OIP

Infos locales Répression - prisons

Centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier : ignorant une décision de justice, le directeur renouvelle un refus de permis de visite à la compagne d’un détenu

En juillet dernier, l’Observatoire international des prisons (OIP) rendait publique une décision du tribunal administratif (TA) de Grenoble qui suspendait le refus du directeur du centre pénitentiaire (CP) de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) d’accorder un permis de visite à Eléonore F 1 . Le TA enjoignait au directeur de prendre sous sept jours une nouvelle décision. Ce qu’il a fait en refusant une nouvelle fois d’accorder un permis de visite.

Infos locales Répression - prisons

UHSA de Lyon : la psychiatrie sans urgences

Quatre ans après son ouverture, focus sur l’Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de Lyon. Destinée aux personnes détenues atteintes de pathologies psychiatriques lourdes ou en crise, l’unité ne répond pas à l’ensemble des besoins d’accueil (en particulier les urgences), mais assure une qualité de prise en charge supérieure à celle réservée aux détenus en psychiatrie ordinaire.
Un article de l’Observatoire International des Prisons (OIP) issu du dernier numéro de la revue Dedans-Dehors (n°84 - été 2014)

Infos locales Répression - prisons

Menacé par des codétenus, Samir F. reste au quartier disciplinaire depuis 108 jours

Alors même qu’un placement en cellule disciplinaire ne peut en principe excéder 30 jours, Samir F. est détenu au « mitard » de la maison d’arrêt de Lyon-Corbas depuis 108 jours. Il refuse de réintégrer la détention ordinaire à la suite de menaces de ses codétenus. Face à l’absence de « preuves » des menaces alléguées, l’Administration pénitentiaire a choisi de s’abstenir d’agir.

Infos locales Répression - prisons

Des mineurs détenus à Meyzieu privés de leur promenade quotidienne à l’air libre

Communiqué de l’Observatoire International des Prisons (OIP).
La plupart des jeunes détenus de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de Meyzieu (Rhône-­Alpes) ne peuvent pas bénéficier d’une heure de promenade quotidienne. Alors qu’elle est reconnue comme un droit pour toute personne détenue, le règlement intérieur de l’EPM ne la prévoit que pour les mineurs n’ayant pas d’autre activité dans la journée.

Infos locales Répression - prisons

St-Quentin-Fallavier : Maltraitance de détenus par un groupe de surveillants, inertie et silence des autorités

Violences, usages disproportionnés de la force, falsifications de procédures disciplinaires, sanctions occultes et brimades... Le système de maltraitance de détenus mis en place par un groupe d’agents du centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier entre avril 2009 et juillet 2010 est avéré. C’est ce que révèle le rapport confidentiel de l’Inspection des services pénitentiaires (ISP) de mars 2011 que l’OIP s’est procuré.
Analyse de l’Observatoire international des prisons

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

La France épinglée par la Cour européenne des droits de l’homme pour sa surpopulation carcérale

Dans un arrêt du 25 avril 2013 (Canali c. France), la CEDH a condamné la France pour les conditions dans lesquelles une personne a été détenue dans la maison d’arrêt surpeuplée de Nancy en 2006. La Cour a ainsi considéré que la promiscuité, combinée avec la durée du séjour en cellule, la vétusté des locaux et l’inadéquation de la cour de promenade caractérisent un traitement dégradant au sens de l’article 3 de la Convention. Cette condamnation, qui sanctionne pour la première fois la France pour sa (...)

Infos locales Répression - prisons

« Les détenus subissent une triple peine pour toute infraction commise en détention »

Entretien avec Céline Reimeringer, permanente de la section Rhône-Alpes de l’Observatoire Internationale des Prisons, autour de la situation de Samir Tafer, condamné initialement à 8 mois de prison, et qui devrait au final en effectuer au minimum 48. Un rassemblement de soutien à Samir aura lieu mercredi 6 juin à 14 h à Lyon.

Analyse et réflexion Répression - prisons

Politique pénale : quand les idées reçues dictent leurs lois

S’il est un domaine où fantasmes et contre-vérités cohabitent, c’est bien celui du crime, de la délinquance et de la peine. « Ce qui domine est la désinformation et la propagation des idées reçues, par exemple que la peine de mort peut faire reculer la criminalité ou que les taux d’homicide sont en hausse », estime Denis Salas, magistrat. Les idées reçues concernent aussi bien les auteurs d’infraction que la nature de la délinquance ou de la réponse pénale.
Texte extrait du numéro 74-75 de la revue « Dedans-Dehors », revue de l’Observatoire International des Prisons

Infos locales Migrations - sans-papiers

Centres de rétention administrative : des prisons qui taisent leur nom

Des prisons qui taisent leur nom, où les sans-papiers subissent une obsession statistique au détriment du droit. Autrement dit l’application quotidienne du racisme d’état, de sa politique du chiffre et de son mépris de l’humain.
C’est ce que dévoile, quelque jours après celui de l’OIP sur les prisons, le rapport d’enquête commun sur les centre de Rétention de l’Assfam, de la Cimade, du Forum réfugiés, de France Terre d’Asile et de l’Ordre de Malte rendu public ce mardi 13 décembre.
Rapport intégral et détail du rapport sur le CRA de Lyon.

A lire sur d’autres sites Répression - prisons

Roanne : l’administration place un détenu à l’isolement pour s’être exprimé sur ses conditions de détention

Vendredi 18 novembre dans la matinée, la direction de la prison de Roanne était contrainte de lever la mesure de placement à l’isolement provisoire dont G.A. avait fait l’objet 4 jours auparavant, relevant qu’une « erreur matérielle invalid[ait] l’ensemble de la procédure d’urgence » engagée à son encontre. L’après-midi même, elle mettait en œuvre une nouvelle procédure de placement à l’isolement, reprochant à l’intéressé ses moyens d’expression et de communication, estimant qu’ils portent atteinte à la sécurité (...)

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info