Traduction de communiqués sur la situation en Bolivie

698 visites

L’Union Communiste Libertaire Lyon vous propose la traduction de 2 communiqués sur la situation actuelle en Bolivie : le premier a été écrit en commun par la CAB, la FAU, OAC et Roja y Negra- OPA et le second par des féministes de l’Abya Yala (l’Abya Yala est le nom donné au territoire Latino-Américain par les peuples originaires).

Communiqué commun CAB (Coordination Anarchiste Brésilienne), FAU (Fédération anarchiste uruguayenne), FAR (Fédération Anarchiste de Rosario , OAC (Organisation Anarchiste de Cordoba) et Roja y Negra (Organisation Politique Anarchiste) suite à la situation en Bolivie :

Non au coup d’État civique et militaire en Bolivie !

Nous rejetons l’action golpiste [1] qui se déroule en ce moment en Bolivie.
Sous la pression de l’impérialisme, l’armée bolivienne (héritage de la dictature d’Hugo Banzer) et l’extrême droite bolivienne.
La démission d’Evo Morales a mis en évidence l’articulation golpiste formalisée dans les manifestations de la droite qui eurent lieu après les résultats électoraux.

Le principal meneur de ces marches de droite a été le chef d’entreprise et putschiste Luis Fernando Camacho, leader d’Action Civique. Camacho est un fervent catholique né dans une des plus riches région de Bolivie.

Des enregistrements filtrés démontrent l’articulation de l’impérialisme pour réaliser le coup d’état grâce à des mécanismes de guerre sale, avec pour objectif de garantir leurs intérêts économiques et politiques dans la région. En écoutant ces enregistrements, on suspecte aussi la participation du gouvernement brésilien dans cette action putschiste.

JPEG - 146.6 ko

L’impérialisme agit de nouveau en Amérique Latine pour stopper n’importe quel essai d’un minimum de souveraineté nationale au niveau économique.

Nous comprenons ainsi, que nous ne pouvons pas avoir un seul espoir à un niveau institutionnel, ni céder à la droite un seul centimètre de droits populaires.
Seule l’organisation populaire de celles et ceux d’en bas peut garantir le maintien et la conquête des droits sociaux et économique.
Seules l’auto-organisation populaire et l’action directe peuvent vaincre l’avancée impérialiste sur tout le continent.

Que le peuple bolivien batte les putschistes dans les rues et construise des références de pouvoir populaire pour écraser l’impérialisme et l’extrême droite bolivienne !

Non au coup d’état civique et militaire en Bolivie !
Que le destin des peuples ne soit pas défini par l’Armée mais par la
lutte populaire !
Luttons contre le coup d’état des FFAA et de la droite fasciste !
Défendons les conquêtes, organisé.e.s et dans la rue !

Pour la construcion du pouvoir populaire !

No pasarán !! !
Ils ne passeront pas !

Coordinación Anarquista Brasilera
Federación Anarquista Uruguaya
Federación Anarquista de Rosario (Argentina)
Organización Anarquista de Córdoba (Argentina)
Roja y Negra (Bs as)


Déclaration des Féministes de l’Abya Yala face au coup d’état en Bolivie

Les Féministes de Abya Yala, sommes debout, avec les femmes, et le peuple de Bolivie.
Nous rejetons le coup d’Etat, et la réaction raciste, misogyne, coloniale et patriarcales des commandos civiques.

Nous rejetons l’ingérence impérialiste au Abya Yala, avec ses politiques violentes, putschistes et guerrières.

Nous appelons les féministes du continent et les mouvements des droits humains et populaires, à soutenir un dialogue qui garantisse le respect de la volonté du peuple et permettre de trouver une sortie politique et pacifique au conflit pour la Bolivie.

Durant ces jours où les peuples de l’Abya Yala se soulévent face à la crise politique, sociale, économique, financière, culturelle et au patriarcat capitaliste et colonial, en exigeant que les « transnationales », les pays impérialistes, le FMI cessent d’exploiter, piller et imposer leurs lots de conditions et d’exigences, ces mêmes acteurs qui alliés aux secteurs bourgeois, racistes, patriarcaux et oligarchiques promeuvent le coup d’état en Bolivie.

Les actions appelés à tort « civiques », attaquent tout spécialement les femmes indigènes, qui pendant ces années de processus de changement ont réalisé des démarches pour la dignité, la récupération de leurs droits et leurs identités.

Le peuple bolivien a bien des choses à débattre sur les politiques du gouvernement d’Evo Morales. Mais il est inacceptable que face à ses débats, on permette des réponses putschistes, racistes et fascistes, que nous connaissons que trop bien sur le continent.

En dépit des propositions faites par Evo Morales, en convoquant des instances nationales et internationales afin de vérifier le processus électoral, et en ouvrant le dialogue pour assurer la paix, il est clair que ceux qui manipulent politiquement ces commandos « civiques », les Mesa et Camacho, ne sont pas disposés à dialoguer, ni à trouver une solution politique et pacifique.

JPEG - 129.1 ko

Ils ne le feront que sous une intense pression nationale et internationale. Nous appelons à constituer ce dialogue et à l’accompagner depuis tous les peuples du continent.
En tant que Féministes de l’Abya Yala, nous écoutons avec attention les voix des femmes originaires, des peuples indigènes, des féministes communautaires antipatriarcales, des secteurs sociaux les plus modestes, qui aujourd’hui se voit menacé.e.s par l’avancée raciste et fasciste.

Nous nous indignons face aux actions des bandes « civiques » stimulé par Camacho et Mesa qui nous rappelle les violences coloniales.

Nous exigeons que les forces policières qui se sont alliés au coup d’état, soient démantelées. Nous exigeons que les gouvernements du monde se prononcent contre le coup d’état.
Nous les peuples, avons de la mémoire et nous construisons ensemble le « Jamais plus ! ».

En tant que Féministes de l’Abya Yala, engagées dans la lutte quotidienne pour la vie, nous nous opposons aux positions de ceux qui au nom du féminisme s’unissent à des politiques putschistes, coloniales, patriarcales et racistes.
Pas une femme Originaire frappés$e par les bandes racistes.
Jamais plus de coup d’état dans l’Abya Yala
Ni coup d’état ni coup aux femmes !

Depuis les territoires de l’Abya Yala
9/11/2019

Notes

[1coup d’état

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Union Communiste Libertaire » :

>Pour amplifier la grève, organisons-nous !

Après trois jours de mobilisations contre la réforme des retraites la semaine dernière, la mobilisation continue avec des blocages et un premier appel interprofessionnel à manifester ce mardi 10 décembre au départ de la place Jean Macé à 11h30. Ce ne sera sans doute pas le seul jour de mobilisation !...

› Tous les articles "Union Communiste Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Discussion sur le Kurdistan le jeudi 12 décembre

La Maison de la Mésopotamie et des étudiant.es de l’association Itinérens organisent une soirée de discussion sur la situation au Kurdistan le jeudi 12 décembre à 18h à l’ENS de Lyon (métro Debourg).

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"