Produire et acheter français : une farce sinistre.

1757 visites
7 compléments

Les idées nationalistes ressurgissent en Europe. C’est qu’en temps de crise, le passé fait recette. Et on ne parle pas ici de mettre en avant la danse folklorique dans le Poitou et les plus belles chansons de Patrick Sébastien : Nos nouveaux Saint Louis et Jeanne d’Arc (ou Mireille, on sait plus) s’attaquent à l’économie. Alors voici un petit Kit de démontage de ces discours, qui font l’objet d’un quasi consensus sur l’échiquier politique, depuis l’extrême-droite version Soral, jusqu’à la gauche du PS. (...)

Les idées nationalistes resurgissent en Europe. C’est qu’en temps de crise, le passé fait recette. Et on ne parle pas ici de mettre en avant la danse folklorique dans le Poitou et les plus belles chansons de Patrick Sébastien : Nos nouveaux Saint Louis et Jeanne d’Arc (ou Mireille, on sait plus) s’attaquent à l’économie.
Alors voici un petit Kit de démontage de ces discours, qui font l’objet d’un quasi consensus sur l’échiquier politique, depuis l’extrême-droite version Soral, jusqu’à la gauche du PS.

De nos jours, un ouvrier tout jaune coûte moins cher qu’un ouvrier « made in France » (même s’il est tout jaune d’ailleurs… à vous dégoûter d’employer des français). Et comme dans la pub Duracell, un ouvrier chinois travaille carrément plus longtemps. Du coup, les patrons tendent à s’installer à Pékin plutôt qu’à Maubeuge.

Alors, depuis quelques années des discours protectionnistes se développent. Pour contrer les délocalisations, il faudrait « produire et acheter français ». Et si les gens préfèrent acheter chinois quand même : qu’a cela ne tienne, on taxe fortement les produits en provenance de Chine, et bing, ils valent super cher, et ne sont donc plus si compétitifs que ça.

Avec un bon coup d’intervention de l’État, un peu de stratégie industrielle de derrière les fagots, on se retrousse les manches, et au boulot les prolos !


En commençant la lecture, on pourrait se dire « mais ils sont tarés, si on intervient pas pour sauver l’emploi, alors les prolos du coin n’ont plus qu’a se faire virer sans rien dire » ?

Bien entendu que non. Simplement, le discours nationaliste qui tend à mettre en cause les pauvres bougres qui bossent à l’autre bout du monde, est une farce sinistre.

La suite à lire sur : http://www.tantquil.net/2013/06/11/produire-et-acheter-francais-une-farce-sinistre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 23 juillet 2013 à 14:29, par dogmatique ?

    Le fait de critiquer les discours protectionnistes n’est en rien une défense de la liberté de circulation du capital qui n’a d’ailleurs pas besoin de nous pour cela.
    Ces deux logiques marchent très bien ensemble, et plusieurs états, USA en tête, pratiquent en même temps l’une et l’autre.
    Alors désolé, mais vous n’avez pas démasqué la « véritable nature » du texte : ( dans votre logique, une ode au néolibéralisme)
    Quand aux reste des critiques, sincèrement lisez nous avant de critiquer.
    Je cite : vous qualifiez l’air de rien toute l’histoire des luttes ouvrières de réformistes et de soces dems..c’est quand même mensonger
    Ce qui est mensonger, c’est votre proposition : nous ne qualifions pas les luttes ouvrières de réformistes et cie. Ni l’air de rien, ni l’air de quelque chose. Vous, en revanche, n’avez pas d’argument a nous opposer et préférez en conséquence nous prêter des positions que nous n’avons pas, afin de les critiquer. Et ça, c’est un peu court.
    - Nous n’avons jamais traité de beauf des ouvriers en lutte, il s’agit là aussi d’un fantasme de votre part.
    - Nous ne sommes pas insurectionalistes, et n’avons aucun fétichisme pour les émeutes
    Enfin nous n’avons jamais qualifié de sociaux-traitres les personnes, autonomes ou autres, qui se sont joint aux luttes contre la réforme des retraites. Nous en étions, d’ailleurs. Mais c’est plus facile de répondre à côté de la plaque, à priori.
    Le propos de l’article en question, était de montrer que le protectionnisme n’est en rien une arme au service des prolétaires, mais à l’inverse une idéologie au service de la baisse des salaires. Et à cela vous ne répondez apparemment pas.

  • Le 11 juillet 2013 à 11:30

    C’est pas un brin dogmatique ? vous defendez l’air de rien la liberte de circulation du capital sous le pretexte que seule la revolution mondiale viendra a bout de tous nos problemes...et vous qualifiez toute pensee autre de « soce dem »
    Et vous qualifiez l’air de rien toute l’histoire des luttes ouvrieres de reformistes et de soces dems..c’est quand meme mensonger ,et un peu court..
    Avec le meme dogmatisme a 1000 lieues des realites de terrain, certains anarchistes (minoritaires) refusent de soutenir des luttes contre le colonialisme en palestine et ailleurs ,sous pretexte qu’ils sont contre l’Etat...
    Tout ca frise quand meme la br#nlette intellectuelle..
    Si on reste dans l’abstrait a cracher sur ce qui reste de resistance ouvriere en la qualifiant de beauf ou de reformiste ,on n’est pas un revolutionnaire..on peut pondre des appels super-radicaux a l’emeute mondiale que personne ne lit,ca ne changera pas cet etat de fait.
    Les autonomes qui se sont joint aux luttes contre la reforme des retraites ,contre la reforme de la secu en 95 ,qui se sont joint parfois aux greves des mineurs pour conserver leur emploi etc ils sont des sociaux traitres selon vous ?

  • Le 9 juillet 2013 à 23:31, par Lire l’article avant de le critiquer

    Manifestement, vous n’avez pas lu cet article. Il n’y a pas d’argument dans votre commentaire , simplement une comparaison avec Attali. S’opposer au capital par les barrières douanières est une idiotie. Le capital se sert et s’est servi des barrières douanières, elles ne sont en rien un obstacle.
    Oui, la seule sortie de crise qui ne soit pas au détriment, de manière brutale, des prolos, c’est la révolution. Évidemment, cette positions a toujours été raillé par les réformistes, qui préfèrent l’efficacité (et le confort) des ministères. Peu importe.
    En attendant, comme vous dites, eh bien reste la lutte. Et ce ne sont pas les flics et les douaniers qui nous la mèneront pour nous.

  • Le 9 juillet 2013 à 12:41, par Soral ou Zemmour n’ont pas a nous dicter notre agenda..

    Je me souviens d’une epoque pas si lointaine ou les anarchistes et les autonomes se battaient contre le traite de maastricht..Je me souviens du passage de la caravane anti CEE a Lyon au Rap Thou,des squatters de Copenhague qui se sont fait trouer la peau par la flicaille parcequ’ils osaient ,« sacrilege », s’opposer a la levee des barrieres douanieres en 1992....
    Que des revolutionnaires tiennent aujourd ’hui un discours a la Jaques Attali sous pretexte que s’opposer au capital ce serait reactionnaire et nationaliste..je trouve ca quand meme limite... (je sais vous allez me repondre que ca n’a rien a voir ,car vous attendez la prophetique revolution mondiale qui devrait venir prochainement)
    La gauche revolutionnaire est paralysee par le pseudo virage social des fafs...comme si c’etait eux qui devaient nous dicter notre agenda..Le piege dans lequel les zemmour,Marine LePen et soral nous font tomber ,c’est que par un tour de passe passe ils parlent d’immigration comme « armee de reserve du capital » et presentent les internationalistes comme des « idiots utiles du medef »... Si nous voulons les defaire ,il nous faut proner l’ouverture des frontieres aux proletaires du monde entier et la fermeture des frontieres au capital...les fafs feraient exactement l’inverse evidemment.
    sinon sur le meme sujet , un article interressant du diplo (meme si je ne partage leur point de vue un brin melenchoniste ,voire pire chevenementiste ,il y a des elements de reflexion interressants) sur cette gauche paralysee qui confond internationalisme et neoliberalisme :
    http://blog.mondediplo.net/2013-07-08-Ce-que-l-extreme-droite-ne-nous-prendra-pas

  • Le 29 juin 2013 à 20:56, par puisce qu’on parle precision des chiffres

    Si je citai ce chiffre c’etait d’experience ..bref..Sur l’exemple des importations au mexique :si on importe un produit achete .par colis par exemple..c’est taxé directement par le service des douanes ,a 25% ou 30 % du prix de vente..effectivement il y a dans ces 30% deux choses distinctes la taxe d’importation ET le VAT
    la taxe d’importation varie selon les produits ,avec13.97% en moyenne et 16% de VAT ,ca fait bien 30% de taxes sur une importation en moyenne.
    "Duty Rates
    Duty rates in Mexico vary fro m 0% to 140.4%, with the average duty rate at 13.97%. Some products can be imported free of duty (e.g. laptops, and other electronic products).
    Sales Tax
    VAT is levied on imports at a standard rate of 16% calculated on the sum of the CIF value, duty, and DTA. Some products can be imported free of VAT."
    13.97% d’importation en moyenne et 16% de VAT ,ca fait bien exactement 30% de taxes sur une importation.
    http://www.dutycalculator.com/help_center/Import-duty-taxes-when-importing-into-Mexico/

  • Le 28 juin 2013 à 15:57, par Babar rosso (le pote de rataxes)

    @texte libertaire...
    Nous ( le collectif tantquil) répondons en grande partie a ces critiques dans les commentaires sur le site.
    L’objet de ce texte n’était pas d’apporter des solutions. Nous ne disons pas : ceci ne marche pas, mais ceci en revanche pourrait marcher pour mieux gérer le capitalisme ( car il s’agit forcément de cela) tout simplement car nous ne croyons pas que la question se pose en ces termes.
    Les barrières douanières ne sont pas un rempart pour les droits sociaux, mais un moyen de les attaquer. La lutte collective est la seule arme dont dispose les prolétaires, pas de s’en remettre a un état ou a un sauveur quelconque.

    Au passage « jeter les ouvriers dans les bras du fascisme », non mais franchement ! Si je comprend bien, nous serions des anarchistes partisans du libre échange roulant au final pour le fascisme ? Trève de plaisanterie !

    Le contenu du protectionnisme, aujourd’hui, c’est la hausse des prix. Le reste est du discours idéologique. Il en est de même pour la taxe carbone que vous avez l’air de préconiser : cela fait partie de l’austérité. Exactement comme la taxe hamburger adoptée dans plusieurs pays d’Europe n’est pas faite pour nous faire devenir sveltes, la taxe carbone n’est pas faite pour moins polluer. Il y a d’ailleurs fort a parier que si un jour elle existe, les entreprises en seront exonérés.
    Et ce sont les prolos, obligés de prendre leurs bagnoles pour se rendre a leur boulot du fait de l’éloignement domicile/travail lié aux couts toujours plus élevé du foncier, qui paieront cette TVA repeinte en vert.

    Ceci dit, si vous tenez vraiment à savoir ce que nous préconisons, c’est pas si dur a trouver, on en parle dans notre « qui sommes nous », que je cite :
    "[N]ous ne voulons en aucun cas fournir de plans de gestion de crise, d’urgence, ou tenter de gérer le capital. Le bateau coule, et nous n’entendons ni colmater les brèches, ni gratter une place dans les canots de sauvetage réservés aux classes dominantes : nous comptons toucher terre.
    Bien sûr, nous ne pensons pas que le capitalisme se laissera vaincre sans rien dire. C’est dans cette mesure que nous pouvons nous qualifier de révolutionnaires : aucune réforme, aucun moyen légal, ne supprimera ce qui est inscrit dans le code génétique du capitalisme : l’exploitation.
    "
    La suite est sur le site. http://www.tantquil.net/qui-sommes-nous-2/
    Enfin, je ne me prononcerai pas sur le caractère spécifiquement anarchiste de la révolution. Mais il faut une croyance singulière dans l’immortalité du capitalisme pour la croire impossible, ou du moins en repousser la perspective au delà d’un siècle. Alors, pour citer la conclusion du texte :
    " Cet immense nivellement vers le bas n’est pas encore réalisé. Et pour qu’il fonctionne, il va falloir nous passer sur le corps. A tantquil, on pense que ça ne se passera pas si facilement que ça.
    Le Capital VS l’immense collection des prolos du monde, de toutes les couleurs, nationalités, etc. C’est BetClic (un site de pari en ligne) qui risque d’être surpris…
    "

