Nano-débats pour maxi-arnaque

2455 visites
4 compléments


DU COUP, CE JEUDI 14 JANVIER, CEBAT-MAGOUILLE A ÉTÉ AUSSI ANNULÉ À LYON !
Une centaine de Lyonnais et de personnes de la région opposées à une société de contrôle, à un monde de nanotechnologies, à un monde de "biotechnologies", ont réussi encore une fois à obliger à faire annuler ce faux débat public destiné à faire accepter à l’opinion publique un monde des nécrotechnologies...
Ces opposants aux nanotechnologies se sont levés dès l’ouverture de ce faux débat et ont noyé les intervenants ainsi que l’auditoire sous les huées et les sifflets en scandant « Les nanos, on n’en veut pas ! » Certains ont déployé des banderoles où il était inscrit : « Les nanos, c’est totalitaire », « Nanomonde = maxi-servitude », « Débat bidon, démocratie en toc ». D’autres ont déchiré le programme de cette mascarade à l’École Normale Supérieure Sciences de Lyon.

Plus de détails dans l’édition Rebellyon du vendredi 15 janvier.

C’est suite au Grenelle de l’environnement qu’il a été décidé d’organiser un « grand débat public » sur les nanotechnologies, afin d’éviter le bide monumental des OGM et leur rejet massif par la population. Les nanotechnologies se sont en effet développées discrètement et en toute opacité depuis de nombreuses années. Les faux-débats sur les nanotechnologies, organisés nationalement par la Commission Nationale du Débat Public, ont commencé depuis le 15 octobre. Ils ont déjà été :
- Annulé la semaine dernière à Rennes ! Rennes, débat public nanos : la CNDP encore obligée d’annuler
- Boycotté puis annulé à Lille : Pourquoi nous ne participerons pas au débat sur les nanotechnologies et Récit d’un fiasco sur les nanos, voir aussi Lille : les opposants annulent le débat ;
- Perturbé à Strasbourg : Débat national sur les nanotechnologies : le ton est donné ! ou Perturbation de la première réunion de la CNDP ;
- Critiqué à Orléans : Propagande nano : récits de la soirée d’Orléans ;
- Saboté à Clermont-Ferrand : Un débat pipé sur les nanotechnologies, Sabotage de la CNDP Nanos et Bienvenue au jardin d’acclimation des nanotechnologies ;
- Nargué par Pièces et Main-d’Œuvre (PMO) : La CNDP nous écrit (encore !) ; nous répondons (derechef) ;
- Mis à nu à Toulouse : Les nanos à Toulouse ça pue !!! et Le débat sur les nanotechnologies mis à nu par ses participants ;
- Occupé à Valence, où le Pôle Traçabilité a été envahi par une cinquantaine de personnes, action conjointement organisée par PMO et la Confédération Paysanne ;
- Quant à Grenoble, on nous propose du matériel militant pour lutter contre les nanotechnologies. Des tags sur les murs ainsi que des banderoles sur les ponts ont fleuri dans la ville. Des opposants se sont rendus à la Fête de la Science (voir aussi les photos). La conférence de presse de la CNDP Nanos a été perturbée, jeudi 19 novembre, et Minatec a été envahi, vendredi 20 novembre (voir ici, ici et ).
Finalement les débats qui restent auront lieux avec le public séparé des experts ! C’est à dire que les experts de la CNDP répondront aux questions par écran interposé. Comme le dit si joliment un article : c’est un débat bidon dans un bunker qui va avoir lieu.

La caravane de promotion des nanos continue sa tournée ce jeudi 14 janvier à Lyon.

La mascarade fait rire, rigolons-en encore...

