Camarades de tous les pays, à qui vous adressez-vous ?

689 visites
Loi travail

Ce texte est écrit dans une volonté de faire bouger les lignes et non avec celle de créer encore plus de tensions. Il est né avec l’observation de deux éléments : la montée en puissance du mouvement contre la loi travail et l’impossibilité ou presque d’un certain milieu militant lyonnais à rassembler.

Ainsi, après avoir assisté, le plus longtemps possible, à des A.G. Après avoir lu de nombreux textes, tracts et appels en manif, une chose est devenue évidente pour moi : à Lyon, il existe un terreau fertile de super militant-e-s qui s’adressent et s’adresseront encore et toujours, si rien ne change, à des super militant-e-s.

Quelques exemples

Dans une assemblée pour la préparation d’une marche féministe, une personne s’excuse de ne pas « maîtriser le bon vocabulaire » (à comprendre le bon vocabulaire féministe) avant de prendre la parole. Les interventions de super militantes avant elle lui ont donné l’impression de ne pas être assez légitime pour s’exprimer avec ses propres mots.

Dans un tract destiné à être distribué en manif aux étudiant-e-s et lycéen-e-s grévistes, les termes « notre classe », « hiérarchie des normes », « prolétaires » et « atomisation du prolétariat » sont utilisés ou plutôt balancés sans aucune forme d’explication.
Rappelons qu’un lycéen a entre 15 et 19-20 ans au maximum et que le marxisme n’est toujours pas au programme de l’éducation nationale.

Enfin, lors d’une première discussion entre des personnes qui viennent de se rencontrer et qui n’ont donc rien de « commun », quelques-uns proposent de se « définir » en écrivant un texte dans la foulée. Comme on me la si bien soufflé dans la charmante ville de Gaillac, il n’y a rien de plus efficace que la question « qui sommes-nous ? » pour flinguer un semblant de début de collectif.
Chercher à comprendre ce qui anime un groupe est intéressant mais vouloir le cadrer, l’étiqueter est le meilleur moyen de le vider de sa substance.
Laissez-ça aux journalistes !

De ce fait, ces quelques modestes conclusions

Il serait peut-être temps de comprendre que si un tract est incompréhensible par votre entourage non-militant, il est bon à jeter (donc à ne pas imprimer, en plus c’est écolo !) ;
Il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux sur la domination qui s’exerce en employant un lexique de converti-e-s et d’intellectuel-e-s sur des personnes qui n’en ont pas la connaissance ou l’habitude ;
Il serait peut-être temps de savoir traduire des termes scientifiques et autres discours prémâchés en mots ordinaires et montrer que l’on a vraiment compris de quoi l’on parle.

Enfin et pour finir, il serait peut-être temps que les années 2000 voient apparaître de nouvelles pratiques et que les super militant-e-s abandonnent définitivement leurs habitudes de bureaucrates faites de « points méthode », « commissions », « réunions » (par milliers) et autres « outils » obsolètes.

À bon entendeur …

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant ouvertes...

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

> Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Goûter revendicatif le jeudi 11 avril à Vaulx-en-Velin

Les parents d’élèves, enseignants du premier degré, de collège et du lycée vaudais, constitués en collectif, vous invite ce jeudi 11 avril à un goûter revendicatif, à partir de 16h30 à l’école élémentaire Courcelles, pour continuer le combat contre la réforme Blanquer et la casse du service public...

> Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

>Appel à soutien aux travailleur.euses en grève de l’entreprise JST

Depuis le mardi 2 avril 2019, 20h00, les travailleur.euses bloquent un convoi exceptionnel de 200 tonnes, fruit de 8 mois de leur travail et d’une valeur d’environ 3 million d’euros qui doit être acheminé au port Edouard Herriot puis en barge à la centrale nucléaire du Tricastin. Face au refus de...

>La communisation et l’abolition du genre

Nous proposons ici la traduction d’un texte de Maya Andrea Gonzalez paru en 2012 en langue anglaise dans un ouvrage édité par Benjamin Noys : Communization and its discontents [Malaise dans la communisation, non traduit]. Ce texte paraît aux Etats-Unis alors que la problématique du genre refait...

> Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"