Migrations - sans-papiers

Infos locales Migrations - sans-papiers

Fermons les CRA, covid ou pas !

Il y a un mois, dans le contexte du Covid, 4 associations qui gèrent les prisons pour étrangerEs (CRA) ont lancé un appel à la fermeture temporaire des CRA. Cette fermeture a pour but de préserver leurs salarieEs. Ce n’est clairement pas par souci des prisonnierEs qu’iels ont elleux-mêmes enfermé.
Covid ou pas, à bas les prisons et les frontières, et solidarité avec touxtes les prisonnierEs

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Violence policière à Calais : plus de 20 personnes agressées depuis le 26 mars

De nombreuses violences policière sont commise par une compagnie de CRS envers la communauté Érythréenne de la Jungle de Calais. Depuis le début de la crise sanitaire, ils ne nous consisère même plus comme des êtres humain. Nous sommes des Monkey... Du 26 mars au 14 avril, c’est ainsi plus de 20 personnes qui ont ainsi été molestées par ces CRS.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

COVID-19 : pour les sans-papiers, la triple peine

Les travailleurs.euses sans-papiers sont particulièrement exposé.e.s à tous les risques liés à la pandémie de Covid-19, risques sanitaires et risques économiques. Pourtant, comme de nombreux.euses salarié.e.s dont on semble découvrir soudainement l’utilité sociale, ils contribuent de manière déterminante aux activités essentielles : massivement embauchés dans le nettoyage, le commerce, la manutention, la livraison, l’agriculture…

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Enfermer, enfermer toujours… la situation dans les CRA au 10 avril

L’état d’urgence en cours semble avoir tout changé : le confinement, la militarisation totale des villes, les frontières fermées… et pourtant, cette situation inédite permet aussi de voir plus clairement tout un tas de choses sur le fonctionnement “normal” du système de domination et d’exploitation dans lequel on vit. Les Centres de Rétention Administrative (CRA) en sont un bon exemple.

Infos locales Migrations - sans-papiers

« On veut être comme tout le monde à coté de nos proches, notre famille » Témoignage d’un prisonnier au CRA de Lyon le samedi 11 avril

Le CRA de Lyon est loin d’être « fermé » comme le prétendait Forum réfugiés au début du confinement et après de nombreuses libérations. Aujourd’hui une trentaine de personnes y sont enfermées encore, des personnes arrivent tous les jours, d’autres sont libérées. Voici le témoignage d’un prisonnier au CRA de Lyon.
En tout temps, à bas les CRA, les frontieres, les prisons et soutien à tous.x.tes les prisonnier.x.es.

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Relayer et soutenir la parole des prisonnièr·es

L’épidémie fait rage partout et le CRA de Lyon Saint-Exupéry n’a pas fermé, il se remplit de nouveau. Les prisons ne se vident pas. Les annonces de la ministre sont des mensonges, les syndicats de matons occupent encore et toujours le terrain médiatique. Pour que la parole revienne aux premièr·es concerné·es et à leur luttes, pour que la solidarité puisse s’organiser et pour relayer au maximum, voici un article qui propose différents sites, podcasts et articles.
En Tout Temps, A Bas Les Cra, Les Frontieres, Les Prisons Et Soutien A Tous.X.Tes Les Prisonnier.X.Es

A lire sur d’autres sites Migrations - sans-papiers

Plus que jamais, à bas les CRA, à bas les taules

En ces temps d’épidémie, mais aussi de répression et de restriction des libertés de toutes parts, il est plus que nécessaire et urgent de relayer la parole des prisonnièr·es, que ce soit dans les taules ou dans les CRA.
Les prisonnièr·es témoignent au travers de vidéos, photos, témoignages, et communiqués de leurs inquiétudes et leur abandon (interdiction de parloir, aucune mesure sanitaire, répression des contestations...).
En voici une sélection non-exhaustive.

Infos locales Migrations - sans-papiers

« Ok, y’a pas de problème. » Témoignage de A., prisonnier du Centre de rétention administrative de Lyon

« Disons que c’est du racisme quoi. Je le dis en un mot. C’est quelque chose comme ça. On n’a pas droit à la parole. Il faut s’écraser. Il faut se taire. Tes droits sont bafoués, tes droits sont violés. T’as droit à rien donc tu restes là. Et les policiers quant à eux, ils n’ont qu’un seul mot d’ordre : l’expulsion. Donc t’as droit à rien, t’es qu’un sans-papiers, t’es pire qu’un criminel »

Infos locales Migrations - sans-papiers

Soutien aux travailleur·se·s du sexe touché·e·s par l’épidémie de coronavirus et par les mesures de confinement

L’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement que nous connaissons actuellement impactent l’ensemble de nos sociétés. Leurs impacts sont d’autant plus forts pour les personnes déjà isolées et précarisées. Dans ce contexte, la situation des travailleur·se·s du sexe est particulièrement difficile et notre solidarité s’avère indispensable.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 44 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info