    Un dernier mot : sur internet, mieux vaut citer ses sources. Ainsi, les chiffres que vous donnez sur les barrières douanières du Mexique apparaissent clairement comme fantaisistes. Les données que j’ai trouvés pour ma part que par exemple, je cite brièvement :
    les droits moyens sont tombés de 9,9% en 2007 à 4,6% en 2012 pour les produits manufacturés (définition de l’OMC) et seulement de 23% à 20,9% pour les produits agricoles.
    Source :http://www.wto.org/french/tratop_f/tpr_f/s279_sum_f.pdf

  • Le 27 juin 2013 à 11:22, par Texte libertaire ou libertarien ?

    mouais... Ce texte dit des choses vraies ,et bien sur il est logique et inevitable que le capitalisme asiatique ,sud americain et a moyen terme africain rattrappe au moins en partie le niveau de vie occidental pendant que ce niveau de vie baisse en Europe.C’est un reequilibrage logique.
    Mais que preconise ce texte ? le fatalisme ? dire aux gens que de toutes facons 0n va se pauperiser ,fini la secu,fini la retraite ,fini le chomage ,fini l’emploi ? et qu’il ne faut rien faire car c’est reactionnaire ? Finalement ca pourrait etre un texte de Barroso..
    Ce genre de discours sans proposer aucune alternative ,c’est malheureusement jeter les ouvriers dans les bras du fascisme.
    Je suis surpris de voir qu’il manque a l’appel l’ argument antiprotectionniste le plus important :
    Oui le protectionnisme a outrance est dangereux ,car il mene a l’imperialisme (des marches captifs dans des « blocs de pays » ) ,et donc a la guerre mondiale
    entre blocs imperialistes.On en a quand meme eu deux.(pour prendre un exemple :Si le Japon avait eu acces au ressources minieres accaparées par les pays anglosaxons, et avait pu y exporter ses produits ,il ne serait jamais entré en guerre )

    S’il est impensable de revenir au protectionnisme et a l’imperialisme du 20e siecle et a la guerre qui va avec ,faut il pour autant se laisser tondre en disant « c’est la fatalité » ?? la revolution mondiale anarchiste ,c’est pas dans les 20 prochaines annees ,et probablement pas non plus dans les 100 prochaines..
    Je suis surpris de voir sur rebellyon un texte s’opposant a la taxation des marchandises ,(surtout venant de gens proches des no tav ,qui a la base denoncent le toujours plus vite toujours plus loin et la marchandisation du monde)...
    On marche sur la tete a detruire la planete pour gagner quelques centimes a la production en faisant venir les pieces et les matieres premieres de l’autre bout du monde en camion et en cargo,qui marchent a l’essence...L’argument ecologique devrait se suffire a lui meme ..une taxe ’carbone" sur le transport des marchandises ,c’est n’est pas une solution miracle, mais en tous cas ca freinerait la destruction de l’environnement.Il ne s’agit pas d’empecher les pays de la peripherie de travailler ,d’exporter ou de bouffer , juste de freiner la destruction de la planete...(et ca marche dans les deux sens ,les pays de la peripherie importent eux aussi toutes sortes de produits de partout. Qu’est ce que vous croyez ,les pays emergents ont de tres fortes taxes sur leurs importations ,ils ont compris que le liberalisme total detruirait tout chez eux.Le Mexique malgre l’alena taxe TOUS les produits americains a 30% de leur valeur ,ils ont bien compris que le libre echangisme facon Barroso, c’est du suicide )
    La nature se fout du systeme politique des humains et n’attendra pas la fin du capitalisme pour etre detruite....nous sommes en train de tout bruler ,et surtout de bruler tout le carbone et le rejeter dans l’atmosphere pour gagner quelques centimes sur chaque produit ,et il ne faut rien faire car c’est un truc de superdupont reactionnaire que d’envisager de s’y opposer ?

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Globalisation - capitalisme » :

>Tout le monde déteste Amazon !

Les enjeux sont trop importants. Amazon ne recule devant rien pour s’imposer, à nous de faire de même pour résister aux Grands Projets Inutiles et Imposés qui servent les intérêts des puissants et détruisent nos environnements. Un projet est actuellement en cours dans la métropole lyonnaise. Même si ce...

>Quand Bizi, ANV & Co se rendent complices de l’Etat

Le temps est venu pour nous de dénoncer l’imposture de ces organisations qui depuis trop d’années tentent de nous déposséder de nos combats et négocient sans cesse notre reddition face aux violences du système capitaliste. Retour sur le G7 et la plateforme...

› Tous les articles "Globalisation - capitalisme"