Les faux-débats sur les nanotechnologies, organisés nationalement par la Commission Nationale du Débat Public, ont commencé depuis le 15 octobre. Ils ont déjà été :
- Annulé la semaine dernière à Rennes ! Rennes, débat public nanos : la CNDP encore obligée d’annuler
- Boycotté puis annulé à Lille : Pourquoi nous ne participerons pas au débat sur les nanotechnologies et Récit d’un fiasco sur les nanos, voir aussi Lille : les opposants annulent le débat ;
- Perturbé à Strasbourg : Débat national sur les nanotechnologies : le ton est donné ! ou Perturbation de la première réunion de la CNDP ;
- Critiqué à Orléans : Propagande nano : récits de la soirée d’Orléans ;
- Saboté à Clermont-Ferrand : Un débat pipé sur les nanotechnologies, Sabotage de la CNDP Nanos et Bienvenue au jardin d’acclimation des nanotechnologies ;
- Nargué par Pièces et Main-d’Œuvre (PMO) : La CNDP nous écrit (encore !) ; nous répondons (derechef) ;
- Mis à nu à Toulouse : Les nanos à Toulouse ça pue !!! et Le débat sur les nanotechnologies mis à nu par ses participants ;
- Occupé à Valence, où le Pôle Traçabilité a été envahi par une cinquantaine de personnes, action conjointement organisée par PMO et la Confédération Paysanne ;
- Quant à Grenoble, on nous propose du matériel militant pour lutter contre les nanotechnologies. Des tags sur les murs ainsi que des banderoles sur les ponts ont fleuri dans la ville. Des opposants se sont rendus à la Fête de la Science (voir aussi les photos). La conférence de presse de la CNDP Nanos a été perturbée, jeudi 19 novembre, et Minatec a été envahi, vendredi 20 novembre (voir ici, ici et ).
Finalement les débats qui restent auront lieux avec le public séparé des experts ! C’est à dire que les experts de la CNDP répondront aux questions par écran interposé. Comme le dit si joliment un article : c’est un débat bidon dans un bunker qui va avoir lieu.

C’est suite au Grenelle de l’environnement qu’il a été décidé d’organiser un « grand débat public » sur les nanotechnologies, afin d’éviter le bide monumental des OGM et leur rejet massif par la population. Les nanotechnologies se sont en effet développées discrètement et en toute opacité depuis de nombreuses années. Ainsi, à Lyon, les nanotechnologies sont déjà bien implantées : depuis 2007 l’Institut des Nanotechnologies de Lyon fait bosser plus de 200 personnes sur des recherches qui vont de la microélectronique à la défense. Un master leur sont même dédiés à Lyon I. Champ d’investissement financier monstrueux, ce pseudo-débat est censé donner un vernis démocratique à des recherches qui doivent, selon les chercheurs et industriels, « révolutionner nos vies ». Un bouleversement comparable, du point de vue historique, à l’introduction de l’électricité et de l’informatique ; et du point de vue de la menace, au nucléaire et aux OGM.

L’organisation de ce pseudo-débat est sous-traité à la première entreprise de relations publiques de France, I&E, qui s’occupe entre autres de faire accepter la pilule d’iode aux malheureux riverains des centrales nucléaires après avoir été chargé de faire la surveillance des blogs d’enseignantEs !

La caravane de promotion des nanos continue sa tournée ce jeudi 14 janvier à Lyon.

La mascarade fait rire, rigolons-en encore...


- DU COUP, CE JEUDI 14 JANVIER, CEBAT-MAGOUILLE A ÉTÉ AUSSI ANNULÉ À LYON !
Une centaine de Lyonnais et personnes de la région opposées à une société de contrôle, à un monde de nanotechnologies, à un monde de "biotechnologies", a réussi encore une fois à obliger à faire annuler ce faux débat public destiné par le gouvernement et les trusts industriels à faire accepter par l’opinion publique un monde des nécrotechnologies... Ces opposants aux nanotechnologies se sont levés dès l’ouverture de ce faux débat et ont noyé les intervenants ainsi que l’auditoire sous les huées et les sifflets en scandant « Les nanos, on n’en veut pas ! » Certains ont déployé des banderoles où il était inscrit : « Les nanos, c’est totalitaire », « Nanomonde = maxi-servitude », « Débat bidon, démocratie en toc ». D’autres ont déchiré le programme de cette mascarade à l’École Normale Supérieure Sciences de Lyon.

