Une dizaine de blessés à la fac Tolbiac de Paris 1, ce lundi 26 novembre

3869 visites
Novembre2007-...(LRU et retraites) 8 compléments

La présidence de l’université de Paris 1 soutient les fascistes et leurs brutalités pour casser les piquets de grève.

- Voici des extraits d’un communiqué de presse du syndicat FSE de Paris 1,
daté du dimanche 25 novembre :

« (...) Tolbiac est en grève depuis bientôt 4 semaines. La présidence de
l’université a démontré qu’elle était prête à tout pour casser la grève
 : fermetures administratives, descentes de flics, communiqués mensongers,
référendum électronique, etc. À la Sorbonne, la police est intervenue à
plusieurs reprises en pleine journée pour casser les piquets de grève en
blessant plusieurs étudiants. Des flics en civil se baladent impunément
dans la Sorbonne.

La présidence de Paris I a désormais franchi un nouveau pas : elle
affirme que si les cours ne reprennent pas lundi 26 novembre, le premier
semestre ne pourra pas être validé à la date prévue et que l’ensemble
des étudiants devra valider leur premier semestre en septembre (session
unique). En outre, elle encourage les étudiants à venir en masse lundi
26 novembre pour débloquer Tolbiac. Son appel est d’ailleurs relayé par
l’UNI et différents groupuscules fascistes qui s’appuient sur la
présidence de Paris I pour en découdre avec les grévistes. (...)
Nous appelons l’ensemble des personnels à se rassembler avec les
étudiants grévistes lundi 26 novembre à 7h30 devant Tolbiac et la
Sorbonne. »

Résultat :

Lundi 26 novembre au matin, les anti-grévistes, soutenus par le FNJ (les jeunes fachos de Le Pen), l’UNI (facho moyen) et le RED (facho pire), sont venus en masse à
Tolbiac, ont pu entrer sur le site (les cartes d’étudiant n’étant, pour
la première fois depuis plusieurs semaines, pas contrôlées) et, sous les
applaudissements de membres de la présidence de Paris 1, ont violemment
attaqué les grévistes qui imposaient un blocage non-violent. Une dizaine
de blessés. La police a évacué les lieux plus tard, puis le site a été
fermé administrativement.

P.-S.

Ndm : À noter aussi l’intervention musclée de la garde mobile pour évacuer le site de Clignancourt de Paris IV - la Sorbonne.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 novembre 2007 à 18:27

    D’accord, j’ai cru que l’article parlait des redskins du rash paris qui sont venus affronter le FNJ et les autres.

  • Le 27 novembre 2007 à 16:39

    En fait il s’agit du R.E.D.(Rassemblement des étudiants de Droite) groupuscule fascisant dans la ligne de GUD...

  • Le 27 novembre 2007 à 16:33

    Euh, le RED(-skin, plutôt des radicaux antifa même si y’a quelques boulets là bas) était là pour s’opposer au FNJ et aux autres fachos présents... L’article laisse suggérer qu’ils étaient avec eue pour s’attaquer aux grévistes.

  • Le 27 novembre 2007 à 15:41

    Irresponsabilité du président de Paris I ! (par le personnel biatos)

    Les échauffourées scandaleuses à Tolbiac ne sont dûes qu’à l’irresponsabilité de son président ! Et le personnel biatos est solidaire du blocage ! Communiqué des personnels BIATOS du centre PMF, lundi 26 novembre 2007

    Un mail de la Présidence invitait « tous les étudiants à venir dès lundi matin pour reprendre leurs activités pédagogiques » et appelait
    « les enseignants à venir nombreux pour accompagner cette reprise ». Ce mail qui incitait, de fait, à la confrontation a eu tous ses effets : Bagarres, blessés et évacuation de tous (BIATOS, enseignants et étudiants) par les forces de l’ordre (16 camionnettes et 2 bus).
    Les personnels BIATOS présents (une soixantaine) se sont réunis et ont débattu de la situation.
    Ils ont estimé que l’appel du Président n’était en aucun cas « un message d’ouverture » mais un appel prévisible à l’affrontement entre étudiants. Cet appel a mis en danger l’ensemble de la communauté universitaire du Centre PMF et ce d’autant plus qu’ils ont constaté que, ce matin, le Centre était ouvert en présence de vigiles privés qui avaient pour consigne de la Présidence de NE PAS CONTROLER LES CARTES contrairement à ce qui se faisait depuis un mois.
    Les personnels ont demandé au Président qu’il n’engage aucune poursuite contre le mouvement de blocage ni à l’encontre des étudiants.
    Ils réprouvent fermement le recours aux forces de l’ordre alors que la présidence a créé cette situation évidemment conflictuelle et dangereuse.
    Les personnels rappellent leur opposition à la loi LRU et, en ce sens, apportent leur soutien aux mouvements étudiants de protestation contre cette loi.

