Seigneur Gérard Come Back

825 visites

Ce lundi 5 novembre, Gérard Collomb va redevenir le prince de Lyon. C’est une formalité, le conseil municipal extraordinaire va valider son retour et seul le nombre de voix manquantes semble être un enjeux. On pourra néanmoins sortir le pop-corn l’après-midi pour observer la guerre Kimelfeld VS Collomb. Le vainqueur sera en tous cas encore et toujours le capitalisme, et le peuple lyonnais le dindon de la farce...

  • Collomb a finalement esquivé le conseil métropolitain et la possible humiliation ... Empire Strikes Back ...

    JPEG - 138.9 ko
  • C’est fait le Prince retrouve sa couronne avec 41 voix

    PNG - 1.1 Mo
    PNG - 1.9 Mo

“Il ne veut pas être élu, mais bien élu”, pointe un ancien élu à qui Gérard Collomb a confié ses états d’âme. En 2014, il avait obtenu 48 voix. Il espère faire à peu près autant trois ans et un passage ministériel plus tard.

Les 73 conseillers municipaux devront voter pour les candidats déclarés ou voter blanc. Le vote se fera à bulletin secret, mais dans des conditions pour le moins autocratiques. En effet si un isoloir sera laissé à disposition de ceux qui le veulent, son usage ne sera pas obligatoire, et pour les élus de la majorité, l’emprunter reviendrait donc à avouer publiquement qu’ils ont des choses à cacher... De plus malgré les demandes, les bulletins ne seront pas imprimés, et c’est donc sur les bancs de l’hémicycle, au vu et au su de tout le monde que les élus devront inscrire le nom de leur favori sur leur bulletin...

JPEG - 208 ko

Cette partie de la journée semble d’ores et déjà une simple formalité et Gégé redeviendra Prince dans la matinée.

La suite des festivités nous réserve en revanche sans doute plus de rebondissements : cet en effet dans l’après-midi que se tiendra la séance mensuelle du Conseil Métropolitain lyonnais. Comme nous le savons, devant la frilosité des Mairies de l’ouest Lyonnais, Collomb a déjà renoncé à récupérer sa super couronne de Roi de la Métropole, et c’est sont ancien sbire David Kimelfeld (aka le pâtissier) qui la détient toujours. Or ce dernier a viré il y a deux semaines sa directrice de cabinet et son chef de cabinet, nommés à l’époque par Collomb. La manoeuvre semble classique : Kimelfeld semble vouloir se séparer des derniers vestiges du passage de Collomb pour ne rester entouré que de ses proches. C’est ainsi pour Gégé autant de points de contrôle de la Métro qui lui échappent...

On imagine cependant mal Gégé accuser sagement le coup, et attendre son tour de parole gentillement sur son siège à boire les paroles de son Iznogoud ...

JPEG - 24 ko

Quel que soit le gagnant de cette bataille de chef, dans tous les cas il ne sera pas favorable aux lyonnais·e·s ...

Retour de Collomb à Lyon : mais bordel qu’est-ce qu’on a fait pour mériter "ça" ?

Gérard Collomb est de retour ! Rentrez les gones et les fenottes dans les chaumières, Gégé a décidé de revenir dans son duché pour vider les stocks de rosette et de beaujolais.

5 octobre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

>Seigneur Gérard Come Back

Ce lundi 5 novembre, Gérard Collomb va redevenir le prince de Lyon. C’est une formalité, le conseil municipal extraordinaire va valider son retour et seul le nombre de voix manquantes semble être un enjeux. On pourra néanmoins sortir le pop-corn l’après-midi pour observer la guerre Kimelfeld VS...

> Tous les articles "Politicaillerie"
}