Non au racisme, non à l’impérialisme. Appel à un cortège libertaire antifasciste

4566 visites
7 compléments

Dans un contexte de crise capitaliste, la bourgeoisie et l’Etat français redoublent d’agressivité : l’Etat mène une politique de casse sociale qui vise à préserver les intérêts du patronat et des actionnaires. Nous en payons le prix au quotidien : explosion du chômage, précarité, gel ou la baisse des salaires, envol des loyers, dégradation de notre santé et de notre accès aux soins, les difficultés pour boucler les fins de mois.

Ce 14 janvier, un groupe nationaliste prend le prétexte de la guerre d’Afghanistan pour diffuser son venin antisémite et raciste. Son opposition à cette guerre n’est qu’une position opportuniste pour parader dans nos rues et diffuser leurs idées. Elle reflète aussi le point de vue d’une fraction de la bourgeoisie française voyant seulement dans cette guerre leur alignement sur celle de la bourgeoisie américaine. Elle se contrefout du sort des travailleuses et des travailleurs afghanEs, coincéEs entre une armée d’occupation et des forces réactionnaires religieuses, elles mêmes favorisées dans le passé par les puissances impérialistes, dont la France.
Cette même officine raciste ne dit rien bien entendu de l’impérialisme français, des exactions et de l’occupation militaire française dans bien d’autres parties du monde, et notamment en Afrique.
Pas plus qu’il ne dénonce les entrainements de l’armée française à la guérilla urbaine, qui visent à la préparer à intervenir sur le territoire français en cas de révolte sociale.

« Diviser pour mieux régner » : ici et là-bas
Pour prévenir tout risque d’explosion sociale, la bourgeoisie joue la carte du nationalisme. Avec un double objectif :
mobiliser les travailleuses et travailleurs derrière elle pour préserver sa position internationale,
et désigner des boucs émissaires pour lui permettre d’échapper à la colère populaire.
MusulmanEs, arabes, rroms, juifs, immigréEs sont tour à tour ou touTEs ensemble désignéEs comme responsables des problèmes, soit par l’Etat, les partis politiques, soit par les groupes nationalistes ou racistes.
Sans avoir l’air d’y toucher, la bourgeoisie et l’Etat favorisent ces courants qui représentent leur dernier rempart contre une explosion révolutionnaire.

Mais qui nous exploite ? Les patrons et les actionnaires !
Qui nous extorque des loyers ? Les propriétaires !
Qui nous licencie et nous précarise ?
La bourgeoisie, et au tout premier chef, la bourgeoisie française !
Non, nos intérêts ne sont pas les leurs, et c’est pour mettre fin à la domination bourgeoise, mais aussi de l’Etat que nous devons nous organiser et lutter. Cela veut dire éviter toutes les manœuvres de division qui veulent nous amener sur le terrain de la « guerre de touTEs contre touTEs ». Cela veut dire choisir la lutte des classes et non la guerre contre un « ennemi intérieur » ou extérieur désigné par la bourgeoisie.

Quant nous nous opposons à l’impérialisme, en commençant par l’impérialisme français, en Afghanistan comme ailleurs, qui redouble d’agressivité en ce contexte de crise, uniquement pour le contrôle des ressources. Car toute prétendue « solution nationale » à la crise capitaliste ne se fera que sur notre dos, et sur celui des travailleuses et des travailleurs des pays ciblés par l’impérialisme français.
Nous nous inscrivons dans les luttes des exploitéEs, qui ici ou en Egypte, en Russie ou en Argentine, luttent contre la bourgeoisie (y compris leur bourgeoisie nationale !) loin des impasses meurtrières du nationalisme.

Solidarité internationale des travailleuret des travailleuses !

Pas de guerre entre les peuples, pas de paix entre les classes !

Appel à la constitution d’un cortège libertaire lors de la manifestation antifasciste :
Samedi 14 Janvier à 14h place du pont / métro Guillotière


A l’appel de la Coordination des Groupes Anarchistes - Lyon, de l’Organisation Communiste Libertaire - Lyon, Les Voraces, La Rafale ...

Pour aller plus loin sur Rebellyon :
- Une nouvelle manifestation fasciste et raciste à Lyon en janvier
- Appel à une manifestation antifasciste massive et populaire le 14 janvier 2012
- Alexandre Gabriac, un nazi au Conseil Régional, la suite...
- Les voyages forment les Jeunesses Nationalistes (REFLEXes)

- Quel antifascisme aujourd’hui ? (CGA-Lyon)


Organisation Communiste Libertaire
Courant Alternatif
C/O La maison de l’ecologie
4, rue Bodin
69001 Lyon
ocl-lyon [at] laposte [point] net

Coordination des Groupes Anarchistes

JPEG - 41.8 ko


La plume noire, 8 rue Diderot , 69001 Lyon
Permanences samedi 15h-19h, dimanche 14h30-17h30
Émission Idées Noires, tous les mercredis 20h-21h sur le 102.2 Mhz de Radio Canut
groupe-lyon [at] c-g-a.org
- Vous pouvez recevoir les informations de la CGA-Lyon en vous inscrivant sur notre liste de diffusion

JPEG - 324.4 ko

samedi 14 janvier 2012

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 12 janvier 2012 à 11:27, par Un membre de l’équipe d’animation de Rebellyon.info

    Salut

    Sous cette article ont été proposés beaucoup de commentaires autour des mort récentes de Wissam et de l’autre personne à Aulnay. On vous rappelle que les compléments d’infos sont la pour complèter l’article, pas pour discuter des mots d’ordre de la manifestation (c’est pas sur le net qu’on s’organise collectivement, c’est en vrai). Par ailleurs si la question est importante (et des camarades de Clermont seront présent et pourrons faire le point) aucun article n’a pour l’instant été proposé à rebellyon, et aucun appel à manifestation/rassemblement non plus.

