Retour sur la journée du 09 avril

554 visites
Loi Macron

La cnt interco69 revient sur la grève et la manif du 09 avril contre l’austérité et la loi Macron

Avec plus de 7500 manifestants à Lyon (300000 en France), la journée d’action contre l’austérité et la loi Macron de ce jeudi 9 avril est l’une des plus grosses mobilisations syndicales depuis l’accession de François Hollande au pouvoir, preuve que, de plus en plus, la colère des travailleur-e-s gronde face à une situation économique, sociale et politique dramatique.
Bien entendu la CNT interco69 a participé activement à cette journée et à sa préparation, tout en disant qu’elle était loin d’être suffisante et ne pouvait constituer une fin en soi.

Mais comment ne pas être mal à l’aise au milieu de cette foule résignée marchant tranquillement et scandant des slogans simulacres de menaces et de bagarres sans autre perspective de lutte que le prochain 1er mai. Aucune aucune aucune hé-si-ta-tion....
Puis arrivent les camion poubelles qui suivent lentement, ramassent et effacent les traces d’un désordre qui ne survient pas.
Une journée de lutte pourquoi ? Pour canaliser notre révolte ? Pour se dire qu’on ne se laisse pas faire, qu’on agit ? Ne nous laissons plus endormir par les boniments d’une hiérarchie militante qui gère les syndicats comme des entreprises.

Pour faire redescendre la pression, ils nous donnent une journée où ils nous font crier « tout est à nous rien n’est à eux.... »
Tout est à nous ? Mais tout quoi ?
La compétitivité, la spéculation, le productivisme, l’état contremaître du capital, la flexibilité, les places financières, la communication en entreprise et la solitude de tous, les derniers gadgets de luxe à la mode, la pollution au nom du profit, la valeur d’échange, la télé assommoir, la société métabolisme du capital que l’on produit et qui se dresse tous les jours face à nous, contre nous....
Tout ce qu’ils ont, on en veux pas. On ne veux pas autogérer la merde capitaliste, on veut quelque chose de neuf, qui ne sois pas basé sur la mise en concurrence des individus et le mépris.
En effet le capitalisme fonctionne en se basant sur trois formes de mépris des gens : l’atteinte physique, l’atteinte juridique et l’atteinte à la dignité de l’individu ; correspondant aux trois formes de reconnaissance d’une personne dans une société.
« Nourris les vautours et ils t’arracheront les yeux »
Face à ça, sans réelle perspective de lutte, la colère se transforme en frustration et rancœur, terreau de l’extrême droite.
Combien de temps allons nous encore nous laisser berner ?
La solution ne viendra pas de quelconques sauveurs, la solution c’est de reprendre nos affaires en mains ici et maintenant.

Pour nous, cette journée de grève et de manifestations doit être un point d’appui pour la construction d’une mobilisation sociale d’ampleur. Une suite à la mobilisation du 9 avril doit voir le jour au plus vite afin que l’espoir qu’elle suscite aujourd’hui chez les travailleur-s-se se transforme demain en victoires. Pour cela, il est nécessaire que la lutte se construise à la base et que l’ensemble des travailleur-s-e et des équipes syndicales combatives développent les initiatives locales, alors que la priorité accordée par les bureaucraties syndicales à la manifestation parisienne a exclu de fait une grande partie des travailleur-se-s. Cette stratégie malheureuse aura permis à des médias déjà peu enclins à donner sa vraie place au mouvement social l’occasion d’analyser cette journée uniquement comme une démonstration de force de certaines centrales syndicales.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « CNT Interco 69 » :

› Tous les articles "CNT Interco 69"

Derniers articles du groupe « Batbad » :

>Le 30 septembre 2014 Xu Lizhi est mort

Le 30 septembre 2014 Xu Lizhi, un ouvrier chinois qui travaillait à la chaîne pour la multinationale Foxconn, à Shenzhen, est mort à l’age de 24 ans. Xu Lizhi est devenu célèbre par ses poèmes qui décrivent et dénoncent les conditions de travail et de vie des ouvrier-es de...

› Tous les articles "Batbad"

Derniers articles de la thématique « Loi Macron » :

>Manifestation le 19 octobre, la lutte contre les ordonnances continue !

A Lyon plus de 10 000 personnes dans la rue le 12 et 21 septembre, plus de 12000 le 10 octobre. La mobilisation contre la casse des services publics et du code du travail continue. Rendez-vous pour une grande manifestation le 19 octobre à 10h30 à Jean-Macé Suivi d’une AG de lutte à 16h, salle des...

› Tous les articles "Loi Macron"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

>Le 11 décembre 1978 : Baroud d’honneur à Longwy et Denain

Au mois de décembre 78, le groupe Usinor veut supprimer 21.750 emplois dans les bassins de Longwy et Denain. Dans le Nord et en Lorraine, où l’on est sidérurgiste de père en fils, le gouvernement présente cette décision comme le « plan de sauvetage de l’acier ». En réaction la population se mobilise...

 C’est la grève. Enfin on respire ! »

Paru le 10 juin 1936 sous le titre « La vie et la grève des ouvrières métallos », cet article de Simone Weil [1] publié dans la revue syndicaliste La Révolution prolétarienne présente la grève comme « une joie pure, une joie sans mélange », en revenant sur ses causes et son...

› Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"