Bientôt dans nos boîtes #1 : Précarisation du CDI

668 visites

Le caractère sécurisant du CDI dérange : absences possibles du salarié (décès, mariage, arrêt maladie, congé parental, saisons...) sont des surcoûts temporaires pour l’entreprise. Leur solution ?
Affaiblir les droits, précariser et créer l’impunité patronale.
En plus de la généralisation du CDD et la raréfaction du CDI, le CDI sera moins protecteur !

Quels risques ?
→ Le contrat peut être renégocié à la baisse (temps de travail, organisation de la semaine...)
→ Congés familiaux : l’employeur-euse peut les négocier jusque 0 jour, soit une suppression de facto
→ Inscription sur le contrat d’un motif automatique de licenciement (modifiable après signature) : au delà de 3 absences, objectifs de vente...
→ Pas de recours aux Prud’Hommes possible si prévu dans l’accord d’entreprise.
→ Licenciements sans indemnité ou avec une indemnité revue à la baisse
→ Pré-avis baissé à 1 mois (6 mois d’ancienneté) et 2 mois (2 ans d’ancienneté)

Ça te concerne !
→ Promesse d’incertitude : précarité/paye/temps de travail = Comment organiser ta semaine ? La garde de tes enfants ? Tes fins de mois selon une paye variable ?
→ Promesse d’insécurité : dans l’accord d’entreprise pour licencier du jour au lendemain et se retrouver sans rien.

C’est pas fini  :
→ Attaque de la période d’essai prolongée à 12mois !
→ Le "CDI Projet" et travail à la tâche généralisés !

Un CDI plus vraiment indéterminé !

Les règles pour mettre fin à un contrat à durée indéterminée (CDI) relèvent aujourd’hui de la loi. C’est le cas des raisons légales pour licencier comme de la procédure de licenciement (entretien préalable, motivation de la décision, possibilité de se faire assister par un syndicat…).

Demain, avec la loi travail2, ces règles pourraient être définies entreprise par entreprise. Pas pour les améliorer, c’était déjà possible. Si le gouvernement veut ouvrir cette possibilité, c’est pour permettre aux entreprises de faciliter le licenciement des salarié.e.s en CDI (plus de 80% des salarié.e.s en France). C’est une très vieille demande du MEDEF.

P.-S.

Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, groupes politiques, de militant-e-s, de femmes et d’hommes construisant la convergence des luttes et la riposte face aux attaques capitalistes.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>Pour les soins en psychiatrie, RDV le 21 mars devant l’ARS !

Pour la défense de la psychiatrie et de nos missions, préservons nos métiers et les soins à la population !!! Rendez-vous devant l’Agence Régionale Santé le 21 mars 2019 à 11h00. La psychiatrie est depuis plusieurs années sacrifiées au seul nom des économies et nous n’avons pas été épargnés dans le...

> Tous les articles "Salariat - précariat"