Brèves locales du 7 au 13 mai 2007

2850 visites
1 complément

On peut désormais trouver, lorsqu’il y a matière, le lundi sur Rebellyon, un certain nombre de brèves locales.
Vous pouvez participer à la rédaction de celles de lundi prochain, en rajoutant vos brèves dans le forum de l’article.

Les précédentes...

- L’émetteur télé et radio de Lyon TDF, la petite tour Eiffel haute de 88 m sur Fourvière, a failli flamber lundi soir. La porte du transformateur électrique a été fracturée, et deux bidons de liquide inflammable reliés à un système de mise à feu ont été posés à l’intérieur. Le système de mise à feu ne s’est pas déclenché. Les flics penseraient que l’affaire est liée aux heurts liés à l’élection de Sarkozy. Radio Canut qui y a son émetteur a eu bien chaud.

- À Dagneux dans l’Ain, c’est toute une zone industrielle qui est partie en fumée lundi soir. Une vingtaine d’entrepôts ont brûlé par propagation, après un incendie qui se serait déclaré dans des camions citernes. Les flics penchent pour un incendie volontaire, certains sites « de gauche » n’hésitant pas à mettre tout cela dans un superbe amalgame sur le dos des manifestants anti-sarkozy, tandis que Le Figaro évoque des messages sur des sites lyonnais appelant à « des actions ponctuelles », mais également une éventuelle escroquerie à l’assurance. Le Figaro plus honnête que la gauche ?

- L’association Tiens bon la pente avait prévu comme chaque mois de faire son repas de quartier et sa zone de gratuité le jour des bennes à encombrants place Colbert (avant de mettre ce qu’on veut jeter dans la benne, on essaie de voir si ça ne peut pas intéresser quelqu’unE) samedi 12 mai. Elle a dû pour la première fois remplir un dossier en 11 exemplaires pour que les habitantEs du quartier puissent se réunir sur leur place.

- Lyon, ville la plus vidéo-surveillée de France. Mercredi 9 mai, la municipalité inaugurait en grandes pompes les berges du Rhône, et du même coup la promenade la plus surveillée de l’agglomération. Ce sont pas moins d’une dizaine de caméras qui jalonnent le parcours, pilotées à distance et qui peuvent zoomer à loisir. Caméras partout, vie privée nulle part. Encore heureux qu’on ait une municipalité « de gauche », sinon ils auraient installé un check-point ?

-  Le Progrès, journal de la désinformation ? Jean-Didier Derhy, qui s’est toujours fait remarquer pour sa célérité à reprendre texto les communiqués de la préfecture quand il ne joue pas au cowboy de la BAC, s’est fait plaisir cette semaine. Un article pourtant annoncé à la une du journal promettait de nous apprendre qui sont les anti-sarkozystes (édition de jeudi 10/05/05). Au final, une trentaine de lignes pour expliquer que c’étaient des gosses de riches qui se faisaient peur. Une fois de plus JDD n’était pas sorti de son bureau : dimanche soir, il parlait de 600 manifestantEs. On l’attend donc mercredi soir aux Terreaux pour lui expliquer nos origines sociales (qui cela dit n’expliquent pas tout non plus). Même caché parmi les miliciens de la BAC, il devrait quand même pouvoir comprendre un peu mieux ce qu’il se passe. Il affirme par ailleurs que des flics auraient été applaudi sur la presqu’île… ça, nous qui étions sur place ne l’avons étonnamment pas vu. Et puis des applaudissements dans le 2e arrondissement, il devrait pouvoir nous pondre une petite analyse sociologique, le Derhy…

- Bilan des comparutions immédiates, des condamnations, des emprisonnements... : voir cet article

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 14 mai 2007 à 16:31, par v

    En 2007, les aspirations du Maître ne sont que des reprises !

    Créativité où te caches-tu ?

    L’ignorance, à moins qu’on ait le cœur près du bonnet, brise l’espérance de ceux qui sont conscients par avance !

    La révolte des Canuts de Lyon (novembre 1831)

    Le 8 décembre 1831, dans le Journal des Débats, l’historien et écrivain Saint-Marc Girardin tente un diagnostic :

    « La sédition de Lyon a révélé un grave secret, celui de la lutte intestine qui a lieu dans la société entre la classe qui possède et celle qui ne possède pas. (…)

    La société moderne (…) périra par ses prolétaires si elle ne cherche pas, par tous les moyens possibles, à leur faire une part dans la propriété, ou si elle en fait des citoyens actifs et armés avant d’en avoir fait des propriétaires. »

    Dans le même temps sont lancées des enquêtes sur le paupérisme. Le chirurgien Louis-René Villermé dans son Tableau physique et moral des ouvriers employés dans les manufactures de coton, de laine et de soie (1840) est à l’origine de la loi réglementant le travail des enfants (1841).

    Frédéric Ozanam, très choqué par l’affaire selon son biographe Gérard Cholvy, interpellé par des Saint-Simoniens, fonde en 1833 la Conférence de la Charité, pour aider les enfants pauvres et leurs parents.

    C’est également à ce moment-là que Louis-Napoléon Bonaparte, le futur Napoléon III (1851-1870) se rapproche des mouvements socialistes.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info