Rassemblement des femmes contre les injustices et les discriminations

2063 visites

Rejoignez-nous, habillées de noir ci-possible,
le mardi 8 mars,
de 18h à 19h,
sur les marches de l’Hôtel de Ville,
place des Terreaux,
pour montrer notre détermination à lutter, ensemble, contre les injustices et les discriminations.

Femmes pour une paix juste

pour la Journée internationale des femmes

Le groupe des Femmes en Noir de Lyon est né le 8 mars 2002, suite à l’appel à la mobilisation en solidarité avec les femmes en lutte pour la paix à travers le monde lancé par Femmes solidaires.

Nous étions plusieurs femmes, déjà sensibilisées au conflit israélo-palestinien., malheureusement non-résolu depuis 57 ans. Nous avons donc décidé ce jour là de créer un groupe de Femmes en Noir à Lyon, comme il existait alors en France et dans le monde.
Nous soutenons l’action et les revendications des Femmes en Noir d’Israël qui se mobilisent depuis 1987.

Comme nous, de très nombreuses femmes se mobilisent à travers le monde pour refuser la violence et l’injustice : en Europe (Irlande, ex-Yougoslavie), en Tchétchènie, au Proche et Moyen Orient, au Soudan, au Rwanda, en Inde, et au Pakistan... partout où les populations souffrent et où l’oppression des femmes est renforcée par la situation : viols de guerre et viols dus à l’enfermement, renforcement des intégrismes qui refusent aux femmes l’égalité des droits, etc...

Le groupe Femmes en Noir est né sur une place de Jérusalem Ouest en janvier 1988, au début de la première intifada, de la rencontre de sept femmes israéliennes, parmi lesquelles la féministe et pacifiste, Hagar Roublev, malheureusement décédée depuis.
Elles ont choisi le silence et le noir pour protester contre l’occupation militaire de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, décidée par le gouvernement israélien. Ce choix de manifester en noir et en silence s’est inspiré des pratiques d’autres femmes dans d’autres luttes au monde : les femmes sud-africaines contre l’Apartheid, les mères et grand-mères de la place de Mai, qui chaque semaine en Argentine, manifestent pour leurs enfants et petits-enfants disparus.

JPEG - 10.7 ko

L’idée d’une manifestation en silence et vêtues de noir, avec des pancartes, des symboles en forme de main, avec le slogan « Stop à l’occupation », s’est répandue spontanément dans plusieurs villes israéliennes. Cette forme de protestation symbolique - non-violente mais néanmoins, radicale - est simple et peut être mise en oeuvre facilement. Depuis, tous les vendredis en Israël, des femmes en noir continuent à manifester contre la violence de leur gouvernement, pour réclamer des solutions politiques pacifiques et pour témoigner de leur espoirs de paix.

Depuis l’initiative de 1988, les mouvements Femmes en noir se sont multipliées dans le monde, de Tel Aviv à Londres, de Haifa à Sydney, d’Amsterdam à Rome, de Belgrade à New York. En France, il existe des groupes à Paris, Lyon, St-Etienne, Marseille...

Les Femmes en Noir sont devenues un mouvement international de femmes, citoyennes du monde, de diverses nationalités. Nous organisons des sit-in, marches, et rondes silencieuses, en solidarité avec les femmes en noir israéliennes et palestiniennes, mais aussi pour protester dans nos pays contre la guerre, les conflits armés entre les peuples, le militarisme, la production et le commerce des armes, le racisme et toute forme de violence injuste.

Le monde différent que nous voulons n’appartient pas aux violents et aux puissants. Nous sommes convaincues que, pour faire la paix, il n’est pas nécessaire de préparer la guerre. Pour faire la paix, il est indispensable de préparer la paix, d’éradiquer la pauvreté et les injustices, de tresser des relations et des actions qui laissent ouverts des espaces d’avenir et d’espoir, de construire des ponts de paix, de tisser des toiles de solidarité...

Aujourd’hui, il semble que la guerre soit considérée comme une transition acceptable pour obtenir la paix. Nous, Femmes en Noir, nous nous opposons à cette logique. Nous soutenons que la paix n’est pas une utopie, et nous pouvons et voulons agir avec nos corps, nos coeurs et nos intelligences.

P.-S.

LES FEMMES EN NOIR DE LYON appellent à venir chaque vendredi de 18 h à 19 h sur les marches de l’Hôtel de Ville, Place des Terreaux, pour revendiquer ensemble pour la paix au Proche Orient.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Soutien et solidarité avec les Guadeloupéen.ne.s

Le gouvernement, comme aux pires heures coloniales, entend répondre par la force et la violence pour écraser la contestation. Ce ne sera en rien une solution. L’urgence est à la mise en place de moyens et d’investissements massifs pour les services publics, en particulier de santé et d’éducation, à...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"