Appel à organiser une Fête de toutes les mères et de toutes les parentalités

566 visites

Tous les ans, au mois de mai, c’est reparti pour une dose de fleurs roses et de bijoux qui brillent pour « la plus belle des mamans ».
Mais c’est quoi cette « fête des mères » ? Et si on lui offrait une petite mise à jour ?

Tu crois peut-être que la fête des mères, c’est juste une occasion mignonne de fabriquer un bidule en pâte à sel ou d’envoyer un SMS avec des cœurs à ta daronne. Ou une « fête commerciale » pas très intéressante.

Sauf qu’on voit venir l’embrouille quand on sait que la fête des mères s’est développée petit à petit en France juste après la Première Guerre mondiale, pour célébrer les mères de familles nombreuses. C’est important, les familles nombreuses, dans un pays qui vient de sacrifier 1,3 millions de vies dans une guerre ! Pour être une bonne Française dévouée pour la Nation, il faut faire des gosses à la pelle...

Et en 1941, c’est Pétain qui en fait une fête nationale pour défendre une certaine idée de la maternité et de la famille : une maman, c’est une gentille fée toujours douce et patiente, qui fait tous les sacrifices pour s’occuper de ses enfants, son mari et sa maison... et à qui on dit « merci » une fois par an.

Et jusqu’à aujourd’hui, l’esprit de cette fête n’a pas beaucoup évolué.

Il serait temps de faire une petite mise à jour, non ?

Quand est-ce qu’on voit et qu’on entend le point de vue des familles monoparentales, des parents racisé·es, précaires, handi, LGBTI, TDS... ? De celles qui auraient voulu et qui n’ont pas pu, celles qui ne voulaient pas et qui le sont, celles qui sont en train d’essayer et qui rencontrent des obstacles et des discriminations, celles qui ne veulent pas, celles qui ont une relation compliquée avec leurs enfants ?

Alors on a commencé à imaginer une Fête de toutes les mères et de toutes les parentalités, qui aurait lieu le jour de la « fête des mères » (le 26 mai 2024), mais qui célèbrerait vraiment toutes les parentalités.

On rêve d’une journée :

  • Où toutes les mères pourraient venir se rencontrer, discuter, partager leur point de vue, faire une pause ou s’amuser.
  • Où les parentalités trop souvent invisibilisées seraient représentées : monoparentalité, parents queer, racisé·es, précaires, handi, TDS...
  • Où on pourrait enfin parler de ce qui rend la maternité difficile : le non désir d’enfant, les mauvaises conditions matérielles d’existence, l’inégalité de répartition des tâches, la non reconnaissance de notre statut de parent ou au contraire l’assignation à ce rôle, l’invisibilisation du travail de mère, les violences subies
  • Où les enfants seraient bienvenu-es, pourraient jouer, prendre de la place et participer à des discussions

Avec des conférences et des débats pour se demander : C’est quoi, « être mère », aujourd’hui ?
Avec des animations qui permettraient à chacun·e de se sentir à l’aise de participer
Avec des créations artistiques pour visibiliser d’autres modèles de familles

Le projet te parle ? Contacte-nous !

Pour que cette Fête de toutes les Mères et de toutes les parentalités voie le jour, on a besoin de toi :

  • tu as des idées de personnes à inviter ? de lieux où on pourrait organiser ça ?
  • tu veux proposer une intervention, un atelier ou une création artistique en lien avec la parentalité ?
  • tu veux nous aider à organiser cette journée ?
  • tu sais que tu n’auras pas de temps à consacrer à ce projet mais tu as des remarques, des attentes, des envies ? on veut les connaître !

Ecris-nous à fetedetouteslesmeres(at)proton.me !

Première réunion de préparation le 25 janvier

Rendez-vous le jeudi 25 janvier à 19h au Planning familial pour commencer à organiser cette journée.
Toutes les personnes qui ont envie de contribuer à imaginer, organiser ou animer cette journée sont les bienvenu·e·x·s !
N’hésite pas à nous écrire pour nous prévenir si tu penses venir :) >> fetedetouteslesmeres(at)proton.me

Jeudi 25 janvier à 19h
Planning familial, 2 rue Lakanal, Villeurbanne

P.-S.

Qui sommes-nous ?
Des militantes du groupe SuperFéministes, qui regroupe des adhérent·es du Planning Familial 69. On a constaté que les parents sont peu présent·es dans les organisations militant·es et on a envie de créer des espaces pour faciliter leur participation à la vie militante.

jeudi 25 janvier 2024

Venez imaginer une Fête de toutes les mères et toutes les parentalités

19h00 - 21h00
Planning Familial du Rhône

2 rue Lakanal à Villeurbanne

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Soirée de soutien aux mineurs isolés de Lyon samedi 9 mars à GZ

RITUELLE 2 TECHNO FOR REFUGEES Après le succès de notre première RITUELLE à GZ, nous remettons le couvert : RITUELLE est un prolongement des dimanches solidaires pour permettre un soutien financier pour les mineurs isolés de la métropole par le biais du reversement des bénéfices en même temps...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"

Derniers articles de la thématique « Féminismes / Anti-patriarcat » :

>La bourgeoisie réactionnaire lyonnaise finance le mouvement « pro-vie »

Ce dimanche 21 janvier, à 3 jours du passage du texte visant la constitutionnalisation de l’avortement devant l’assemblée, aura lieu la manif annuelle de « La Marche pour la Vie » à Paris. C’était pour nous l’occasion de ressortir quelques dossiers sur les soutiens financiers du milieu catholique...

› Tous les articles "Féminismes / Anti-patriarcat"