140 ans de prison pour le mouvement No-Tav : La vengeance d’Etat

561 visites
No Tav

Le tribunal de Turin, par la voix du juge Bosio, a condamné 47 des 53 No-Tav à plus de 140 ans de prison, en tout, et à des dommages et intérêts qui dépassent la centaine de milliers d’euros, pour les événements des 27 juin et du 3 juillet 2011.

Cette condamnation confirme pour beaucoup les peines demandées par l’accusation et pour certains va même au-delà
Confirmées dont les accusations pour les délits de coups et blessures, destructions et violence avec menace contre des officiers publics et les circonstances aggravantes sont reconnues par l’utilisation d’armes, lancement de corps contondants, lancer de pierres, pétards et feux de signalisation. Les peines sont plus élevées pour les évenements du 3 juillet que pour ceux du 27 juin.
Lourdes condamnations, cond, qui confirment le théorème accusatoire d’un parquet qui a dicté les règles et les modes du procès au tribunal, lequel, absolument passif et asservi aux pouvoirs en jeu, a permis toute une série de pressions et d’intimidations aux dépens des témoins, sans battre un cil. Le juge Bosio avait envie de partir à la retraite et de conclure sa carrière en soutenant les personnages connus habituels (puissants amis des puissants et amis à lui) et c’est ce qu’il a fait.

Dans la soirée, les No Tav ont réussi à bloquer l’autoroute.

JPEG - 23.8 ko

La suite à lire sur : http://notavfrance.noblogs.org/post/2015/01/28/140-ans-de-prison-pour-le-mouvement-no-tav-et-cest-le-tour-derri-de-luca/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « No Tav » :

>Retour sur la mort des compagnons Sole et Baleno et sur la lutte en Val Susa

Le 28 mars 1998 mourait Edoardo Massari dans la prison des Vallette. Baleno, comme l’appelaient ses amis , était retrouvé pendu au lit de sa cellule. L’anarchiste, le poseur de bombes, le voleur, le « terroriste » s’en est allé, vivant dans le feu d’une existence hors-la-loi. L’Etat pensait alors avoir...

>Lyon-Turin : où en est-on ? Débat le 15 décembre à La Gryffe

Soirée-débat le 15 décembre, 19h à la Gryffe ! Avec Daniel Ibanez, opposant au projet et auteur de plusieurs livres sur le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse. L’occasion de parler des nouvelles concernant le projet, les différents chantiers côté italien et français,...

> Tous les articles "No Tav"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Contre le mobilier anti-SDF : soutien aux 2 camarades en procès

Appel à soutien - Deux militant⋅e⋅s impliqué⋅e⋅s dans l’aide aux sans-abri vont comparaître en correctionnel pour une action de protestation contre le mobilier anti-SDF. Tous deux risquent de lourdes sanctions. Venez nombreu⋅x/ses les soutenir lors de l’audience, le jeudi 27 septembre à 14 heures au TGI...

> Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

>Film : « Le vent de la révolte », mercedi 19 septembre à l’Amicale

Alessi Dell’Umbria viendra nous présenter son film, « Istmeño, le vent de la révolte ». Le film raconte l’histoire d’une lutte quasiment inconnue en France, celle des communautés indigènes de l’Isthme de Tehuantepec, dans le Sud du Mexique, qui s’opposent à l’un des plus grands parcs éoliens du...

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"
}