Cunnilingus en Corée du Nord

6513 visites
3 compléments

Ce qui suit est un texte que le cher Leader Nord-Coréen Kim Jong-il a prié Young-Hae Chand Industrie Lourde, collectif de web art sud coréen, de bien vouloir présenter. Présentation originale (en français), attention aux yeux.

DOCTYPE HTML PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.0 Transitional//EN">

Merci de m'inviter à vous parler de sexe et de sexualité en Corée du Nord.

La dialectique du sexe et de la sexualité ne sont pas qu'une de mes passions intellectuelles. Ils sont une priorité nationale, qui est au cœur d'un pays qui est sexuellement sain et, par conséquence,

un peuple heureux.

La dialectique du sexe et de la sexualité est aussi au cœur d'un communisme prospère, concept que nous dans le Nord comprenons et apprécions pleinement.
Il va de soi que le sexisme est lié au capitalisme. Il va de soi aussi que l'égalité sexuelle est propre au Marxisme. Ce qui est incertain est de savoir si, par définition, tout pays communiste a l'égalité sexuelle.

La réponse, je suis désolé de le dire, est NON, non, non, non.

Mais ici en Corée du Nord,
nous avons réussi à créer l'égalité sexuelle. Et ici en Corée du Nord, l'égalité sexuelle est non seulement une pratique intellectuelle mais, ce qui est plus important, sexuelle.

Oui, ici en Corée du Nord, une dialectique perpétuelle révèle aux masses, de la manière la plus pratique et intellectuelle, que la plus importante manifestation du sexe et de la sexualité est sa liberté.
Du sexe pur sans complexe et tout à fait libre.

Je comprends que les Sud-Coréens rougissent à la seule idée du sexe libre.
Vous, dans le sud, n'êtes même pas libre de parler du sexe explicite.

Vous êtes, en fait, les esclaves de l'inhibition sexuelle bourgeoise.
Je vous plains. Mais j'ai aussi de l'espoir pour vous.

Permettez-moi de vous éclairer davantage. Pour qu'un pays soit sexuellement progressiste, et avant que la Corée du Sud ne puisse se libérer du
préjudice sexuel bourgeois, que cela soit dans la discussion ou, plus important, dans l'acte sexuel, il doit se confronter aux vrais sujets de la liberté sexuelle.

Mon intuition est de dire la liberté sexuelle communiste, mais, franchement,
le sexe transcende, par le matérialisme dialectique, les frontières de tout pays, communiste ou capitalisme. La liberté sexuelle est un droit universel. Voici, donc, les sujets de la liberté sexuelle:

L'orgasme, ou plutôt, son absence relative chez la femme
bourgeoise;
L'orgasme multiple chez la femme au moyen du cunnilingus; Ou plutôt, la frustration chez elle à convaincre son partenaire, la plupart du temps un homme, de le lui faire; Et s'il sait le faire, le lui faire de manière efficace, prolongée, et affectueuse;
L'orgasme multiple chez la femme avec des jouets sexuels, comme des vibrateurs, ne se fait pas à cause des inhibitions anormales chez la femme
bourgeoise envers eux,

inhibitions dictées par l'homme bourgeois;
Remarquez que je ne mentionne que les sujets de la liberté sexuelle qui sont des barrières absolues à l'égalité sexuelle en Corée du Sud.

Il serait impossible, dans le contexte de ce discours, de discuter de toutes les inhibitions sexuelles chez la femme qui ont, comme source, l'homme. Et qui sont
endémique au capitalisme.

Disons simplement que nous les Nord-Coréens nous vous plaignons, car l'argent et les babioles qu'il vous procure sont devenus pour vous plus importants que le
plaisir sexuel. Ici dans le Nord, où la vie peut être dure, nous voyons le plaisir sexuel comme un don de quelque chose pour rien. Et nous voyons le plaisir sexuel prolongé comme un grand échange de dons, sans aucun marchandage capitaliste. Sans parler du fait que le plaisir sexuel prolongé est bon pour la santé.

Ce qui m'amène à l'orgasme ou, comme je vous le dis, à son absence relative chez la femme bourgeoise.

Le matérialisme dialectique Nord-Coréen révèle quelque chose d'élémentaire, a savoir que pour qu'une femme ait un orgasme qui est
incroyablement long et agréable (ce que nous considérons comme la définition même de l'"orgasme"), elle doit d'abord se libérer de son esclavage bourgeois.

Spécifiquement, elle doit croire qu'elle est l'égale de son partenaire mâle.

Permettez-moi de vous dire quelque chose de simple:

En Corée du nord, toute femme sait qu'elle est l'égale de son partenaire mâle.
Et, aussi important, son partenaire mâle le sait aussi.
Cette égalité intellectuelle, psychologique, et sexuelle se traduit en sexe triomphant.

Nous savons, par exemple, qu'en Corée du Sud, les hommes s'amusent entre hommes, les femmes entre femmes. L'homme sort seul, la femme reste à la maison.
Cela est mauvais.

Dans le Nord, l'homme et la femme restent ensemble. Pour qu'une femme ait un
orgasme flamboyant, non seulement nous croyons qu'elle devrait l'avoir en association avec son ou ses compagnons mâles, mais que son ou ses compagnons mâles devraient être considérés comme méritants.

