Outrage

L433-5 du code pénal

Constituent un outrage puni de 7500 euros d’amende les paroles, gestes ou
menaces, les écrits ou images de toute nature non rendus publics ou l’envoi
d’objets quelconques adressés à une personne chargée d’une mission de
service public, dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de sa mission, et de
nature à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la fonction dont elle est
investie. Lorsqu’il est adressé à une personne dépositaire de l’autorité publique, l’outrage est puni de six mois d’emprisonnement et de 7500 euros d’amende...

Petit guide lyonnais Ecologie - nucléaire - alternatives

Vélorution Antinucléaire : dimanche 11 Mars

Le nucléaire est l’exemple type d’un modèle dominant qu’on nous impose en matière énergétique comme on nous impose le tout automobile en matière de transports. Les constructeurs automo-dé-biles cherchent à développer la voiture électrique, qui nécessitera toujours plus d’électricité. Et donc de nucléaire puisque c’est le modèle choisi en France pour produire de l’électricité. Pour plus d’informations, voir les liens suivants .
Le collectif vélorution vous invite à une masse critique champêtre à l’occasion de la (...)

Petit guide lyonnais

Fiche pratique n°7 : pirate party

Comment contourner les lois sur le téléchargement. Alors que le FBI vient d’arrêter 7 personnes en relation avec Megaupload et d’arrêter les serveurs de ce site de téléchargement centralisé, voici une fiche pratique issue d’Outrage n°7 qui donnait déjà un certain nombre de pistes, toujours valables, pour télécharger sans soucis.

Petit guide lyonnais

La Guill’ avec Guillherme

La lutte autour de Guillherme, sans-papiers angolais de 45 ans, c’est l’histoire de deux acharnements.
D’un côté l’acharnement de la préfecture à l’expulser : arrestation chez lui à la mi-janvier
(les flics qui entrent en défonçant la porte, le braquent en l’insultant, le menottent devant ses enfants),
tentatives d’expulsion qui s’enchaînent (la dernière en jet militaire), passage par la case « prison ».
Et face à ce déploiement de moyens, il y a l’acharnement de Guillherme
à résister, à ne pas se laisser reconduire de force. L’acharnement également de la rue :
de ses amis, des parents d’élèves qui le connaissent, des instits de l’école où sont scolarisés ses gamins.

Petit guide lyonnais

Brèves temps de crise

■ Tous les coups sont permis
Face à la crise et contre la vie chère, les petits coups en douce continuent. Fin juin le Casino de Villefontaine est braqué à coups de chariot élévateur. Deux semaines plus tard 5 000 euros d’outils s’envolent d’une société d’abris de piscine. La fête gauloise de Courtenay se fera sans salades puisque les 50kg prévus ont disparu après que le boulodrome ait été visité le 25 juillet. Étrangement l’alcool et le matériel sont restés. Le 26 septembre dix camions se font « roulottés » (...)

Petit guide lyonnais

Lejaby c’est pas fini

Le 16 septembre 2010, les
salariées en grève de trois sites
différents de Lejaby (usines de
fabrication de lingerie féminine),
se rejoignent au siège social
de Rillieux-la-Pape. En jeu, la
fermeture annoncée en avril
des sites de Bellegarde, Bourg-en-
Bresse, Le Teil et la suppression
de 197 postes sur 653.

Petit guide lyonnais

Feyzin : tout s’arrête, tout commence

Le 12 octobre, les salariés de la raffinerie de Feyzin stoppent la production. Un geste fort, et pas simplement un arrêt de l’activité : bloquer une raffinerie est une opération compliquée, assez dangereuse, qui réclame du monde (pareil quand il s’agit de relancer la machine). Sur le site, plus des trois quarts des ouvriers suivent le mouvement, et c’est la même chose dans toutes les raffineries de l’hexagone.
ASSEZ VITE, L’EFFET se fait sentir à la pompe. On commence à voir des queues se former aux (...)

Petit guide lyonnais

Chronologie

■ 12 octobre
Grenoble : tout comme cela s’était passé le 2 du même mois, la manif syndicale est parsemée d’affichages sauvages et de tags contre le travail : « Organisons-nous pour ne plus cotiser ».
Dijon : un cortège devance la manif « planplan » et fait fermer les magasins de la rue de la Liberté en baissant les grilles et scotchant les entrées. Des banques sont recouvertes de purin d’ortie.
■ 13 au 18 octobre
Saint-Étienne : les agents du centre technique municipal du quartier de Montreynaud (...)

Petit guide lyonnais

« Nous, c’est simple, on a que des pierres »

Du mercredi 13 au 23 octobre, un peu partout en France, les lycéens se joignent au mouvement. À Lyon, mais aussi à Dijon, Chambéry, Nanterre, Sarcelles, Chartres, Argenteuil et dans toute une foule de petites villes, des lycéennes bloquent leurs établissements, partent en manif sauvage. À Rennes, un centre commercial puis la rocade sont bloqués. À Nantes, le 20 octobre, c’est la gare et l’aéroport. À Mulhouse, un centre commercial est obligé de fermer suite à une manif.
LYON, DÈS LE 13, plusieurs (...)

Petit guide lyonnais

Premier round

OCTOBRE 2010. FACE à un énième projet de réforme des retraites, les syndicats organisent un « mouvement social ». On renoue avec ses formes un peu usées au fil des « victoires » (mouvement de 1995, mouvement contre le CPE) ou des « défaites » (mouvement de 2003, mouvement contre la LRU, pour les régimes spéciaux). L’intersyndicale nationale, les manifestations du mardi, les réformistes, les radicaux, les négociations, les appels à la grève générale ou les appels au calme. Et puis, comme souvent ces (...)

