Stop à l’armement du génocide par la France ! Rassemblement lundi 11/03 à 17h30 devant la CCI

978 visites
Palestine

Le 16 octobre 2023, une trentaine de syndicats palestiniens a lancé un appel international aux syndicats du monde entier, leur demandant de mettre fin à l’armement d’Israel. Cela a été le début de la campagne Stop Arming Israel, partout dans le monde. Le rassemblement aujourd’hui s’inscrit dans cette campagne, et répond à un appel pour une journée d’action mondiale contre les entreprises d’armement qui collaborent avec Israel. 

  • 70 personnes se sont rassemblées devant la CCI de Lyon pour dénoncer la complicitée des entreprises du cluster Eden au projet coloniale et génocidaire d’Israel en Palestine.

    JPEG - 1.6 Mo
    Banderole « Stop Arming Israel - Le génocide se fabrique pres de chez nous » du Collectif 69 palestine
    JPEG - 1.5 Mo
    Rassemblement devant les portes de la CCI
    JPEG - 1.6 Mo
    « Cessez-le-feu »
    JPEG - 1 Mo
    Banderole du collectif CRAAM (Coordination Régionale Anti-Armements et Militarisme de Lyon)
    JPEG - 1.2 Mo
    Banderole des Travailleuses Du Sexe contre la guerre

La France est le 3e pays le plus gros vendeur d’armes au monde. De grands groupes comme Thales, Safran, Dassault, mais aussi de nombreuses PME, fabriquent et vendent du matériel militaire à Israel, ou ont des partenariats avec des marchands d’armes israeliens.
Fin Janvier, l’état israélien s’est assis sur la décision de la cour internationale de justice qui lui a ordonné de prendre toutes les mesures pour empêcher tout acte de génocide contre les Palestiniens à Gaza.

Par ailleurs, la France a signé le traité sur le Commerce des Armes qui interdit la vente d’armements et leur emploi "vers des pays ou des zones de conflits où les droits humains sont bafoués". Mais cela ne l’empêche pas d’avoir des contrats avec des États impliqués dans de multiples répressions et massacres de civils (Palestine, Égypte, Turquie, Liban, Togo, Côte d’Ivoire, RDC, Chili, Arabie Saoudite, Bahreïn…) ou des guerres d’agression (Ukraine, Yémen, Syrie, Kurdistan…). Dans notre région aussi, des entreprises fabriquent et vendent ces armes avec l’autorisation de l’État français.

La guerre se fabrique près de chez nous.

La plupart de ces entreprises locales sont membres du cluster EDEN, qui est hébergé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne (CCI). Le cluster EDEN sert de lobby auprès des pouvoirs publics pour gagner des contrats d’armement partout dans le monde. Parmi ces entreprises, PGM Précision (Savoie) vend des fusils pour les tireurs d’élite de l’armée israélienne.En Saône et Loire, AMEFO fabrique des blindages militaires. C’est une filiale de l’entreprise israélienne Plasan. Cette entreprise fabrique des blindés légers (Storrider et Sandcat) utilisés par l’armée et les forces de police israéliennes, et testés par le Banc National d’Épreuve de St Étienne, qui appartient à la CCI de Lyon. Dès l’attaque du 7 octobre, elle a mis les bouchées doubles pour fournir l’armée israélienne.

L’industrie de l’armement bénéficie aussi de multiples aides publiques (Communes, Région, État) financées par nos impôts. La Vice-Présidente de Wauquiez, Stéphanie Pernod, déclare que « la Région est fière de soutenir ses fleurons industriels spécialisés dans l’armement tant ce secteur est stratégique pour notre souveraineté, en plus de créer des emplois dans nos territoires. »
La CCI de Lyon, par le biais du cluster EDEN et du BNE, est donc directement impliquée (avec toutes les autres entreprises et universités qui collaborent militairement avec Israël) dans les massacres commis contre les palestiniens de Gaza et de Cisjordanie. 

La guerre se fabrique près de chez nous. Refusons d’être passifs et complices au nom de mauvaises raisons économiques et stratégiques.

Dans ce texte, une trentaine de syndicats palestiniens appellent les syndicats à l’échelle internationale à : 
●Refuser de fabriquer des armes destinées à Israël
●Refuser de transporter des armes vers Israël
●Adopter des motions à cet effet au sein de leur syndicat
●Prendre des mesures contre les entreprises complices qui participent à la mise en œuvre du siège brutal et illégal d’Israël, en particulier si elles ont des contrats avec leur institution
●Faire pression sur les gouvernements pour qu’ils cessent tout commerce militaire avec Israël

Source complémentaire : voir rapport de l’Observatoire des armements « les guerres se fabriquent près de chez nous » et informations fournies par la CRAAM Coordination Régionale Anti-Armements et Militarisme de Lyon

Lien vers la carte interactive de Stop Arming Israël France, qui répertorie les entreprises françaises qui participent à la collaboration militaire avec Israël : https://framacarte.org/fr/map/entreprises-darmement-en-france_173229#6/47.122/2.483

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Palestine » :

› Tous les articles "Palestine"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Cortège rouge et noir pour le 1er mai !

La CNT et l’UCL organise un cortège rouge et noir pour la manifestation intersyndicale du 1er mai ! Rendez-vous à l’arrière du cortège syndical au départ de la Place Garibaldi à 10h30 ! Et à Bellecour, on continue avec une manifestation libertaire jusqu’au repas de quartier de radio canut Place...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Militarisme / Armements » :

>Darmanin, elle est où l’enquête sur Briefcam ?

Le 14 novembre dernier sortait une enquête du site Disclose qui démontrait que depuis 2015 les keufs utilisent en secret un logiciel d’analyse d’images israélien de la société Briefcam qui permet notamment l’emploi de la reconnaissance faciale. Gérald le violeur, notre sinistre de l’intérieur,...

› Tous les articles "Militarisme / Armements"