Big data : La vie en mode binaire

580 visites

Imaginez une science qui établirait une corrélation entre l’utilisation de pulls en laine et les épidémies de grippe pour justifier l’interdiction d’utiliser des pulls en laine en hiver  : après tout, les statistiques auraient montré que la consommation de pulls en laine précède les épidémies de grippe. Voilà, vous y êtes  : le big data est la mise en équation de tout afin de pouvoir « prédire » le réel avant même qu’il advienne. Et le terrain de jeux est gigantesque  : selon IBM, le volume de ces mégadonnées pourrait être multiplié par 40 d’ici 2020.

Les mesures politiques (obligations ou interdictions) basées sur ces corrélations forment la « data gouvernance », ce que certains auteurs francophones traduisent par « gouvernance algorithmique ». Celle-ci ne se préoccupe pas des relations de causes à effets, non analysables de façon mathématique, juste des corrélations statistiques. « Qui sait pourquoi les gens font ce qu’ils font ? Le fait est qu’ils le font et que nous pouvons le pister et le mesurer avec une rigueur sans précédent. ». La data gouvernance envahit notre monde  : c’est elle qui nous propose tel ou tel résultat sur le tentaculaire moteur de recherche étatsunien (calculé en fonction de nos requêtes précédentes), et qui va déterminer, par exemple si vous êtes suspecté de frauder ou pas. En 2014, Pôle emploi a révélé avoir mené une expérimentation en Poitou-Charentes. Il s’agissait de « cibler » les demandeurs d’emplois les plus susceptibles de ne pas chercher d’emploi en se basant sur des critères en apparence anodins  : la situation familiale (mères célibataires), scolaire (non ou peu diplômés) et géographique (habitants de petits villages bonjour  !) pour savoir qui traquer. Les individus, ainsi sélectionnés, ont eu la chance de voir leurs démarches de recherche d’emplois scrutées par une équipe indépendante (du reste du personnel de Pôle emploi) en se basant sur des critères déjà statistiquement surreprésentés parmi les personnes radiées pour leur peu d’entrain à quémander un turbin d’esclave. Le secteur des assurances se montre également friand de big data. Et quand Axa propose des réductions à ceux qui acceptent de porter les bracelets connectés les informant de leurs données de santé, on peut redouter que, demain, il appliquera une surcote à ceux qui refusent.

La suite à lire sur : http://cqfd-journal.org/Big-data-La-vie-en-mode-binaire

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Informatique - Sécurité » :

>Ateliers d’auto-défense numérique

Le dispositif numérique du CCO - Hackelier propose 3 sessions de formation gratuites et identiques à 3 dates différentes : 17 et 18 octobre, 21 et 22 novembre, 5 et 6 décembre. Venir avec son ordinateur dans le cas contraire nous le signaler afin qu’on puisse vous en fournir. Ces formations sont...

› Tous les articles "Informatique - Sécurité"