Tu ne convoiteras pas ma terre : série de reportages de Radio Canut en Israël et en Palestine

769 visites

Pendant trois semaines, le Canut-Infos du jeudi de Radio Canut est parti à la rencontre d’hommes et de femmes israéliens et palestiniens engagés.
Ce sont autant d’approches, de combats et de résistances au conflit sanglant qui cristallise toujours les rapports quotidiens.

Nous avons souhaité rencontrer des IsraélienEs qui militent pour la paix, et rappeler que de ce côté du mur il y a aussi des militantEs pour prôner d’autres valeurs que la haine et la vengeance.
Dans une société sans constitution, si le débat et la propagande qui en découle, sont existants au niveau politique, il n’en va pas forcément de même dans la société israélienne.
Ces organisations n’ont pas le même objectifs : un état unique vs deux états.
Mais toutes se battent contre l’aveuglement et le mutisme de la société israélienne.

Nous avons souhaité aussi rencontrer des palestiniens qui vivent la dureté du quotidien.
La propagande israélienne pèse lourdement sur l’histoire officielle de l’État d’Israël, accordant peu de reconnaissance au tribut payé par le peuple palestinien pour créer l’Etat d’Israël : expulsions, destruction des villages, déplacement...
Nous nous sommes rendus au centre culturel IBDAA du camp de Dheisheh à Bethléem ainsi qu’à Hébron, rencontré l’association Hébron-France.

Face à ses visions, il paraît bien difficile d’imaginer une paix prochaine qui n’infligerait pas des rancœurs.
Face à ses murs, ses frontières ou ses check-point, nous ne voyons qu’une solution, une utopie pour un avenir meilleur : No border, no nation !

Canut-Infos du jeudi - 19H / 20H
A partir du jeudi 12 septembre 2013 sur Radio Canut – 102.2
Un voyage en 6 épisodes

En écoute après chaque émission sur le blog de Radio Canut


Les épisodes :

  • Jeudi 12 septembre : La Nakhba, enjeu d’Histoire avec Zochrot, un entretien réalisé à Tel Aviv
  • Jeudi 19 septembre : La paix par la séparation, les colonies en question avec Peace Now, un entretien réalisé à Tel Aviv
  • Jeudi 26 septembre : Le camp de Dheisheh, une ville dans la ville avec IBDAA, un entretien réalisé à Bethléem
  • Jeudi 3 octobre : Les territoires occupés, où sont les droits de l’Homme ?
    avec B’tselem, entretien réalisé à Jérusalem
  • Jeudi 10 octobre : Hébron, une ville occupée et asphyxiée avec Hébron-France, la suite de notre entretien avec B’tselem et un tour par la fabrique Hirbawi
  • Jeudi 17 octobre : Jérusalem, une ville partagée et disputée sous surveillance
    Dernière partie de notre entretien avec B’tselem

    Sites internet des organisations

http://www.btselem.org/
B’Tselem est une ONG israélienne fondée en 1989 par plusieurs personnalités publiques israéliennes, dont des avocats, journalistes, universitaires ou membres de la Knesset et se présente comme le centre israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés.
Sa mission consiste à « documenter et informer le public et les décideurs israéliens sur les violations des droits de l’Homme dans les territoires occupés, combattre la situation de déni dominant le public israélien, et aider à créer une culture des droits de l’Homme en Israël ».
Organisation indépendante son financement est assuré par des fondations européennes, israéliennes et états-uniennes soutenant les défenseurs des droits de l’Homme, des individus, ainsi que par des gouvernements occidentaux et la Commission européenne

http://peacenow.org.il/
Peace Now est un mouvement extra-parlementaire israélien créé en 1978 par 300 officiers de réserve de l’armée israélienne. Classé à gauche, son travail est « de convaincre l’opinion publique et le gouvernement israélien qu’il est possible et nécessaire d’aboutir par la négociation, d’abord, à une paix juste et durable fondée sur le principe Deux peuples, deux États ».
L’organisation vise à la reconnaissance d’un État palestinien, tout en se revendiquant sioniste.
Ses rapports sur la colonisation des territoires occupés sont considérés par certains comme étant l’une des sources les plus fiables.

http://www.hebron-france.org/fr/
L’Association d’Échanges Culturels Hébron-France est une association palestinienne non gouvernementale, créée en 1997 à l’initiative de Français et francophones résidant à Hébron. Elle œuvre au développement de la francophonie en Palestine ainsi qu’à l’organisation de rencontres culturelles. Elle promeut le patrimoine du district d’Hébron, accueille enfants et adultes tout au long de l’année. Hébron-France participe à la dynamisation de la ville d’Hébron, en particulier du secteur de la vieille ville, en grande difficulté économique et sociale depuis qu’il est sous contrôle de l’armée israélienne.

http://zochrot.org/en
En 1948, année de création d’Israël, des centaines de milliers de Palestiniens ont été chassés de leurs terres. Cet épisode, la Nakba, n’est pas reconnu par Israël. L’organisation israélienne Zochrot, fondée en 2002 par un groupe d’étudiants, d’activistes et de professeurs israéliens, cherche à sensibiliser le public et plaide pour le retour des réfugiés comme base d’une paix juste et durable.
L’organisation prône la mise en place d’un seul état, tout en travaillant à la question du retour des palestiniens.

http://www.ibdaa48.org/
IBDAA a pour mission de “construire un environnement sûr pour les enfants et les femmes” du camp de Deisheh. Le centre met en place de nombreuses activités culturelles, sociales et pédagogiques, absentes de la vie du camp qui s’est au fil du temps transformé en petite ville. L’organisation cherche à développer l’autonomie des habitants et à faire connaître la question des réfugiés.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

> 22 mai 1994 : dis tonton, tu vas pas nous lâcher en plein génocide ?!

En 1994, l’État français supervisait et participait au génocide d’un million de Tutsis. En une centaine de jours, l’État français et les autorités extrémistes rwandaises de l’époque accomplirent l’extermination d’une partie de la population rwandaise désignée comme ennemi intérieur. Le 22 mai 1994, le...

>8 Mai 1945 : Massacre de Sétif !

Le jour même où la France est libérée, elle réaffirme dans le sang sa domination coloniale en Algérie : 45.000 morts à Sétif, Guelma, Kherrata et dans tout le Constantinois. Cet évènement tragique nous touche particulièrement à Lyon, car il y a un grand nombre de personnes originaires de Sétif parmi les...

>Jaroslav Hašek ou la satire libertaire

Humoriste animant les cabarets de Prague au début du XXe siècle, le libertaire Jaroslav Hašek, né le 30 avril 1883, est une figure majeure de la littérature tchèque. Comme son personnage du brave soldat Chvéïk, il a été confronté à la bêtise de l’armée et de la guerre. Souvent interdits, brû­lés par les...

› Tous les articles "Guerres - Armements"

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>[Loire] Des bénévoles en solidarité antifasciste avec Radio d’ici

Dans la nuit du dimanche 10 mai, les locaux de la Radio associative locale de St-Julien-Molin-Molette, Radio d’ici, ont été la cible d’une attaque néo-nazie, laissant derrière elle un studio détruit, et des inscriptions suprémacistes blanches sur les murs. FFF, une émission féministe présente sur les...

› Tous les articles "Médias"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Minneapolis : maintenant deux camps s’affrontent dans ce combat

Les manifestations de cette semaine à Minneapolis marquent un tournant historique dans l’ère du COVID-19. Comme nous l’avons fait valoir en mars, certaines choses valent la peine que nous risquions notre vie pour elles. Perpétuer le capitalisme n’en fait pas partie. Mais certain·e·s d’entre nous sont...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"