A Lyon comme ailleurs, les nano-technologies ça ne passe pas !

- Annulé, aussi, à Marseille
Ce mardi 19 janvier 2010, la Commission nationale du débat public sur les nanotechnologies avait prévu de tenir son 13e faux débat à Marseille. Comme à Lille, Grenoble, Rennes et Lyon, elle s’est enfuie devant les opposants au nanomonde et aux manipulations d’opinion, très nombreux dans la salle du Pharo. Ce, en dépit du tri effectué à l’entrée par les physionomistes assermentés, qui ont empêché l’accès à une dizaine de personnes. Tandis que Jean-Pïerre Chaussade (vice-président de la commission), s’adressait au début à la foule calme pour raisonner les contestataires éventuels, il a été très vite ridiculisé par les prises de paroles, et après 40 minutes de chahut, de sifflets, de slogans, de chants, de banderoles, il jette l’éponge, quitte la scène et donne rendez-vous sur internet.
Débat public nanos Marseille : encore raté

- Annulé par la CNDP, elle-même, à Orsay
Le 26 janvier, la CNDP annule le pseudo-débat elle-même avant qu’il n’ait pu avoir lieu. La salle qui devait l’accueillir ayant été tagguée (« Nanos : faux débats, vrais dégâts », « Nanos, petits mais fachos », « Nanos, ça nous fichier »...) et les serrures bouchées, la CNDP invoque des « risques pour la sécurité du public ». La revendication de l’action à Orsay
Le « débat »bidon se passe entre experts directement à l’hôtel où logent les organisateurs dans un bunker.

- Annulé par la CNDP, elle-même, à Montpellier, Nantes et Paris
Le 3 février, la CNDP, annule les dernières réunions. Craignant une énième rébellion d’un public hostile à ses faux débats la CNDP préfère annuler les réunions de Montpellier et de Nantes. La dernière réunion à Paris se déroulera « sans public » uniquement sur invitation et sur internet.

- Voilà c’est un échec sans précédent d’une commission gouvernementale !

Pour une autre information sur les nanos :

- Aujourd’hui le nanomonde est le site du débat public sur les nanos.

Le dernier numéro du bulletin Aujourd’hui le nanomonde est consacré à ces faux-débats.

- La page nécrotechnologies des opposants Pièces et main d’oeuvre (PMO).

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 30 novembre 2009 à 13:29

    aujourd’hui et demain aura lieu un colloque payant pour universitaires (75€) et industriels (300€), a l’Ecole Centrale de Lyon, (36 avenue Guy de Collongue, ECULLY)...

    Extrait du programme : « Dans les deux approches, la maîtrise technologique des connections entre nano-objets et notre monde à l’échelle macroscopique est un problème à résoudre pour rendre effectives et utilisables les nanotechnologies. Afin d’explorer l’articulation entre les approches top-down et bottom-up, l’objectif du colloque sera de rassembler des spécialistes de différentes origines disciplinaires, présentant des savoir-faire variés (nanofabrication, nanocaractérisation, composants et systèmes, chimie, biologie) issus de domaines d’application clé des nanotechnologies telles que les technologies de l’information et les nanobiotechnologies. Ce colloque sera aussi une occasion de discuter des défis démocratiques posés par les impacts, positifs comme négatifs, liés à ce domaine d’exploration. »

    plus d’infos sur :
    http://cjc.univ-lyon2.fr/360-7-Se-connecter-nanomonde-Connecting-to-the-nanoworld.html

  • Le 24 novembre 2009 à 12:36

    Je ne suis pas en train de casser du sucre sur le dos du festival dans son ensemble - ainsi que je l’ai dit, la conférence sur Pétain a l’air tout à fait respectable -, j’attire juste l’attention sur cette projection particulière dans la mesure où :
    - l’animatrice est Dorothée Benoît Browaeys, spécialiste de l’enfumage médiatique sur les nanos, et non Jean-Marc Lévy-Leblond,
    - au moins un des 2 films a été l’objet de vives controverses,
    - le texte de présentation est à côté de la plaque et ne traite « que » du problème sanitaire lié aux nanos, et non du projet politique qui va avec. On peut tenter une explication : les problèmes sanitaires, c’est une question facile pour les décideurs, car ils pourront être réglés à l’aide de réglementations plus strictes et de recherches ad hoc.

