La manifestation antifasciste interdite : nous ne nous laisserons pas faire !

8796 visites
3 compléments

Interdiction de manifester. Malgré la garantie que nous avions offerte que cette manifestation se passerait dans le calme, l’Etat nous dénie le droit de manifester. Les personnes ayant signé la demande de manifestation ne sont pas à l’origine de cet appel à rassemblement dont le lieu est différent du premier appel à manifester.

Suivi en direct à l’intérieur de l’article

Suivi: 14 mises à jour. La plus récente en premier | la plus ancienne en premier
  • Pas de comparution imédiate ce lundi mais des personnes encore en garde à vue

    Message de la Caisse de solidarité

    Pas de comparution immédiate cet après-midi concernant des gens arrêtés dans le cadre de la gigantesque opération de police entourant le rassemblement d’hier.

    Soit les GAV sont prolongées, soit les gens sont sortis...
    Si vous êtes vous-même sorti de GAV, merci de nous contacter !

    06.43.08.50.32

    caissedesolidarite@riseup.net

  • Le point sur les arrestations

    Message de la caisse de solidarité

    Pas mal de vérifications d’identité : des gens emmenés à Marius Berliet, qui commencent à sortir.
    Plusieurs GAV en cours (au moins 5), potentiellement pour détention de fumigènes et port d’arme (le traditionnel couteau).

    Si l’un.e de vos proches a été arrêté.e, contactez la caisse de solidarité : 06.43.08.50.32

  • Des flics patrouillent dans le 1er arrondissement

    De petits groupes de policiers tournent dans les rues du bas des Pentes de la Croix Rousse.

  • Plus personne n’est nassé

  • La police semble partir

    La plupart des flics quittent les lieux.

  • Les flics font pression sur les photographes

    Difficile de prendre des photos de ce qui se passe place Raspail. Des photographes se font contrôler/arrêter.

    JPEG - 624.9 ko
  • De nouvelles personnes embarquées

    Des arrestations devant le McDonald de la Guillotière.

  • Les flics coursent les chanteur·es

    Les personnes qui chantaient rue Pasteur pour soutenir les nassé·es se sont fait courser par les flics.

  • Trois personnes embarquées

    Trois personnes prises dans la nasse ont été arrêtées et sont embarquées par les flics.

  • Les deux nasses sont recollées

    Il y avait jusqu’à présent deux nasses, elles sont désormais réunies par les flics. Rue Pasteur, des personnes en dehors de la nasse chantent pour soutenir les camarades enfermé·es. Solidaire, une voisinne donne de l’eau aux nassé·es.

    JPEG - 680.8 ko
0 | 10

La demande de manifestation que nous avons déposée il y a maintenant un mois a été reçue mais celle-ci a été interdite par la préfecture.

Nous, militant-e-s antifascistes lyonnais, le redoutions fortement, car dans plusieurs villes de France l’Etat d’urgence et la menace terroriste ont servi de prétexte à l’interdiction de ce droit démocratique qui est le droit de manifester. 
L’association Amnesty International France a d’ailleurs produit un rapport sans appel sur le sujet et dénonce : « restrictions disproportionnées à la liberté de réunion pacifique sous couvert de l’état d’urgence en France ». https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/actualites/droit-de-manifester-en-france
 Cette justification semble souvent protéger l’extrême-droite comme à Lille où nos camarades antifascistes NP2C en lutte contre l’implantation d’un local identitaire se sont vu refuser leurs manifestations pour les mêmes raisons.

PNG - 34.1 ko




Ce qui est le plus étonnant dans cette interdiction, c’est qu’il nous est reproché dans le texte d’avoir organisé des contre-rassemblements contre l’ouverture d’un squat pour les français de souche par le GUD et de leur tentative ratée de manifester !
 Ainsi vouloir agir contre les mobilisations de militants néo-nazis, justifie in fine que l’on nous interdise de manifester ! 
Il y aurait beaucoup à dire sur l’isolement du Groupe Antifasciste Lyon et Environs sur la lutte contre ce groupe virulent et violent qu’est le GUD. 
En effet, les organisations de gauche, syndicats ont été absents lors de nos mobilisations, ce qui participe à une marginalisation de la part de l’Etat de nos initiatives antifascistes et de notre groupe.
 Ces mêmes organisations que nous avons à chaque fois conviées à la préparation de ces évènements.

