Quelques considérations sur la situation actuelle en Catalogne et l’action des anarchistes

1482 visites

Une fois encore, beaucoup d’anarchistes – beaucoup trop – se sont laissé entraîner (au sujet de la situation en catalogne), déborder par des événements auxquels ils ne s’attendaient pas et dans lesquels ils n’ont pas su (ou voulu) porter leurs propres paroles, leurs propres actions. Beaucoup d’anarchistes se laissent trop facilement séduire par tout ce qui présente un caractère « de masse », sans prendre le temps de se demander à quoi ils apportent leur soutien en réalité, et sans savoir ni vouloir participer avec leur propre discours – il s’agit seulement d’aller là où sont « les gens » et voir ce qui se passe ensuite.

Comme on a vu, il y a peu, des libertaires en déshérence, mais surtout délestés de toute rigueur, manifester des sympathies pour le projet politico-électoraliste de recomposition institutionnelle de Podemos – dont le premier effet, prévisible et manifeste, fut de vider de son originalité inventive un « mouvement des indignés » qui n’avait lui-même de radical que l’intention –, on en voit, aujourd’hui, s’enthousiasmer jusqu’à l’absurde pour un mouvement sécessionniste de type étatique dont la raison même est, sous une forme républicaine, d’obtenir, en matière de souveraineté nationale, des prérogatives en tout point similaires à celles de la monarchie espagnole. Autrement dit, dans un cas comme dans l’autre, des « activistes sociaux » qu’on aurait pu supposer assez instruits de l’histoire pour se défier de ces impasses, se sont révélés suffisamment déconstruits du point de vue de la critique pour s’y engager, à leur place bien sûr, c’est-à-dire, au vu de leurs faibles forces, comme supplétifs métaphoriques d’un « assaut institutionnel » ou comme comparses symboliques d’une sardane patriotique.

Relayées par divers sites et blogs, quelques voix se sont élevées pour exprimer des « perplexités intempestives » [1] et un peu plus [2] sur ce caméléonisme anarcho-indépendantiste. Il est bon de les diffuser. C’est dans la même optique que, malgré ses évidentes faiblesses, nous publions le texte qui suit – « Quelques considérations sur la situation actuelle en Catalogne et l’action des anarchistes » [3] – signé « Des anarchistes de Barcelone ».

Rien ne laisse présager de ce qu’il adviendra de cette querelle hispano-catalane, mais tout indique que, quel qu’en soit le développement, les logiques perverses qui l’alimentent ont déjà eu pour principal effet de porter à incandescence, à Barcelone comme à Madrid, une peste émotionnelle nationaliste qui aura du mal à s’éteindre.

Et, enfin, pour l’histoire, il nous plaît de rappeler que, lors de la première déclaration d’indépendance de la Catalogne par Lluis Companys, le 6 octobre 1934, les militants de la très puissante CNT – qui s’était abstenue de s’associer au mouvement – n’oublièrent pas de récupérer les armes abandonnées, dans les rues de Barcelone, par les indépendantistes d’Estat Català fuyant devant l’armée. L’indépendance ne dura que dix heures. Quant aux armes, elles servirent le 19 juillet 1936 à lancer l’offensive sociale. Autres temps, autres mœurs, autres stratégies.–

La suite à lire sur : http://acontretemps.org/spip.php?article644

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Marchons pour la Palestine, le samedi 30 mars à Lyon

Regroupons-nous le samedi 30 mars, à 15H sur la place Jean Macé (Lyon 69007) afin de marcher ensemble en soutien de la Palestine et du peuple palestinien face à l’occupation israélienne et les violences journalières de Tsahal.

>Quand le consulat turc essaye de faire taire les amis des Kurdes en France

Des fascistes pro-Turquie ont perturbé une réunion publique sur le Rojava, organisée le vendredi 8 mars à Châtillon-sur-Chalaronne, dans l’Ain. Le journaliste français, Raphael Lebrujah revient sur les faits et dénonce l’intervention des responsables turcs en France pour faire taire les ami.e.s des...

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Aliénation - Publicité » :

>24 mars : Journée internationale contre la publicité

Le 24 mars se déroule la Journée Internationale Contre la Publicité en France, mais aussi à l’étranger. C’est l’occasion pour les différents groupes d’actions antipub de se mobiliser. A Lyon, en tant que groupe local de l’association Résistance à l’Agression Publicitaire, nous organisons une journée...

> Tous les articles "Aliénation - Publicité"