Ekonosystem sur les ondes

1321 visites

En voilà une émission de radio qu’elle est bien et instructive : dans « EKONOSYSTEM », on y cause vachement bien politique parce qu’on y écoute aussi de la bonne zique. Pour preuve, ci-après les chaudes recommandations de ses deux parasites sociaux d’animateurs :

JPEG - 94.1 ko

Au rayon des doux sons qui émerveillent nos oreilles nous ne saurions mieux vous conseiller que d’écouter du bon vieux punk-rock et notamment l’album tout frais, tout neuf, des mythiques OBERKAMPF. Ce groupe français du début des années 1980, séparé en 1986, reformé il y a un an ou deux pour un concert au Bataclan (du moins, je crois bien, car les salles parisiennes et moi...), vient d’embrayer à la surprise générale sur un album terrible du nom d’« Animal factory » (Enragés prod.). « On est encore vivants, prêts à vous montrer les dents » chante son leader Joe Hell, et 20 ans après, ça force le respect !

Toujours dans un style légèrement bourru et en attendant d’ouïr son prochain album en préparation, on peut avoir des nouvelles de la glorieuse BRIGADA FLORES MAGON en se connectant sur la toile virtuelle. En effet, c’est l’association Rudeboys unity) organisatrice des festivals antifascistes de Genève, qui a mis en ligne la performance 2001 des mauvais garçons parisiens. C’est donc une vingtaine de titres (presque l’intégrale) en public que l’on peut télécharger gratos pour se rendre compte de la chaude ambiance du festival et pourquoi pas, se donner l’envie d’y assister en octobre prochain.

Toujours à propos des groupes qui crèvent la toile, y’a les RAPACES qui se produisent on the web. Cette formation Hip-Hop propose en ligne plus d’une trentaine de titres plutôt énervés et radicaux, ainsi que pas mal de montages audio : des analyses de
G. Debord aux éructations du baron Sellière par exemple, le monde du travail est épinglé sous tous ses aspects par des djeunes sauvageons de banlieue qui dynamisent et renouvellent pas mal la dialectique suburbaine : « " (Notre parole) s’attache à agresser le Bourgeois mais aussi à secouer le frère dans la merde qui croit pouvoir faire un jour partie du minuscule lot des “ ex-jeunes défavorisés, nouveaux millionnaires ” alors qu’il crèvera dans son HLM " ».

JPEG - 52.6 ko

Enfin, dans un autre style, c’est l’album des
THEE MUCKRACKERS S.E. (Bankrobber at wanadoo.fr) dont nous
voulions absolument causer. Finalement moins reggae/rocksteady que prévu (cf. Popouri n°1), en fait plus soul à la façon des Redskins anglais (ceux qui chantaient durant les grèves des mineurs en 1985/86), les Stéphanois assurent une fois de plus pour le premier album sous ce nouveau nom. Alors, la question : à part un clavier en plus et la disparition des (quelques) titres punks, quelle différence y a-t-il avec les feu PROTEX BLUE ? Pas grand chose certes, mais comme le disent les kamarades du « Spartacus posse », « si ça leur chante de changer de nom, tant qu’ils font la même chose qu’avant... ».

Et puis, sans être exhaustifs, il y a nos sources éditoriales à présenter. Tout d’abord, nous aimons beaucoup le travail des ex-objecteurs de conscience mais toujours antimilitaristes du feu RIRe (journal du Réseau d’Information aux Réfractaires, BP 2402, 13215 Marseille cedex 02, 49 numéros jusqu’en mars 2003), récemment transformé en C.Q.F.D, comprenez : « Ce Qu’il faut Dire, Démontrer, Détruire ». Alors là, ça rue sec dans les brancards du marché des armes, de la désinformation médiatique, des manipulations politiques etc. C’est
satyrique à souhait et drôlement bien fouillé.

Il y a aussi les bulletins d’info et le web d’AC ! Rhône (nouvellement
coopératif) qui font le point sur les mesures spécifiques aux droits des chômeurs et précaires, et dénoncent régulièrement les mesures sociales des différents gouvernements. Indispensable à lire tant c’est vrai qu’en ce domaine, comme bien souvent, on nous dit rien, on nous cache tout.

Nous citerons encore le Courant Alternatif mensuel et ses nombreux dossiers consacrés aux luttes sociales ; Que fait la police ? (7/9 passage Dagorno, 75020 Paris), un autre mensuel, piloté cette fois par Maurice Rasjfus (auteur notamment de Palestine en 2000, La rafle du Vél d’Hiv ou La police et la peine de mort en 2002) dans le but d’observer et de dénoncer les exactions policières qui se multiplient ; L’Envolée (63 rue de St Mandé, 93100 Montreuil sous Bois), même boulot que précédemment mais ici dans le milieu carcéral, « journal par et pour les prisonniers, de l’intérieur comme de l’extérieur » ; ou encore Dissensus (c/o Kaléidoscope, 31 rue des Trois mages, 13001 Marseille), zine critique sur la société sous tous ses aspects : contrôle social, urbanisme etc.

La plupart de ces journaux sont disponibles dans les librairies citées dans ce canard (La Gryffe, Plume noire), à des prix militants (c.a.d. qui servent à rembourser les frais).

Sur ce, bonne écoute et bonnes lectures.

Des parasites sociaux sur les ondes


Radio Canut...
La plus rebelle des radios

Radio Canut voit le jour en 1979, deux avant la légalislation des radios-libre à une époque où se multiplient les expériences radios pirates.

Malgré des passages mouvementés (problème de subvention, relation avec les autorités etc.) Radio-canut continue d’émettre et de vivre de manière entièrement bénévole, en autogestion. En effet cette radio fonctionne comme une fédération d’émissions, chacune étant totalement autonome et payant une cotisation mensuelle. Aujourd’hui elle compte environ 130 animateur-trices bénévoles, dont certain-es ont participé au fonctionnement de Radio VAAAG au contre-sommet du G8.

Si vous habitez Lyon et les environs vous faîtes sûrement partie des 1,3 millions de personne qui peuvent capter ses émissions.

Rejoignez Radio Canut sur la bande FM (102.2 Mhz)

- Pour tout contact :

  • Radio Canut, 24 rue sergent Blandan, BP 1101, 69001 Lyon.
  • Tél. : 04.78.39.18.15.
  • web.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Restaurant de la Caisse de solidarité mardi 13 octobre

Cette année la formule du Bistrot de la Caisse sera légèrement modifiée, en réduisant la fréquence des événements, mais aussi en naviguant entre différents lieux. Pour le premier, nous vous donnons rendez-vous à l’Amicale (31 rue sébastien Gryphe), mardi 13 octobre, avec un repas sous le thème « mange du...

>3 Rencontres-débats autour du livre « Espoirs déçus »

Rencontre débat autour du livre Espoirs déçus sur l’engagement libertaire de Bernard Pensiot lors de la « transition démocratique espagnole » le vendredi 25 septembre à 19h à la Plume Noire, le samedi 26 à 17h à l’Abergement de Varey (01) et le dimanche 27 à 16h30 au Salon du livre libertaire de Cluny...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"