Petit guide lyonnais

“AUX ARMES” ! Slogan phare des manifs grenobloises

Ça remue dans les bahuts. Et il ne s’agit pas que d’une mode
printemps-été. Cet hiver déjà, pendant le mouvement étudiant contre
la LRU, ça partait dans les lycées. À Lyon, des lycéen.ne.s de Fays et
Récamier notamment, participaient à quelques manifs, débrayaient
joyeusement… Et déjà, se faisaient emmerder par les flics.

Petit guide lyonnais

Mot croisés

HORIZONTALEMENT :
A. La Némésis du fraudeur.
B. Aide à supporter les boîtes de nuit / cri de vache interrompu.
C. Il est déconseillé de tirer les plus courtes / une plume sans ume.
D. Ça fout les chocos / plan thune assez aléatoire.
E. Petit nom de Chi Minh / quand les puissants y jouent au golf, Carlo se ramasse les balles.
F. Petit nom de Capone / on a encore « raté » les voyelles / … à l’ennemi !
G. Au bout des doigts (et mortelles en infusion).
H. Pote à Nicar / pas bon de passer par (...)

Petit guide lyonnais

Grippe A : touche pas à ton pote

Sur un écran, des constellations de points et de vecteurs dessinent des trajectoires et des impacts.
Bilan : 11 0000 contacts en deux jours. Ces impacts, ce ne sont pas ceux de deux étoiles ou météorites mais les contacts survenus entre des enfants dans une école. L’expérience ? Calculer les probabilités de propagations de la grippe A en répertoriant et analysant tous les contacts des enfants d’une école lyonnaise. Durant deux jours, une équipe de physiciens et médecins ont équipé de puces électroniques (badges RFID placés sur la poitrine) 241 élèves et 10 institutrices d’une école primaire.

Petit guide lyonnais

Autopsie d’un sarkommuniste

« TOUS LES RESPONSABLES politiques, de gauche comme de droite doivent parler d’une même voix. L’heure est au rassemblement républicain pour éradiquer la gangrène, la barbarie. La sauvagerie. Il faut en finir avec le pourrissement social et moral, terreau de la haine et de la violence. (…) L’heure est à la mobilisation à tous les étages de la société. La situation est grave. J’aime la France et ne crains pas de dépasser l’esprit partisan. Les polémiques politiciennes et les rivalités personnelles sont (...)

Petit guide lyonnais

Villeurbanne : ville hors contrôle ?

Début septembre le Préfet Géraud et son adjoint à la sécurité Olivier Magnaval rouspètent : « Villeurbanne est une zone blanche embêtante en matière de vidéo surveillance. Le Maire s’y refuse pour des raisons de principe ». En fait des caméras de la ville surveillent déjà un certain nombre de bâtiments communaux, et les principaux axes de circulation. J.P Bret (le maire mis en cause) précise qu’« en ce qui concerne la surveillance de voie publique, une étude est en cours jusqu’en 2010 à partir des données de (...)

Petit guide lyonnais

Brèves “temps de crise”

■ En lutte
Le premier juillet : recours collectif aux prud’hommes de 200 employé-es des magasins Carrefour d’Ecully, Givors, Lyon Part-Dieu, Vaulx-en-Velin… La boite a déjà été condamnée à une amende d’un million pour non respect du salaire minimum. Cette fois le litige porte sur le décompte des temps de pause sur la durée du travail. Grève très suivie à Manitowok, dans la Loire, et chez Véolia (service des eaux), dans le Rhône.
6 juillet : grève à la poste contre la politique de « polyvalence forcée » ; (...)

Petit guide lyonnais

Brèves “police partout”

■ Pas de justice
1er juillet : caillassage de plusieurs véhicules de police avenue Jean Cagne à Vénissieux. Un môme est ramassé au hasard. Dans le doute le juge lui colle deux mois avec sursis. Le 6 juillet un jeune de 18 ans qui a le malheur d’avoir « déjà eu affaire avec la justice » prend un an ferme et un an de sursis pour avoir pété les vitres et tordus les volets d’une école primaire à Saint Quentin Fallavier.
Le 7 juillet : un adolescent de 14 ans est interpellé pour avoir participé à la manif (...)

Petit guide lyonnais

UTEQ : la chasse est ouverte

LE 3 SEPTEMBRE LE préfet Géraud annonce en grandes pompes l’arrivée des Unités Territoriales de Quartier au Mas-du- Taureau et aux Minguettes. Sur chaque site 18 flics auront à charge de patrouiller par groupes de 6, si possible à pied, à « l’heure où sortent les délinquants ». On apprend ainsi qu’à Vénissieux les délinquants (les jeunes ?) sortent de 16h30 à 00h40 alors qu’à Vaulx-en-Velin les UTEQ seront déployées de 16h à 00h10. Mais les horaires « pourront s’adapter en fonction des besoins du terrain », (...)

Petit guide lyonnais

Dans les murs de la prison-modèle

Corbas, c’est bien connu, c’est une prison modèle, avec de la couleur sur les murs, la douche dans les cellules et des ateliers flambants neufs… ça n’empêche pas les détenus d’essayer d’en sortir par tous les moyens.

Petit guide lyonnais

Quand grenoble chope la viscose

« Charges trop chères / isolation en carton / charges au plafond »
« On ne vit plus / charges-loyers trop chers / ça nous exaspère »
« Choisir / se chauffer ou manger... »
Depuis plus d’un mois, plusieurs banderoles attirent l’attention des passants à la jonction entre Grenoble et Echirolles, arrachant leur regard à l’habituelle équivalence du paysage métropolitain.

| 1 | 2 | 3 | 4 |

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info