Projections du film « À nos corps défendants » de IanB en soutien au Collectif Justice et vérité pour Wissam le samedi 21 mars

996 visites
Projection

En soutien au « Collectif Justice et vérité pour Wissam » , le « Comité Justice et Vérité pour Mehdi » vous invite, le 21 Mars, à 17 h, à la projections du film « À nos corps défendants », de IanB du collectif Désarmons-les ainsi qu’à un repas à prix libre.

L’Entrée est à prix conseillé de 3€ (soutiens comme tu peux !) et la recette sera reversée en soutien au « Collectif Justice et vérité pour Wissam El Yamni ».

En soutien au « Collectif Justice et vérité pour Wissam », le « Comité Justice et Vérité pour Mehdi » vous invite à :

Une projection et un débat autour du film « À nos corps défendants », réalisé par IanB du collectif Désarmons-les.

Ça se passera à l’Atelier du Chat Perché : 29, rue Salomon Reinach 69007, Lyon et l’ouverture des portes aura lieu à 16h30 avec :

- Le Comité Justice et vérité pour Mehdi
- Le Collectif Justice et vérité pour Wissam
- Ian B réalisateur et membre du collectif Désarmons-les

La projection débutera à 17h et sera suivie d’une discussion. Pour finir un repas à prix libre sera servi à partir de 19h30 .

Film :
A nos corps défendants : " Ce film ne raconte pas une histoire. Il se veut une approche sensible et radicale des violences psychologiques et physiques infligées aux habitant·es des quartiers populaires par la police.
Les récits prennent place dans la France des vingt dernières années, celle de l’après Sarkozy, et sont rapportés par les premier·e·s concerné·e·s : pas de sociologue, pas d’historien, pas de journalistes ni de storytelling. Juste la parole de celles et ceux qu’on voudrait voir silencieux·ses : Wassil Kraiker et ses parents Zohra et Abdelaziz, des jeunes d’Argenteuil, Amine Mansouri et son père Moustapha, Ali Alexis et son épouse, Ramata Dieng et Farid El Yamni…

On y aborde la question de la domination, ou comment L’État traite les corps étrangers pour mieux les contrôler. Il est question de racisme, de torture et d’un combat vital pour la vérité. Les protagonistes de ce film n’avaient pas choisi de devenir un jour visibles, mais les violences systémiques en ont fait des combattant·e·s, à leurs corps défendants."

Entrée prix conseillé : 3€ (soutiens comme tu peux !)
La recette sera reversée en soutien au « Collectif Justice et vérité pour Wissam El Yamni »

Comité Justice et vérité pour Mehdi : collectif-justice-pour-mehdi@riseup.net

JPEG - 702.4 ko
GIF - 2.8 Mo
samedi 21 mars 2020

[Reporté] Projections du film « À nos corps défendants » de IanB

17h00 - 21h00
Atelier du Chat Perché

29, rue Salomon Reinach 69007, Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Vérité et Justice pour Mehdi » :

› Tous les articles "Vérité et Justice pour Mehdi"

Derniers articles de la thématique « Projection » :

› Tous les articles "Projection"

Derniers articles de la thématique « Militarisme / Armements » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

>Octobre lyonnais en 1942 : « Pas un homme en Allemagne ! »

C’est le cri des cheminots lyonnais des ateliers d’Oullins qui ont eu le courage le 13 octobre 1942 d’arrêter le travail pour s’opposer aux réquisitions de leurs collègues dans les entreprises de guerre allemandes. Le mouvement s’étend dans la région. L’unification de la résistance ouvrière et de la...

› Tous les articles "Militarisme / Armements"