Déontologie et d’Alerte en Santé Publique et Environnement (CNDASPE) dans un courrier en novembre 2021. TELT a notamment creusé dans les zones de protection de nombreux points d’eau, au mépris de la loi. La CNDASPE a admis que tous ces éléments étaient effectivement évocateurs d’une « véritable alerte » sur l’eau en décembre 2021. Alerte mentionnée dans un compte-rendu de la CNDASPE daté du 22/12/2021 et précisant que ces éléments ont été transmis aux ministères de l’environnement, des transports, au président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes et au président du Conseil départemental de Savoie.

Depuis, c’est silence radio des autorités, des ministères, des conseils régionaux et départementaux. Comme l’atteste cette lettre de la CNDASPE, datée du 23 avril 2023. Qui enjoint même les habitant-es à faire connaître l’affaire dans la presse.

Le Lyon-Turin est un projet néfaste pour l’eau (mais pas seulement, on y reviendra) : bouleversements irréversibles des cycles hydrogéologiques, drainage de 60-125 milions de m3 d’eau annuellement, asséchement de points d’eau et menaces sur les autres usages.

LES 17 et 18 JUIN 2023, SOYONS NOMBREUX-SES en Maurienne lors de la mobilisation internationale, pour que ce projet ne voit jamais le bout tunnel !


Sources :

Rapport de 2006 : https://lyonturin.eu/documents/docs/cowi2006_ltf_final_report_fr.pdf
Article sur les communes impactées et les conséquences sur la ressource en eau : [https://reporterre.net/Les-tunnels-du-Lyon-Turin-une-catastrophe-pour-les-sources-d-eau]
BRGM, 2021 : https://vamaurienne.ovh/wp-content/uploads/2022/02/Rapport_TELT_RP-71257-FR_20211124-export-copie.pdf
Courrier de Vivre et Agir en Maurienne (VAM) à la CNDASPE (novembre 2021) :

PNG - 53.9 ko
PNG - 208.7 ko
PNG - 61.9 ko
PNG - 33.4 ko

Compte-rendu de le CNDASPE (décembre 2021), faisant mention d’une « véritable alerte » sur l’eau : https://www.alerte-sante-environnement-deontologie.fr/deontologie-et-alertes-en-sante-publique-et-environnement/actualites/article/releve-des-decisions-de-la-reunion-du-16-decembre-2021
Article sur l’alerte de la CNDASPE (janvier 2022) : [https://www.lyoncapitale.fr/actualite/ligne-lyon-turin-une-commission-et-un-rapport-alertent-sur-la-gestion-des-sources-d-eau-souterraines?utm_campaign=post-auto&utm_medium=twitter&utm_source=mashup-lyoncapitale]
Réponse de la CNDASPE à VAM (24 avril 2023) : https://vamaurienne.ovh/lettre-de-vam-au-president-de-la-cndaspe

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « No Tav » :

>Marche Populaire NO TAV de Susa à Venaus les 8-9-10 décembre !

L’invitation pour tous* pour ce 8 Décembre est de rejoindre le Val de Suse, le Val qui Résiste, pour la grande marche populaire de Suse à Venaus et pour les nombreuses autres initiatives qui traverseront notre territoire ces jours-là. Les 8-9-10 seront trois jours de lutte, de débat, de...

› Tous les articles "No Tav"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>8 juin nouveau chantier au verger du Turfu

Le 8 juin, on se retrouve aux vergers occupés (Sablons dans la vallée du Rhône) pour un nouveau chantier !!! La journée et soirée sera en soutien aux luttes paysannes palestiniennes.

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport » :

> Oups we did it again !

Dans la nuit du 7 au 8 juin, nous avons brûlé deux poids lourds dans l’enceinte de l’ entreprise de Jean Lefebvre, filiale de Vinci, à Castanet-tolosan.

>Présentation du nouveau numéro de la revue Z !

À l’occasion de la sortie de son dernier n° “Seine-Saint-Denis : Faire corps face aux Jeux”, l’équipe de la revue Z traverse un bout de la rhône-alpie, aux côtés de la grandissante mobilisation NOJO contre la tenue des Jeux d’hiver dans les Alpes en 2030.

› Tous les articles "Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport"