Plus de 22 000 logements vacants à Lyon !

1314 visites
1 complément

La crise du logement à Lyon ? En 2007, l’Insee dénombrait plus de 22 000 logements vacants dans la ville, même si le chiffre était en légère diminution par rapport à la période précédente. Cela représente une augmentation des logements vides de près de 400 % en 40 ans et une proportion de plus de 8 % de la totalité des logements disponibles. A additionner aux 2,5 % de résidences secondaires. Squatte ta ville !

Évolution du nombre de logements par catégorie
196819751982199019992007
Ensemble 196858 203235 201839 218208 251279 265599
Résidences principales 188718 195795 180488 190337 216157 236819
Résidences secondaires et logements occasionnels 1855 3528 7365 8949 7988 6640
Logements vacants 6285 13912 13986 18922 27134 22140

Vous trouverez ci-dessous les informations concernant Lyon extraites des données publiées par l’INSEE sur son site et ventilées par arrondissement.

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 avril 2011 à 11:36, par penthesilae

    voici la solution proposée par Collomb à la crise du logement : ne pas entraver l’augmentation des loyers ! la droite applaudit bien sûr !

    voir la dépêche parue hier soir sur le site d’infos spécialisées AULH et copiée ci-dessous :

    Dépêche n°4377
    Paris, Mercredi 6 avril 2011, 19:54:50

    Projet PS pour 2012 : Gérard Collomb mitigé sur l’encadrement des loyers. Benoist Apparu salue sa position
    Benoist Apparu, le secrétaire d’État chargé du Logement, « salue », mercredi 6 avril 2011, « les propos responsables de Gérard Collomb, maire socialiste de Lyon, qui condamne fermement l’encadrement des loyers proposé par le Parti Socialiste dans son programme pour 2012 ». Il réagit aux déclarations faites par l’élu, mardi 5 avril, sur la chaîne « itélé » après la présentation par le PS de son programme pour l’élection présidentielle de 2012 qui propose notamment l’encadrement des loyers à la relocation (AULH n°4359). Le maire de Lyon y explique que « la pire période du logement en France, ça a été les lois de 1948 qui interdisaient l’augmentation de loyers et ont amené à une véritable pénurie de logements. Si on consulte un certain nombre d’élus qui ont une expérience dans ce domaine, peut-être pourra-t-on moduler cette proposition. »

    Benoist Apparu, lui, « considère que la proposition du Parti socialiste créerait plus de difficultés qu’elle n’en résoudrait » et qu’elle « ne serait surtout pas à la hauteur des enjeux de la hausse des loyers ». Pour Benoist Apparu, « la question de l’encadrement des loyers est emblématique des clivages qui domineront l’élection présidentielle de 2012 » : « d’un côté, une vision bureaucratique et figée de l’action publique, fondée sur la contrainte et la réglementation ; de l’autre, la recherche de solutions pragmatiques réellement centrées sur les besoins des ménages ».

    « La seule réponse pertinente, c’est de relancer la construction à grande échelle dans les zones les plus tendues », ajoute le secrétaire d’État au Logement, qui doit annoncer dans les prochaines semaines « un plan national sur le logement avec un volet spécifique à la construction en Île-de-France » (AULH n°4363). Il met en avant « la réforme de l’urbanisme en préparation » et « un recentrage des aides à la pierre sur les zones où les besoins sont les plus vifs ». Interrogé par « BFM TV » mardi sur le programme socialiste, le maire de Lyon déclare également : « Sur les problèmes du logement, je pense que l’on n’est pas allé suffisamment en profondeur. Je suis sans doute l’une des agglomérations où l’on construit le plus, 10 000 logements, 5 000 logements sociaux, cela permet de mener des véritables politiques. Si on faisait ça au niveau national les choses iraient sans doute mieux. »

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info