Contre la LRU, rassemblement vendredi 18 janvier devant le conseil d’administration de Lyon 2

1409 visites
Novembre2007-...(LRU et retraites) 4 compléments

Mise à jour le 18 janvier à 23h55. Bien que le nombre de votants n’ait pas été suffisant dès le premier tour (28 alors qu’il en fallait 30), une interruption de séance a permis à Journès de battre le rappel pour attteindre les 33 voix en faveur de la LRU. Les nouveaux statuts ont donc été adoptés...

Le comité de mobilisation des étudiants de Lyon 2, et toutes les organisations parties prenantes, appellent les étudiants à se rassembler devant le conseil d’administration de l’université, qui se déroulera vendredi prochain, à 14h - évidemment en pleine période de partiels.

En effet, le vote de nouveaux statuts y sera inscrit à l’ordre du jour, avec l’objectif de rendre conforme le fonctionnement de l’université avec la loi LRU rejetée massivement par les étudiants.

Il est important que les étudiant.es y soient nombreux pour exiger que ces statuts ne soient pas ratifiés.

Le chantage du gouvernement, accepté par les présidences d’université, est de menacer d’imposer les nouveaux statuts par décrets si les conseils s’y refusent, avec une application " a minima " de la loi.

Nous répondons que nous ne voulons pas discuter de l’application de la LRU, mais l’abrogation pure et simple de cette loi, qui ouvre la voie à tout un volet de régressions toujours plus graves de l’université publique - avec notamment le Plan Licence d’ores et déjà annoncé par Valérie Pécresse.

Ce rassemblement sera par ailleurs l’occasion de pointer la responsabilité de l’actuelle équipe présidencielle de l’université dans la répression du mouvement étudiant de novembre-décembre et de maintenir face à elle notre vigilance.

Rendez vous dès 13h ce vendredi 18 janvier

(devant la cafét, dans la cour derrière le 4 bis rue de l’université)
JPEG - 40.7 ko

Le comité de mobilisation des étudiant.es de Lyon 2, soutenu par des militants oppositionnels de l’UNEF, la FSE, Sud-Etudiant, CNT Sup, etc.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 18 janvier 2008 à 18:04

    Bien que le nombre de votants n’ait pas été suffisant dès le premier tour (28 alors qu’il en fallait 30), une interruption de séance a permis à Journès de rappeler à l’ordre, de quoi passer à 33 pour
    Les nouveaux statuts ont donc été adoptés...

  • Le 18 janvier 2008 à 13:07, par Emma

    Mais comme d’habitude, c’est lorsque c’est trop tard que les personnes concernées se réveillent. Ce n’est pas en manifestant le jour du CA que cela va changer quelque chose. Il fallait se bouger avant que la loi ne soit votée, et donc s’asseoir sur ses vacances ou sur son travail : si vous êtes prêts à sacrifier votre année, vous devez être prêts à vous asseoir sur vos vacances ou sur un salaire quelconque. Sinon, c’est que vous ne savez ou ne voulez pas vous battre pour ce que vous défendez, et que vous n’avez aucune légitimité pour "cracher" sur ceux qui souhaitaient que les cours aient lieu pour avoir le plus de chances de leur côté pour avoir leur semestre ou leur année.
    Et j’ajouterais même que personnes n’a bougé en début d’année pendant la campagne présidentielle pour faire comprendre aux électeurs à quel point il était dangereux pour ce pays de voter pour Sarkozy. Maintenant qu’il a été élu, il faut se bouger en temps et en heure, et non pas quand les jeux sont déjà faits, et ne pas se contenter de manisfester ou de bloquer des locaux universitaires, ce dont tout le monde se fout, et le gouvernement en premier...
    Les choses ont changées. Alors, que cela serve de leçon à tout le monde, sans exceptions...

  • Le 15 janvier 2008 à 00:29

    Je suis assez d’accord avec toi, y compris sur le boycott, même si je pense qu’au delà de ce qu’on en pense, l’urgent c’est de militer contre les nouveaux coups tordus de Pécresse et du gouvernement, sans s’en tenir à la LRU, parce que c’est un mouvement d’ampleur de toute la jeunesse et des salariés qui les fera flipper et reculer.

