Des barbelés « humanistes » ? - Résistons Ensemble d’octobre 2015

366 visites

Bulletin n°145, d’octobre 2015 du petit journal mobile recto-verso A4 du réseau Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires est sorti.

Bulletin n°145, d’octobre 2015 du petit journal mobile recto-verso A4 du réseau Résistons ensemble contre les violences policières et sécuritaires est sorti. Pour lire l’intégralité et télécharger ce bulletin mis en page au format pdf : http://resistons.lautre.net/spip.php?article554.

Des barbelés « humanistes » ?

Il y avait déjà des milliers de morts en Méditerranée, les survivants, par dizaines de milliers essayant de « passer » à partir de l’Italie et de la Grèce vers l’Europe « riche ». Puis ce printemps ça a changé de dimension. Des centaines de milliers d’hommes, femmes et enfants ont entamé une longue et périlleuse marche à travers l’Europe, venant d’Afghanistan, d’Irak, de Syrie, de Soudan… De partout où la barbarie capitaliste sévit, par les guerres, les dictatures, les destructions climatiques.
Et c’est devenu grave pour les puissants. Les réfugiés ont mis en danger les bijoux de la couronne européenne, les accords de Schengen, les frontières. Le patronat allemand ordonnera à Merkel de fermer les portes, une fois que ses besoins en main d’œuvre pas chère auront été satisfaits.
Et d’un seul coup, la petite Hongrie accusée hier d’« inhumanité », va devenir peu à peu le chevalier héroïque qui défend la frontière extérieure Schengen, et par là, « l’Europe chrétienne » face à aux « envahisseurs », souvent appelés musulmans, sinon traités de possibles « terroristes ».
On commence à entendre ici et là que finalement le rideau de fer hongrois ce n’est pas si mal que ça, que du côté de la Grèce et de l’Italie il faudrait y penser pour arrêter le flot, que les frontières « intérieures » mortifères de Vintimille et Calais sont à généraliser. De par la répression « sécuritaire », l’Union européenne suit de plus en plus l’exemple hongrois des lois « anti-immigrés », mais aussi celui des dictatures qu’elle condamne « officiellement ».
Puis, les puissants ont aussi décidé d’agir à la « source ». Pas contre les guerres, ni contre les divisions créées par les frontières coloniales des peuples du Moyen Orient et d’Afrique, mais non, ils versent l’huile sur le feu qu’ils ont eux-mêmes allumé. Les bombardiers US, français et russes déversent leurs cargaisons sur les populations civiles, les hôpitaux. Et les dictatures diverses et variées, Daech compris s’en sortiront renforcées.
Pourtant, qu’on le veuille ou pas, c’est une nouvelle période qui s’ouvre. Sans réaction, ce qui reste des conquêtes gagnées par la lutte sera carrément balayé par cette nouvelle Europe. Alors, que faire ? On en est là. Face à cette nouvelle guerre, qui n’est qu’à ces débuts, guerre qu’on veut faire passer pour une lutte contre le « terrorisme »… pas de manifs, rien, c’est une première.
Ce sont les plus misérables et opprimés qui montrent le plus de courage et de résistance. Ce sont ces réfugiés qui forcent la frontière de la Macédoine, qui marchent à travers Budapest et s’engagent sur l’autoroute, qui campent sur les rochers de Vintimille, qui détruisent les barbelés, soi-disant « humanistes », et qui s’enfoncent dans le tunnel de Calais.
Ce sont eux qui nous poussent à reconstruire les liens de solidarité et de résistance, ce sont eux qui nous montrent un chemin d’espoir.

Au sommaire

- Des barbelés « humanistes » ?
- « Liberté, humanité et dignité » : « We are not coming back ! »

- [ C H R O N I Q U E D E L ’ A R B I T R A I R E ]

  • Les cognes et la novlangue
  • Mehdi Bouhouta tué par la police
  • Ils ont gagné, encore une fois la lutte paie…
  • NDDL : Tentative vaine d’expulsion, le combat continue !
  • pour avoir dénoncé les conditions de vie dans un camp de Rroms à Strasbourg…
  • Les inculpés de Labège
  • Deux détenus réclament leur transfert
  • Salle comble et débat intense le mercredi 7 octobre pour la sortie nationale

- [ A G I R ]

  • Manifestation nationale pour Georges Abdallah
  • Samedi 17 octobre, à Nanterre, nous marcherons contre l’oubli
  • La solidarité avec les réfugiés et migrants en procès
  • Lyon : Le CSAO - Le Harraga
  • Un beau docu
  • Marche pour Amadou Koumé, tué par la police

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>Collectif hebergement en danger : réunion publique le lundi 24 février

Le collectif Hébergement en danger appelle à la constitution d’un mouvement d’ensemble pour réclamer un toit pour toutes et tous. Depuis début décembre le collectif a été rejoint par d’autres collectifs, militant-e-s, bénévoles .... La prochaine réunion aura lieu le lundi 24 février à 19h salle A à la...

>Soirée de soutien au Local Mazagran le vendredi 21 février

Venez soutenir le local Mazagran vendredi 21 février lors de sa soirée de soutien à l’atelier des canulars (91 rue Montesquieu). Échangez avec les habitant.es et le collectif de soutien et passez un bon moment dans une ambiance festive à partir de 19h30 ...

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Expression - contre-culture » :

>[Hauteville] Bugey c trip #10 les 27 et 28 février

Dixième édition du Bugey C Trip Hiver : Festival culturel et enragé sur le Plateau d’Hauteville (01). Au programme : concerts, débats, conférences, stands, etc. Rendez-vous les vendredi 28 et samedi 29 février.

>Le Sentiment National en manif

A toi qui porte le drapeau francais. A toi qui marche derrière. Trop de fois, des copines et des cousins s’en vont, en vue du drapeau français en tête de manifestations et ballades sauvages. Un malaise qui n’est pas pur symbole. Un drapeau qui ne nous unit pas, mais qui repousse bien des gens...

› Tous les articles "Expression - contre-culture"