    Donc si le sujet mérite qu’on se bouge, ce n’est pas la lieu sous cet article. N’hésitez pas à proposer vos textes/appels/infos sur le sujet.

    Rappel :
    - La modération des compléments d’infos sur Rebellyon

  • Le 11 janvier 2012 à 19:23, par lou D.

    si si, voici l’appel sur leur site

  • Le 11 janvier 2012 à 18:33

    Aujourd’hui on apprend un nouveau tué à aulnay par les flics..

    Est ce qu’on va encore se laisser faire longtemps sans riposter ??!

  • Le 11 janvier 2012 à 16:56, par zoralarousse

    Que le fascisme gangrène la police de l’Etat français, c’est une chose logique, puisqu’il gangrène l’ensemble de la société depuis le début des années 2000. Pourquoi la police serait moins facho et raciste que le reste de la société ? La différence, c’est que les flics ont des armes, des connaissances poussées en coups pour immobiliser et aussi faire bien mal... mais le racisme, la mentalité de faf et ses effets, je voudrais souligner que les personnes « identifiables » comme pas « purement souchiennes » (beurk la souche bien moisie, bahhhhhh !), subissent la stigmatisation et ses effets aussi quand elles veulent se loger, trouver du taf, et même simplement aller se divertir ou étudier. Alors ouais, dénonçons les violences policières qui tuent, dénonçons les sales fafs nazis du gud lyon et compagnie. Mais dénonçons aussi, s’il vous plait, les abus commis par les autres administrations, moins visibles parce qu’ils ne font (du moins pas directement...) de morts : la caf, l’anpe, (pole emploi quoi), les régies de logement dont les hlm, etc, etc, etc. Autant de personnels en position d’autorité, et qui peuvent la dévoyer pour passer les prolos et les arabes au karcher.
    Et on ne parlera pas du racisme de profs dans l’éducation nationale (secondaire, primaire et supérieure). Allez, y’a des coups silencieux qui font aussi mal que les coups des flics, mais on le voit pas, parce que ça laisse encore moins de traces visibles ... pourtant « des noirs et des arabes y’en n’a pas beaucoup en classe de seconde », c’est pas moi qui le dit, c’est un rapperu.

    Dernières choses :

    - sur lsur le lien systématique « flic = facho », je crois bien que c’est Sartre (pas connu pour être anar) qui l’a fait parmi les premiers. Mais je ne suis pas sûre qu’il ait raison. Des connards, y’en a de partout, le pb c’est qu’ils sont plus dangereux quand ils sont armés et pourvus de la carte ad hoc...

    Sur la vengeance : on a déjà testé, je crois, au 19e siècle, en tant qu’anars. Sadi Carnot est mort, le poignard qui a servi à le tuer est toujours conservé au musée de l’école de police de saint cyr, santo caserio est mort aussi ... qu’est-ce que cela nous a apporté, en termes de convaincre les gens que notre projet de société vaut mieux que leur république bourgeoise et partirarcale ?
    Ce qui est sûr, c’est que la vendetta entre les anarchistes de l’époque et l’Etat, qui a commencé suite au tabassage de militants dans un commissariat (tellement tabassés qu’il a fallu plusieurs jours avant qu’ils soient « présentables » au Parquet pour être inculpés... et simplement coupables d’être revenus de manif avec un drapeau rouge en chantant, genre), eh bien cette vendetta, cette VENGEANCE, qui passe par ravachol, Henry, vaillant, et se termine par caserio, elle nous a permis d’avoir 98 ans de lois scélérates dans les pattes. La république bourgeoise et patriarcale, elle, s’en est bien tirée.

    Donc ça c’est sur le volet « tactique » : pour moi, la vengeance est une erreur tactique.

    Mais après, il y a un deuxième volet sur le fond : pour moi, la vengeance est une erreur éthique. Je me permets ici de mettre Camus (qui était très proche de nous, et très loin de Sartre, donc c’est pas un hasard ...). Camus parlait de la révolte, qui consiste à être indigné, révolté, par les humiliations et exactions subies, et donc à les refuser de toute son âme et de toute sa force.
    Mais sans les rendre.
    Il faudrait relire ce classique qu’est « l’homme révolté », parfois.
    Enfin moi plus personnellement, si j’avais à me venger de tous ceux qui m’ont fait du mal, ont saccagé ma vie et ma jeunesse (et je pèse mon mot : saccagé), il ne resterait plus grand monde à lyon.
    Alors quoi ? A un moment, il faut savoir, enfin je crois, dépasser son adversaire, et ne pas lui rendre ce qu’il nous inflige, parce que franchement, ce serait s’abaisser à son niveau de crasse.
    Ou bien ce serait faire la guerre, mais façon viriliste, et là, désolée, mais je manque de couilles, je suis pas. Voilà.

    Der

  • Le 11 janvier 2012 à 13:29

    et la CNT ?
    elle n’en fait pas parti du cortège libertaire ?

  • Le 10 janvier 2012 à 11:44, par ...?

    je suis d ’accord herope il serait bien de marqué le truc par une banderol ou autre en soutient aux familles et aux interpellés des émeutes qui ont suivi ..

  • Le 9 janvier 2012 à 23:36, par herope

    Il serait bien en mémoire d’un jeune de 30 ans Wissam mort a Clermont (le 9/01/12) après son interpellation il y a 8 jours sans être sortie de son coma !!!
    De dénoncer ces violences policières !!

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CGA - Coordination de Groupes Anarchistes » :

› Tous les articles "CGA - Coordination de Groupes Anarchistes"