Appel à rassemblement des « Trublions anarchistes » du 71, quai Perrache

1485 visites
1 complément

Le 2 décembre 2013, dès 6 heures du matin, la presse a largement relayé l’expulsion du squat situé au 71, quai Perrache, dans le quartier Confluence, à Lyon. Cette expulsion illégale comme illégitime a mis à la rue, selon le recensement de l’association Classes présente sur place, 13 familles, soit 73 personnes, dont 44 enfants (7 de moins de 6 ans, 7 de moins de 3 ans, 1 bébé de 6 mois, 1 de deux mois et un nourrisson de 15 jours). Lors de cette opération, les services de police ont fait usage de la force, notamment usage fourni de gaz lacrymogène et des matraques, envers les soutiens présents ET les familles. Les associations présentes et victimes témoignent formellement de ces violences et les condamnent avec vigueur. Elles se disent « choquées ».

Pourtant, la Préfecture avait été avisée par courriel avec accusé de réception le samedi 30 novembre au matin de la situation sociale, familiale et médicale des occupants du bâtiment.
Ainsi, un nourrisson de 2 mois avait été admis le vendredi 29 novembre à l’Hôpital Femme Mère Enfant de Bron pour des gènes respiratoires aigües (documents à l’appui). Ce même bébé, suite à la diffusion massive de gaz lacrymogène le lundi matin, a du être emmené d’urgence par les pompiers.
Une adulte a également fait des convulsions. La liste des victimes peut continuer, mettant en porte à faux le diagnostic préfectoral de personnes « légèrement incommodées ».

Suite à cette expulsion, la Préfecture a largement relayé dans la presse son affirmation que les familles avec enfants en bas âge faisait l’objet d’une procédure de relogement. Les associations et soutiens ne voient toujours rien venir.
Le 5 décembre, le 115 a formellement confirmé que les familles étaient, certes, inscrites, mais qu’aucune place n’était disponible pour l’instant. La Préfecture, contactée, dit n’avoir que deux familles (soit 11 personnes) recensées par les services de police ayant procédé à l’expulsion. Le Commissariat du 2e arrondissement comme la Cellule Communication de la DDSP (Direction Départementale de la Sécurité Publique) ne « peuvent communiquer aucune information » et renvoient vers … la Préfecture.
Pas de solution de relogement. Pire, l’expulsion de 62 personnes présentes dans l’immeuble est niée malgré les nombreuses photos et témoignages. En prime, la présence de nombreux soutiens, associations et collectifs (MRAP, CLASSES, Enfants sans toit, le Collectif Logement, le Collectif Lesbien Lyonnais, Ô Château ambulant) se voit n’être qualifiée que de « trublions composés uniquement de militants anarchistes », selon Albert DOUTRE, patron de la DDSP.

C’est pourquoi, nous prenons acte que les autorités compétentes, c’est à dire la Préfecture du Rhône, la DDSP, le Commissariat du 2e arrondissement, ainsi que le Grand Lyon et la Mairie de Lyon (actionnaires propriétaires de l’immeuble) ont mis sciemment des personnes et enfants à la rue sans aucune proposition de relogement et ce, en pleine trêve hivernale. Aujourd’hui, certains cherchent même à nier la responsabilité de leurs actes. Une pétition circule actuellement en faveur du relogement des familles et enfants expulsés. Une plainte, notamment pour « mise en danger délibérée de la vie d’autrui », est en cours de rédaction.

JPEG - 16.4 Mo

Nous appelons solennellement à un grand rassemblement samedi 7 Décembre à 18h30 sur le Plateau de la Croix-Rousse pour afficher notre solidarité avec les familles et enfants à la rue et notre vigoureuse indignation envers les pouvoirs publics incapables, voir hostiles, à l’idée de chercher une solution.
Nous, tous, « trublions anarchistes », allons montrer la facilité avec laquelle on reloge des familles en situation d’extrême urgence.
A bon entendeur,

P.-S.

Ce communiqué a été transmis par un groupe anonyme se qualifiant de « Trublions anarchistes ».

samedi 7 décembre 2013

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

› Tous les articles "Apartheid social"

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Réunion du collectif Hébergement en danger le 18 novembre

Nous sommes des professionnels des structures d’urgence sociale du Rhône : lieux d’accueil, hébergements, équipes de rue, dispositifs de soin… Nous travaillons avec des personnes sans abri. Suite à la volonté du prefet de remettre en cause le droit à l’hébergement nous convoquons une réunion le 18-11 à...

>Caravanes, yourtes, camions habités... Un projet de loi veut les chasser

L’article 14 de la loi Engagement et proximité est un « outil d’exclusion massive » selon les auteurs de cette tribune, qui demandent aux députés de retirer cette mesure « anti-pauvres ». Elle permettrait aux maires de faire payer une astreinte de 500 euros par jour aux occupants de caravane, yourte, camion...

>Deux écoles occupées pour mettre à l’abri des enfants sans toit

Plusieurs familles sont dans la détresse au sein de la Métropole Lyonnaise. Les différents comités fédérés au sein du collectif « Jamais sans Toit » sur la Métropole de Lyon, les dénombrent jour après jour. Alors que le droit au logement est de plus en plus remis en cause, des écoles sont de nouveau occupées...

› Tous les articles "Logement - Squat"