Deux arrestations suite à la manif sauvage de mardi soir

511 visites
Loi travail

La manifestation sauvage de mardi soir, suite à l’annonce du 49.3 par le gouvernement, a croisé la route d’un commissariat et d’un local PS dans les pentes de la Crois-Rousse et sur le plateau. Deux locaux qui ont senti passer la rage des manifestants et dont l’état des vitrines témoigne encore. Un rassemblement avait lieu le lendemain, mercredi 11, place des Terreaux. Les flics ont profité de ce rassemblement pour effectuer les arrestations qu’ils n’avaient pas pu faire la veille :

Deux mineurs ont été appréhendés ce mercredi vers 19h45 près de la place des Terreaux dans le 1er arrondissement de Lyon. Les forces de l’ordre ont identifié les deux jeunes comme les casseurs responsables des violences devant le poste de police municipale situé rue des Capucins (Lyon 1er). L’enquête se poursuit.
Source : LyonMag

On ne rappellera jamais assez l’intérêt de se protéger en manif, y compris en se rendant méconnaissable. Les arrestations plusieurs jours après la manifestation sont courantes (elles ont été nombreuses lors du mouvement des retraites en 2010). La vidéosurveillance, comme la production massive, par les manifestants, passants et journalistes, d’images et de vidéo non-floutés donnent autant d’éléments aux flics pour cibler et arrêter des gens a posteriori.

En cas d’arrestation, contactez la Caisse de solidarité
caissedesolidarite@riseup.net
06.43.08.50.32

MaJ jeudi 16h : La police lyonnaise revendique une nouvelle arrestation pendant le rassemblement de jeudi. Le motif est le même pour les flics : personne repérée par vidéosurveillance lors d’exactions commises lors de précédentes manifestations (déclaration au Progrès).

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant ouvertes...

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

› Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"