    Alex.

  • Le 14 janvier 2008 à 16:11, par john

    Il me paraît essentiel de débattre dès maintenant de l’attitude à adopter lors de ce rassemblement, au risque sinon de se retrouver vendredi à suivre bêtement un mouvement de foule, quitte à le regretter par la suite.

    Clairement la question qui se pose est la suivante : ce rassemblement doit-il ou non évoluer en un blocage du conseil d’administration ?

    Une donnée me paraît essentielle dans ce débat : la loi prévoit que les universités n’ayant pas adopté leurs nouveaux statuts compatibles avec la LRU avant le 12 février 2008 se verront imposer un conseil d’administration minimal, c’est-à-dire 3 représentants étudiants, 2 IATOS, 8 enseignants chercheurs et 7 personnalités extérieures.
    Or tout porte à croire qu’un blocage du CA du 18 janvier, du fait de la proximité de cette date butoir, nous mènerait droit vers ce schéma.

    A titre personnel j’estime - et je pense ne pas être le seul ici - que le conseil d’administration, comme la plupart des instances dites représentatives, est un énorme foutage de gueule visant à faire croire notamment aux étudiants et aux personnels qu’ils ont leur mot à dire dans la gestion de leur université, mais qui sert en réalité de soupape de sûreté en déresponsabilisant les acteurs de l’université ("vote et tais-toi"), et d’alibi "démocratique" en cas de conflit ("transmettez vos doléances à vos représentants blablabla").
    Donc qu’il y ait 3 représentants étudiants ou 5, 2 représentants IATOS ou 3, le résultat sera le même.

    C’est pourquoi, entre le "plus pire" et le "moins pire", j’aurais tendance à choisir l’option qui semble la plus en accord avec notre combat et nos revendications. Les assemblées générales se sont prononcées contre la LRU, nous avons donc toute légitimité à empêcher la tenue de ce CA, qui au final entérine la LRU.

    Mais il me semble qu’une autre considération entre en ligne de compte, c’est la perception qu’auront les étudiants indécis de notre action. En effet c’est regrettable mais une large majorité considère le CA comme une instance plus ou moins légitime, et s’y attaquer de manière frontale, physique, (violente ?), avec l’irréversibilité qu’implique l’annulation du vote des statuts, risque fort de nous aliéner une bonne part de ces personnes pourtant potentiellement mobilisables.

    En gros on court le risque, dès que le CA à 20 rendra une décision impopulaire, que l’opinion se retourne contre "les bloqueurs" (on pourra d’ailleurs compter sur l’UNEF pour les aiguiller subtilement dans cette voie "ah si seulement on avait eu plus d’élus étudiants au conseil on aurait pu faire quelque chose...").

    Une action de blocage du CA, pour qu’elle ne nous coûte pas le soutien des étudiants indécis (et nous allons en avoir besoin dans les luttes qui s’annoncent), nécessiterait au préalable une campagne d’information massive et argumentée. Malheureusement cette action a été prévue trop tardivement pour mettre en place un tel dispositif.
    Dans ces conditions, l’annulation du vote des statuts représenterait certes une petite victoire symbolique, mais elle risquerait surtout d’entraver nos prochains efforts d’information et de mobilisation des étudiants.

    Tout ça pour dire que l’éventualité d’un blocage du CA vendredi, malgré tout le mal que je pense de cette institution, ne me paraît pas franchement être une bonne idée.

    En revanche j’invite toutes les organisations étudiantes ayant pris part au mouvement à réfléchir à une vaste campagne de boycott des élections étudiantes qui auront lieu en mars. Nous nous sommes battus contre la LRU, ne participons pas à sa mise en application. En refusant de jouer le jeu de la pseudo-représentativité nous serons d’autant plus forts et légitimes dans nos luttes à venir.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Novembre2007-...(LRU et retraites) » :

> Tous les articles "Novembre2007-...(LRU et retraites)"
}