Burkina Faso 2011 : le livre, la rencontre, et l’émission

698 visites

Burkina Faso, février 2011. Un lycéen décède après quelques rencontres avec les flics. Un de plus, un de trop. Le pays prend feu. Le mouvement qui s’ensuit change profondément les rapports sociaux à l’intérieur du pays.

Lila Chouli raconte ce mouvement dans son livre, Burkina Faso 2011 : chronique d’un mouvement social, paru aux éditions tahin party. Elle viendra aussi le raconter à la librairie Terre des livres, mardi 30 octobre à 19h. Et elle en causera aussi sur Radio Canut, mardi 6 novembre à 20h.

C’était le temps des printemps arabes. Plus au nord sur le continent, les présidents sont chassés par les peuples poussés à bout.

JPEG - 41.4 ko

Au Burkina, le jeune Justin Zongo, arrêté suite à une dispute dans son école, passe plusieurs fois par le commissariat, et meurt peu après. De quoi précisément ? La version officielle, c’est qu’il est mort d’une méningite. Devant l’énormité du mensonge, ses camarades de classe lancent des marches de protestation. Le pouvoir ne l’entend pas de cette oreille, et la répression est énorme. Elle fait six morts dans les premiers jours (dont un flic lynché après avoir abattu un enfant de 12 ans). Les Burkinabés ne se laissent pas effrayer, et le mouvement se généralise à tout le pays.

Le Burkina est dirigé d’une main de fer par Blaise Compaoré depuis 25 ans. Bon élève des institutions financières internationales, il réduit son peuple à la misère. En 2008, c’est dans ce pays qu’éclatent les premières émeutes contre la vie chère.

La crise socio-politique née de la mort de Justin Zongo arrive dans un pays où les raisons du mécontentement sont légion. Brutalités policières, vie chère, corruption massive de la classe politique et affairisme éhonté. Le mouvement populaire, spontané, peine à être rejoint par les organisations syndicales, mais on assiste malgré tout à une floraison de revendications sectorielles, dans les mines, les champs de cotons, l’éducation nationale, les universités...

L’armée se soulève elle aussi, pillant les civils, tiraillant un peu au hasard. Ces soulèvement, pour peu sympathiques qu’ils soient, contribuent toutefois à affaiblir le gouvernement, et à la fin du printemps, on assiste à une série de reculades de la part du régime, entre autre sur des revendications syndicales.

C’est tout ce mouvement que nous raconte Lila Chouli.

Le Livre : Burkina Faso 2011 : chronique d’un mouvement social, de Lila Chouli, éditions tahin party, 320 pages, 8 euros

La rencontre : Lila Chouli sera à la librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille (7e ardt), mardi 30 octobre à 19h.

L’émission de radio : Lila Chouli sera l’invitée de Radio Canut (102.2 FM sur Lyon, et pour le reste du monde sur Internet ici) le mardi 6 novembre à 20h.

mardi 30 octobre 2012

Burkina Faso 2011 : le livre, la rencontre, et l’émission

19h00 - 22h00

Librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille 69007 Lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Cantine de soutien à la révolution soudanaise a l’Île Égalite

Rendez-vous dimanche 12/12 de 12h à 16h à l’Île Egalité (6, rue de l’égalité, Villeurbanne, métro Cusset) pour un repas soudanais, accompagné d’une discussion publique sur les mobilisations révolutionnaires en cours au Soudan. Un événement co-organisé par le Réseau des Activistes Soudanais-e-s de Lyon et...

>Soutien et solidarité avec les Guadeloupéen.ne.s

Le gouvernement, comme aux pires heures coloniales, entend répondre par la force et la violence pour écraser la contestation. Ce ne sera en rien une solution. L’urgence est à la mise en place de moyens et d’investissements massifs pour les services publics, en particulier de santé et d’éducation, à...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Le 30 novembre 1994 meurt Guy Debord prophète du situationnisme

Le 30 novembre 1994 Guy Debord se suicidait mettant un terme à une maladie dégénérative. Il a dès sa jeunesse participé au mouvement de politisation de l’art avant de jouer un rôle important dans la fondation de l’Internationale Situationniste puis dans sa destruction. Ce groupe restreint produira en...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"