Ces derniers jours en Grèce

1378 visites
4 compléments

La semaine dernière, la Grèce s’est embrasée à l’occasion d’une grève générale de 48 heures, organisée pour protester contre le vote définitif par le Parlement des mesures d’austérité.
Les manifestations et les affrontements qui ont pris place à Athènes ont été l’occasion pour un vieil ennemi des révolutionnaires grecs de refaire une apparition marquée et... marquante.
En effet, à l’arrivée de la manifestation devant le Parlement, le service d’ordre du syndicat PAME, contrôlé par le KKE (Parti Communiste Grec), a sciemment protégé la police et le bâtiment, et s’est ensuite violemment attaqué aux manifestants anti-autoritaires. Attaque au cours de laquelle un syndicaliste est décédé.

- Grève générale de 48h en Grèce : première journée
- Grève générale de 48h en Grèce : suivi en direct de la deuxième journée
- Retour sur la journée de grève générale du 20 octobre 2011 – Grèves, occupations et désobéissance fiscale
- Grèce : les staliniens collaborent, les flics assassinent
- Diverses actions-réponses au Parti Communiste Grec suite à la grève
- Athènes, la destruction du vieux monde attendra
- Combats de rue à Athènes : témoignage
- Mais d’où vient la « dette » grecque ?
- En Grèce, les staliniens se font supplétifs de la police

La semaine dernière, la Grèce s’est embrasée à l’occasion d’une grève générale de 48 heures, organisée pour protester contre le vote définitif par le Parlement des mesures d’austérité.
Des manifestations monstres ont rassemblé des centaines de milliers de personnes dans les rues. Des affrontements violents ont eu lieu dans toute la ville d’Athènes et particulièrement devant le Parlement où les manifestant-e-s désireu-se-x de briser les lignes de policiers anti-émeute (MAT) ont également du se heurter au service d’ordre du PAME (seconde confédération de syndicats de travailleurs grecs) qui ont protégé et les forces de police criminelles, et les membres du Parlement qui votaient au même moment les mesures mortifères contre lesquelles le peuple grec manifeste précisément...
Au cours des affrontements entre manifestant-e-s anti-autoritaires, police armée et milice syndicale, un syndicaliste du PAME est décédé des suites d’une crise cardiaque vraisemblablement provoquée par la saturation de l’air en gaz lacrymogène...

Les révolutionnaires en Grèce doivent donc désormais se battre sur deux fronts : contre le gouvernement socialiste (PASOK) et sa police qui par tous les moyens imposent la mise en coupe du pays, mais également contre le Parti Communiste Grec (KKE) qui, au travers de sa mainmise sur le syndicat PAME et ses milices (qui ont déjà par le passé prouvé leur allégeance au parti de l’ordre), cherche à prendre contrôle du mouvement populaire et à protéger le gouvernement de la colère du peuple.

- Grève générale de 48h en Grèce : première journée
- Grève générale de 48h en Grèce : suivi en direct de la deuxième journée
- Retour sur la journée de grève générale du 20 octobre 2011 – Grèves, occupations et désobéissance fiscale
- Grèce : les staliniens collaborent, les flics assassinent
- Diverses actions-réponses au Parti Communiste Grec suite à la grève
- Athènes, la destruction du vieux monde attendra
- Combats de rue à Athènes : témoignage
- Mais d’où vient la « dette » grecque ?
- En Grèce, les staliniens se font supplétifs de la police

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 28 octobre 2011 à 17:03

    Dernières nouvelles de Grèce :

    Aujourd’hui c’était le « jour du refus » (commémorations du début de la résistance contre les troupes d’occupations fascistes), habituellement marqué par des défilés de militaires et d’étudiants en uniforme. Pour la première fois dans l’histoire grecque, le principal défilé, qui devait se tenir à Salonique, a été annulé, et le président grec a été conspué par la foule, qui l’a traité de traître (le président grec ayant participé à la résistance durant son adolescence, bien avant sa carrière politique dans les rangs du PASOK). A Xanthi, les étudiants qui défilaient en uniforme ont quitté la parade en plein milieu pour rejoindre les manifestants. A Patras et à Heraklion, les politiciens ont du fuir sous des pluies d’œufs. A Trikala, un député PASOK a été frappé par un manifestant. Partout en Grèce, des parades ont été annulées/perturbées, et ça va des étudiants en uniforme qui détournent la tête en marchant devant les officiels jusqu’au blocage complet de l’avancée du défilé, en passant par le port de brassards noirs par les membres de l’orchestre à Athènes.

    Si vous voulez plus de détails, occupied london poste plusieurs articles, et sinon y’a indymedia athens, si vous arrivez à déchiffrer un peu le grec...

  • Le 28 octobre 2011 à 08:47, par cirederf

    Oui le 11 novembre.

    A Lyon, rendez-vous est pris à 17h aux terreaux.

  • Le 27 octobre 2011 à 22:04, par fleury

    Dans les autres pays européens il y a des mouvements. je vient d’apprendre qu’en Espagne il y aurait eu un appel a une greve général mi novembre . Est ce que quelqu’un peut confirmer ?

    Au USA il y a aussi des mouvements sociaux . Voir cet article

    http://fr.internationalism.org/icconline/2011/l_occupation_de_wall_street_par_les_manifestants_c_est_le_systeme_capitaliste_lui_meme_qui_est_l_ennemi.html

    ça bouge ! aprés comment coordonner tout ça ? comment ne pas se laisser enfermer dans son pays ? j’ai pas de reponse mais à mon avis c’est dans se sens là qu’il faut reflechir !

    Fleury

  • Le 27 octobre 2011 à 10:09

    A quand un rassemblement, une manif, une action en soutien au peuple Grec, des brigades internationales ? Je suis halluciné que les autres européens laissent les grecques seuls avec leur merde qu’on leur impose via le FMI, Bruxelles et la BCE...
    A quand des actions de soutiens ??? Ce qui ce passe en Grèce est une attaque contre nous tous ! Cela va nous tomber sur la gueule très vite à nous aussi. A minima on se servira de l’exemple Grec pour nous imposer des politiques de coupes budgétaires radicales, avec comme petite musique de fond
    « Si on le fait pas, la France va devenir comme la Grèce »
    ou encore
    « on a demandé des efforts à nos amis grecs, il n’y a pas de raisons qu’on en fasse pas nous même ».
    Bref la Grèce est le champ de bataille actuelle du capitalisme en Europe.
    Ne désertons pas !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Aperçu des luttes actuelles en Grèce - Episode 6 - octobre 2021

Tous les mois nous comptons traduire et partager des articles publiés sur indymedia athens.On choisira un article par lutte ou évènement, pour donner une vue générale du moment en Grèce.On en choisira 4-5 par mois, parce qu’on est limité en temps pour faire cela.Si vous souhaitez participer contactez...

>Le 30 novembre 1994 meurt Guy Debord prophète du situationnisme

Le 30 novembre 1994 Guy Debord se suicidait mettant un terme à une maladie dégénérative. Il a dès sa jeunesse participé au mouvement de politisation de l’art avant de jouer un rôle important dans la fondation de l’Internationale Situationniste puis dans sa destruction. Ce groupe restreint produira en...

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"