Plusieurs blessées graves à la manifestation du secteur social à Lyon

2050 visites
5 compléments

Un rassemblement de salariés du secteur médico-social, en marge du congrès de la FEHAP, a tourné au drame, ce jeudi matin à la Cité Internationale de Lyon. Suite à un gazage des CRS et un mouvement de foule, trois femmes ont fait une chute de 3 m après qu’une grille au sol a cédé. Deux d’entre elles sont grièvement blessées.

A l’appel des syndicats, ils étaient 1500 manifestants -selon la police- venus de la France entière, à se rassembler, ce jeudi matin, devant le Centre des congrès de Lyon où se tenait l’assemblée de la Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne (FEHAP). Ils entendaient riposter contre la casse des conventions collectives du secteur médico-social.

La suite à lire sur Le Progrès en attendant plus d’infos.

L’appel à la manifestation publié sur Rebellyon : Mobilisation contre la casse des conventions collectives 51 et 66 du secteur médico-social.

Synthèse : Violences policières à la Cité Internationale : les mensonges du préfet

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 octobre 2011 à 12:28, par DOM

    RASSEMBLEMENT CE JOUR VENDREDIOCTOBRE A 14H30 au VINATIER
    DEVANT L’UMA (A l’ENTREE de l’hopital) pour

    PROTESTER CONTRE LES VIOLENCES POLICIERES DU 6/10
    EN SOLIDARITE AUX CAMARADES BLESSEES

    VENEZ NOMBREUX !!!!!

  • Le 7 octobre 2011 à 10:55

    @xl : la manif a eu lieu hier soir 6 octobre pendant que Collomb recevait les patrons pour un petit banquet.

  • Le 7 octobre 2011 à 10:27, par xl

    @syndicaliste libertaire
    Ce soir le 6 ou le 7/10 ?

  • Le 6 octobre 2011 à 17:45, par syndicaliste libertaire

    + Rassemblement aujourd’hui 18h à l’appel de SUD devant l’Hotel de ville aux
    Terreaux car Collomb doit recevoir une délégation de la FEHAP (patrons) ce
    soir


    Jeudi 6 octobre 2011, 10h, heure du débrayage pour la plupart des salariés non-cadre de mon établissement médico-social. Certains ont choisi de ne pas se rendre au rassemblement mais juste de déserter les ateliers... Mais bon, on ne va pas faire la fine bouche, ils se mobilisent à leur façon, c’est déjà ça...

    On laisse tomber l’argumentation avec les deux seuls non-grevistes, leur cas est désespéré.

    Pourtant, l’heure est grave, la chambre patronale FEHAP a annoncé le 1er septembre dernier, et ce apèrs 15 mois de négociations, la dénonciation partielle de la Convention collective nationale de 1951.

    L’opposition des organisations syndicales au projet patronal ne leur a pas plût, ils ont décidé de passer outre !!

    Cette dénonciation peut entraîner à court terme la suppression de nombreux droits pour nos collègues de la 51, et une possible future dénonciation de notre Convention de 66.

    C’est donc dans une optique de solidarité avec nos camarades de la Convention de 51 et pour annoncer haut et fort que nous sommes par la même opposé à un traitement similaire de la part de la FEHAP, que nous nous rendons à ce rassemblement devant l’espace Tête d’Or à la Cité Internationale.

    Et là, bonne surprise, l’appel de l’intersyndicale (CGT-CFDT-SUD-FO-CFTC) semble avoir porté ses fruits car environ 2000 personnes bruyantes sont rassemblées et encadrées devant l’entrée par une bonne vingtaine de CRS qui empêchent de nous approcher de trop près (à une cinquantaine de mètres, nous notons 6 cars remplis).

    Une délégation est reçue à l’intérieur du bâtiment.

    Les membres de la FEHAP qui réussissent à entrer sont conspués...

    Nous sommes plusieurs à penser qu’une entrée dans le bâtiment est possible (il faut marquer les esprits pour montrer notre détermination) : plusieurs groupes avancent petit à petit, les renforts arrivent ; s’en suit une petite montée de tension avec l’utilisation de gaz et de matraques pour faire reculer : les patrons sont escortés par la sécurité du bâtiment pour pouvoir rentrer.

    D’autres membres de la chambre patronale tentent d’entrer mais sont bloqués par des manifestants et chassés un peu plus loin ; puis nouvelle tentative d’avancée de notre part mais c’est trop tard les portes sont bloquées, les CRS équipés et après un gazage, un petit mouvement foule fait tomber 3 personnes sur une grille mal fixée qui les fait chuter de 2-3 mètres !!

    Intervention des pompiers qui mettront une bonne heure pour réussir à les sortir en espérant qu’il n’y aura pas trop de dégâts pour nos camarades (deux ont été évacuée à Edouard Herriot et l’une d’elle semble assez gravement touché...)

    Voilà où nous en sommes dans le secteur social sanitaire et médico-social : des patrons sourds à nos revendications qui essaient de nous retirer un à un tous les acquis obtenus ; des salariés prêts à se mobiliser pour défendre leur convention et une forte présence policière chargée de protéger ceux qui cherchent à détruire nos métiers.

    Ne lâchons rien, continuons les mobilisations de solidarité entre tous les secteurs de notre branche car l’unité les fera plier !!

    Un militant syndicaliste libertaire

    Source : tribune-syndicaliste-libertaire

  • Le 6 octobre 2011 à 17:23, par Djou

    A lire le communiqué de la préfecture !!!
    En le lisant, on croit que la chute s’est passée à 200 mètres du rassemblement.
    Alors que s’il s’agit de la grille sur la photo du progrès, elle se trouve à 10 mètres de celui-ci...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info