    Je ne condamne pas d’avance cette projection, mais je doute fort qu’il en sorte quoi que ce soit de sincère.

  • Le 23 novembre 2009 à 14:03, par e_ther

    A voir, en général le débat est plutôt intéressant et ouvert au festival d’Oullins.

    Je me souviens d’une rencontre (2002 ou 2003) avec Jean-Marc Levy-Leblond, dont la thèse centrale, défendue brillamment, était justement que les citoyens sont dépossédés de leurs expression.
    Il avait également été dit que la notion d’experts est une arnaque et qu’il appartient aux citoyens d’exiger, d’obtenir et de partager le pouvoir...
    C’est plutôt positif, non ?

  • Le 21 novembre 2009 à 14:59, par CitoyenLaMairde

    En attendant l’arrivée de la caravane publicitaire à Lyon, les impatients pourront noter la projection mercredi prochain à Oullins, de deux films sur les nanotechnologies dans le cadre du festival science et cinéma « A nous de voir ».
    http://www.mjc-oullins.com/data_film/film_prog_day.htm

    Il s’agit de « Nanosciences nanotechnologies – Questions d’éthique, questions de société » de Marcel Dalaise, Alain Monclin, François Tisseyre et Hervé Colombani, et de « Le Nanomonde ou l’abîme » de Vivian Gateau, qui a déjà fait l’objet de critiques et de vifs échanges là :
    http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=181
    http://www.decroissance.info/Les-techniques-atomiques-quel-est

    Texte de présentation de la soirée :

    Les nanosciences et nanotechnologies représentent aujourd’hui un secteur stratégique de la recherche. Leurs potentiels économiques sont considérables et ce dans de nombreux domaines : informatique, télécommunications, médecine, biologie, matériaux, chimie, énergie et environnement. Mais l’absence de débat concernant les dangers liés à leur développement continuent d’alimenter la polémique et une méconnaissance des enjeux. Pourtant, deux questions restent essentielles : quels sont les risques ? Comment gère-t-on le risque ?

    Comme c’est souvent le cas avec les manoeuvres de publi-information dans ce domaine, cette déclaration ignore soigneusement la question centrale des nanos, celle du droit de regard des citoyens sur ce qui se prépare dans les labos (en d’autres termes, « nous a-t-on demandé notre avis quand il était encore temps ? »). On note bien une timide allusion à une absence de débat, mais elle porte uniquement sur la question des risques sanitaires, sujet beaucoup moins casse-gueule pour nos décideurs éclairés, puisqu’ils pourront toujours y répondre en annonçant la création de moult comités d’éthique, de collèges d’experts indépendants, etc. Bien entendu, il ne manque pas la subtile allusion à la « méconnaissance des enjeux » de la part du public, laquelle, ce n’est pas dit ici mais on s’en doute un peu, alimente la peur et le rejet irrationnel de ces technologies pourtant pleines d’avenir pour l’humanité, bla bla bla, bla bla bla.

    Bref, rien que ces quelques lignes, c’est prometteur.

    D’ailleurs, les habitués ne seront pas surpris de retrouver lors de cette projection Dorothée Benoît Browaeys, cofondatrice de l’agence de communication Vivagora, dont le slogan est, rappelons-le, de « mettre en culture l’innovation ».

    Accessoirement, juste avant cette projection, il y a un film qui a l’air plutôt intéressant, sur la propagande sous Pétain :

    Denis Peschanski et Jorge Amat proposent d’analyser ces images de propagande et la formidable tentative de contrôle des esprits qu’elles accompagnent.

    Bien sûr, tout rapprochement avec les films suivants ne serait que pur mauvais esprit.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info