  • Le 27 novembre 2007 à 13:47

    Ce qui est encore plus grave est que des professeurs (que normalement nous écoutons en cours pour leur connaissance et nous taisons quand ils le demandent) de tolbiac ont poussé les anti-bloqueurs a se rebellés et on même participés à la bagare en donnant des coups de poing et de pieds aux élèves anti-bloquers. Sachant aussi que les groupes de fascistes étaient déjà venue jeudi dernier. La présidence savaient très bien qu’en ne contrôlant pas les cartes ils allaient revenir. ACTE DELIBERE

  • Le 27 novembre 2007 à 13:00, par étudiante tolbiac

    La présence massive de ces forces de l’ordre dans notre etablissement était scandaleuse ! et cette évacution a été outrageante absurde et dangereuse ! si vous voyez comment est la fac de tolbiac, vous comprenez que c’est tout de meme dangeureux de pousser un tas de jeunes et de risquer qu’ils tombent sur ces grosses marches en bétons, en pente et en hauteur.Mais nous avons montrer sans aucun acte de violence, que nous nous opposions et que nous resistions. Hier a été une victoire, mais le mouvement n’est pas terminé.

  • Le 27 novembre 2007 à 12:48, par emynona...de la Clown Army du Terrorisme Artistique de Lyon ( C.A.T.A )

    et bien..malheureusement voilà la guerre civil...mais il en est ainsi et nous ne devons pas en avoir peur....explications :

    Le mouvement commence à être vraiment trop persécuté....Le Gouvernement et autres autorités emploient des stratégies tellement honteuses que nous pouvons nous retenir de crier :

    VOLUTION !

    La france se déchire en trois parties...une partie qui sont extrement pour ce gouvernement faschiste contre une partie du peuple voulant au moins préserver ses acquis sociaux ( universités/retraites ) et qui en demande même un peu plus parfois...( comme STOPPER le nucléaire, STOPPER les armes de destruction massive ET la prolifération de construction d’ armes en france et ailleurs pour le business, STOPPER les OGM, STOPPER la pollution de ses connards de bourgeois capitalistes qui roulent en 4x4 en ville ainsi que STOPPER les expulsions violentes,radicals et non réfléchis des sans papiers ect...) et puis une dernière partie qui ne prend pas part a tout se qui se passe en france !!! A ceux là, il faut leur dire une chose : " Prenez garde ! vous ne pourrez plus ignorer le Monde tel qu il est car une guerre nouvelle se passe juste en bas de chez vous et qu il en va de l avenir du Monde alors...
    CHOISSISSEZ VOTRE CAMP !!!

    Les guerres civils annoncent les révolutions...
    Mais il y aura forcément un perdant ( qui le sera...?)
    Nous ou bien le gouvernement et ses sympatisants...

    Ne les laissons pas nous faire taire !

    AGISSONS AVEC STRATEGIE ET DETERMINATION !

    Nous sommes des pacifistes qui rentre en guerre !
    , et je sais que sa laisse à rire de dire cela...

    Mais les pacifistes peuvent etre armés eux aussi ! Armés de l’ART OFFENSIF ; ils peuvent faire grêve, ils peuvent bloquer en masse l’Elysée, ils peuvent détruire les 4x4... les banques... les macDo...etc...ils peuvent saboter les voies férrés...Ils peuvent édifier des barricades sur les autoroutes ! Ils peuvent détruire les symboles de se système meurtrier et je pèse mes mots..

    Les pacifistes ne sont pas inoffensif au contraire...

    Nous pensons qu’une nouvelle histoire pour la France vient de commencer et je pèse mes mots...

  • Le 27 novembre 2007 à 07:32

    ...et il est prévu de donner plus de pouvoir à ce genre de président d’université ???!!...raison de plus pour persister dans le mouvement !!! HONTEUX !!

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Novembre2007-...(LRU et retraites) » :

› Tous les articles "Novembre2007-...(LRU et retraites)"