PNG - 313.2 ko

Il est aussi dit que ce weekend, étant un weekend de courses de Noël, les services de police aurons pour priorité la sécurisation des consommateurs. Quoi de plus édifiant pour démontrer que le consumérisme de la population est plus important que toute chose. 
Ne perturbons pas le capitalisme pour chasser le fascisme.

PNG - 109.7 ko

Plus délirant encore, une rencontre sportive entre l’olympique lyonnais et l’olympique de Marseille aura lieu ce même 17 Décembre. La rivalité entre ces deux clubs et la confrontation entre leurs supporters est pour la préfecture une des raisons pour nous empêcher de manifester. 
Ceci est complètement absurde, la GALE n’entretient aucun rapport avec le monde du football professionnel et du milieu ultra. Tout est toujours un bon prétexte à criminaliser les supporters de football.

PNG - 258.5 ko

Nous nous plierons à cette interdiction car nous ne souhaitons pas mettre en danger les personnes qui souhaitaient manifester. 
En effet, beaucoup des dernières mobilisations ont donné lieu à des violences policières inouïes. 


Cependant, nous ne pouvons pas ne pas apparaître publiquement sur ces questions que sont le monde capitalisme et le regain d’activité de mouvance fasciste en France. 
A l’heure d’une catastrophe écologique mondiale dû à l’appât du gain de quelques-uns, au durcissement des conditions de vie des travailleurs, aux reculs sociaux imposés par les capitalistes nous devons dire stop à ce système destructeur. 
Le principal allié du capitalisme, le fascisme, tente de s’imposer partout (Lille, Marseille, Nantes, Bordeaux etc…), avec son lot d’agressions violentes envers ceux qui ne lui plaise pas.

Considérant que le droit de manifester est un droit fondamental, c’est pourquoi nous vous appelons ce dimanche 17 Décembre à nous rejoindre à 12h Place Raspail 69007 Lyon, Métro Guillotière pour dire que nous n’acceptons pas ce monde qui nous est proposé.
Que nous n’acceptons pas de nous faire dicter notre conduite par cet État qui ne respecte qu’une chose : la logique marchande et la « startupisation » de la société.

  • Rendez-vous ce dimanche à 12h00 Place Raspail !

Groupe Autoproclamé Radicaux

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 18 décembre 2017 à 19:15, par

    Hier à 19h il y avait une dizaine de GAV.
    Je peux garantir qu’au moins trois personnes ont pu quitter la GAV sans suites avant 20h le 17/12 et qu’au moins une personne a du passer une nuit (au moins) pour port de fumigène.

    A noter, de nombreuses intimidations et menaces pendant les contrôles. Notamment lors du contrôle avant l’arrestation où des keufs de la BAC et un CRS ont menacé de viol en mimant des pénétrations avec la matraque et affirmant « la t’es dans la lessiveuse »....

  • Le 18 décembre 2017 à 13:02, par

    Pas de comparution immédiate cet après-midi concernant des gens arrêtés dans le cadre de la gigantesque opération de police entourant le rassemblement d’hier.

    Soit les GAV sont prolongées, soit les gens sont sortis...
    Si vous êtes vous-même sorti de GAV, merci de nous contacter !

    06.43.08.50.32

    caissedesolidarite@riseup.net

  • Le 17 décembre 2017 à 18:50, par caisse de so

    Pas mal de vérifications d’identité : des gens emmenés à Marius Berliet, qui commencent à sortir.
    Plusieurs GAV en cours (au moins 5), pour potentiellement, détention de fumigènes et port d’arme (le traditionnel couteau).

    Si l’un.e de vos proches a été arrêté.e, contactez-nous.
    06.43.08.50.32

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>Mobilisation nationale contre le danger fasciste le samedi 26 mai

Différents collectifs qui luttent contre l’implantation des locaux fascistes et plus globalement de l’extrême-droite dans nos villes organisent une mobilisation nationale le samedi 26 mai. Des manifestations auront lieu à Strasbourg, Marseille, Lille, Bordeaux... A Lyon, rendez-vous à 14h30 place...

>Appel à soutien pour un antifasciste lyonnais le vendredi 18 mai

Le 11 avril dernier à Lyon, une attaque fasciste, dirigée par une trentaine de membres du Bastion Social sur cinq militant-es antifascistes a fait plusieurs blessé-es. Un militant antifasciste a été arrêté. Il risque aujourd’hui d’être incarcéré en détention préventive. Rassemblement le vendredi 18 mai à...

> Tous les articles "Extrêmes droites"
}