Etat d’urgence : les surveillant.e.s des collèges et lycées parisien formé.e.s à l’islamophobie

1315 visites

Un.e contributeur.s du site Paris-Luttes propose un témoignage critique de la seule formation organisée par l’académie de Paris à destination des surveillant.e.s de collèges et lycées et consacrée aux thèmes de la laïcité et des "signes avant-coureurs de radicalisation djihadistes". Où quand le soupçon devient général à l’égard des élèves noir.e.s et arabes !

Ce texte est le témoignage critique d’une formation organisée par l’académie de Paris à laquelle j’ai assisté en qualité de surveillant de collège (ou AED pour « assistant d’éducation »). Je n’avais absolument pas prévu d’en faire un compte-rendu critique, mais le contenu de cette formation destinée à l’ensemble des surveillant.e.s parisien.ne.s (et sans doute à l’ensemble du personnel éducatif français) m’a semblé assez grave pour mériter cet effort maladroit de ma part. Il faudrait donc compléter mon propos par d’autres témoignages et, idéalement, par un véritable travail d’enquête et de réflexion.

Le statut de cette formation est, au mieux, ambigu. En effet, elle fut présentée comme obligatoire par mon conseiller principal d’éducation mais on peut lire sur la convocation elle-même : « votre candidature à ce stage vous engage à y participer », or je ne me suis jamais porté candidat, ni moi ni les autres surveillant.e.s avec qui j’ai pu discuter. Ce point ne me semble pas anodin et signale sans doute une gêne de l’éducation nationale relativement aux propos qui nous ont été tenus. Cette ambiguïté pourrait permettre à l’institution de minimiser l’importance de cette formation en cas de critiques.

Venons-en au contenu de cette formation de trois heures. La plus grande partie (environ deux heures) consistait en une présentation et une discussion autour du principe de laïcité, et ce, du point de vue le plus strictement juridique possible ; point de vue garant de « neutralité » d’après le juriste en charge d’animer cette partie de la formation.
Sans surprise l’écrasante majorité des cas concrets donnés impliquaient la religion musulmane (on repassera pour la neutralité). Biais que vint dramatiquement confirmer le second thème de cette formation : identifier les signes avant-coureurs de radicalisation djihadiste.

C’est à l’occasion de ce second thème que la formation prit une tournure proprement sidérante [...]

La suite à lire sur : http://paris-luttes.info/etat-d-urgence-les-surveillant-e-s-7039

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Apartheid social » :

>Le 20 avril 1939 Billie Holiday enregistre "Strange Fruit"

Des fruits étranges poussent sur les arbres du Sud des États-Unis : les corps d’africain⋅es-américain.es pendu.es par le Ku Klux Klan, les forces de police, des milicien.nes ou de simples étasunien⋅nes "blanc.ches". Une banale réalité qui dura des siècles et qui fut une triste source d’inspiration pour...

>Carnaval de l’inutile à Saint Etienne les 30 et 31 mars

Il fut un temps, où le carnaval était le jour où les esclaves se déguisaient en roi pour se moquer des puissant.e.s. Une occasion d’inverser les rôles, de transgresser les normes établies. Pour un jour, le monde marche à l’envers ! Aujourd’hui, à Saint-Étienne, ce sont les puissant.e.s qui l’organisent –...

> Tous les articles "Apartheid social"