La plupart des femmes dans le nord aiment un
prélude érotique prolongé avec son partenaire.
Un prélude érotique prolongé veut dire un temps SANS FIN ...
Cela veut dire que l'homme Sud-Coréen devrait passer plus de temps avec sa femme Sud-Coréenne.

La plupart des femmes Nord-Coréennes aiment jusqu'à une heure ou plus de cunnilingus.
La plupart des hommes Nord-Coréens le savent et aiment pratiquer le cunnilingus autant que les femmes Nord-Coréennes aiment le recevoir.
Le cunnilingus est un ART, et l'homme Nord-Coréen en connait toutes les finesses. Il sait comment lécher, brouter, mordre, sucer et souffler sur les zones érogènes autour et dans le vagin.

Le cunnilingus est une dialectique comme une autre.

La politique de notre parti est d'encourager la femme Nord-Coréenne à exprimer verbalement ses désirs sexuels les plus explicites avant, pendant, et après l'acte sexuel.
A son tour, l'homme exprime ses désirs. Pourtant, concernant notre dialectique, la priorité est donnée aux désirs de la femme.
Il y a quelque chose de palpitant, je veux dire de sexuellement excitant, chez une femme Nord-Coréenne qui manifeste sa passion, son plaisir sexuel, son orgasme,
en mots, en gémissements, en soupirs, en halètements, et en glapissements.
En effet, ces bruits sont la musique de la
victoire sexuelle et de la victoire de la femme Nord-Coréenne sur sa contrepartie Sud-Coréenne. La sienne est une grande victoire pour la Corée du Nord.

En tant que leader de la Corée du Nord, j'assume la responsabilité de certains échecs dans notre pays. Malgré cela, c'est un grand plaisir pour moi, aujourd'hui, de présenter ce triomphe du cummunisme -pardon- communisme Nord-Coréen.

Malgré les épreuves ininterrompues chez mon peuple et l'oppression venues de toutes parts,
je peux dire avec confiance que la femme Nord-Coréenne est une femme qui est sexuellement heureuse. Et l'homme Nord-Coréen, grâce à son savoir et sa pratique supérieure du cunnilingus, est fier de provoquer chez la femme Nord-Coréenne un orgasme suivi par un autre et encore un autre.

Merci de me permettre de vous parler aujourd'hui de ce que nous en Corée du Nord considérons le sujet suprême dans l'égalité sexuelle et la justice sociale:
L'orgasme multiple chez la femme au moyen du cunnilingus.

VIVE LE CUNNILINGUS NORD-COREEN.

VIVE L'EGALITE SEXUELLE NORD-COREENNE !

VIVE LE COMMUNISME NORD-COREEN !

VIVE LE CUNNILINGUS NORD-COREEN !


Kim Jong-Il

P.-S.

Présentation originale (en français)

collectif artistique Young Hae Chang Heavy Industries (Corée du Sud).

Young-Hae Chand Industrie Lourde : Basés à Séoul, ces deux artistes trilingues (Young Hae Chang et Marc Voge) combinent texte et jazz pour créer des pièces d’animation Flash et proposent des pièces sur le Web qui reprennent la forme du manifeste à des fins nouvelles.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 13 mars 2011 à 12:34

    en effet, ça aurait mérité une introduction...

  • Le 10 mars 2011 à 18:08, par ploum

    ça aurait quand même mérité une petite introduction, expliquant que c’est un texte humoristique pondu par un collectif d’artiste, non ? parce que tomber de but en blanc là dessus, ça fait bizarre....

  • Le 10 mars 2011 à 16:28

    c’est quoi ce truc ? vive l’autopersuasion... : « je peux dire avec confiance que la femme Nord-Coréenne est une femme qui est sexuel­le­ment heu­reuse »

    c’est grossier. ça me fait pense à, il y a de ça quelques années, des hommes qui, tout en étant pour le droit à l’avortement, revendiquaient l’idée de faire un avortement public, et filmé.

    à lire cela, j’ai l’impression que l’on prend la femme pour un animal. l’oppression des femmes ne vient pas que de la bourgeoisie. elle vient aussi du monde ouvrier... faire l’amour dans la « poisse », ça permet de jouir mieux, peut-être ?

    j’ai du mal à en comprendre le sens...

    même mieux, à lire cela, on a l’impression qu’une sexualité accomplie passe par la pratique du cunnilingus... une sexualité accomplie passe par le choix.

    alors, voilà. une femme qui n’est pas mère doit culpabiliser. une femme qui est une mère doit culpabiliser parce que forcément, si elle n’est pas une mère qui répond aux normes de la société, elle est mauvaise. une femme n’a pas le doit au plaisir « extrême » ou « absolu ».
    et, ici, une femme est presque obligée d’avoir un orgasme. sinon, elle n’est pas normale. et si cette pratique là ne lui plait pas, elle sera considérée comme anormale...

    on ne peut pas considérer la sexualité comme une « victoire » sur un autre peuple... c’est considérer cela de la même manière qu’un homme, quand il viole une femme, se sent « victorieux »...

    enfin, ça me dépasse...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info