Site collaboratif d’infos alternatives

L’histoire du Lyon Antifa Fest, pour mieux le comprendre

4 compléments

Voilà environ 5 ans que le Lyon Antifa Fest existe, 5 ans de doutes, 5 ans de critiques, 5 ans de réussite et parfois d’échec, voilà un petit texte pour plus de transparence sur notre organisation.

Le Lyon Antifa Fest a été créé en 2013 à la suite d’une arrestation sur Lyon de 25 antifascistes qui ont voulu empêcher, de façon plus radicale, la tenue d’un rassemblement fasciste, organisé par les jeunesses nationalistes et leur ancien chef Gabriac, ainsi que Benedetti d’Oeuvre française.

JPEG - 208.8 ko

Mais ce festival a aussi été un hommage à Clement Meric, camarade tué par les fascistes sur Paris, la même année, et à qui nous rendons encore hommage chaque année.
Ce festival se veut donc contre la répression, et en soutien aux victimes du fascisme et de la police.

Suite à la première édition du festival, où nous avions fait jouer Los Tres Puntos, Heyoka, Brixton Cats, Sang Mêlé, Première Ligne, Stage Bottles et The offenders, de nombreux dons reçus ainsi que l’affluence au festival nous ont permis de soutenir les 25 antifascistes pour les 25 gardes à vue et toute l’instruction du dossier qui aura duré 4 ans. 


La seconde édition, malgré une belle affiche avec Singe des rues, J’aurais voulu, Hors Contrôle, 65 mines Street, la Jonction, Klasse Kriminale, The valkyrians et Red ska, n’a pas rassemblé autant de monde que prévu. Nous avons donc dû puiser dans nos réserves d’argent et n’avons pu faire aucun soutien cette année-là.
Beaucoup de membres de l’orga de la première édition n’ont pas souhaité continuer, alors nous avons pensé un moment ne pas faire le Lyon Antifa Fest 3. Mais certains soutiens nous ont encouragé à le faire et on les en remercie.

Alors comme la première édition, nous avons remis notre propre argent sur la table pour organiser ce Lyon Antifa Fest 3 qui aura été un de nos plus gros succès avec une soirée « Sold Out » en présence de Casey, la Scred Connexion et Original Tonio et un deuxième soir où nous avons essayé d’élargir la scène antifasciste en faisant jouer les groupes Black Bomb A, Burnings Head et les Foxy Ladies. A la suite de cette édition nous avons pu nous recréer une trésorerie, soutenir la caisse de solidarité, soutenir un lieu militant de Lyon pour des vitres qui avaient été cassées au moment du festival et soutenir un militant antifa pour payer son avocat et amendes.

JPEG - 45.1 ko

Le but du LAF ( Lyon Antifa Fest ) était de soutenir et de faire vivre la scène contre culturelle en l’ouvrant un peu plus et ne plus rester enfermé sur les clichés des concerts « punk OÏ » uniquement, même si on adore toujours ça. Nous nous sommes alors élargis à la scène rap, et après l’édition n°3 nous avons eu envie de tenter de conquérir la scène métal, avec un concert de soutien au réfugié(e)s.
Une belle affiche avec Napalm Death, Benighted et Whores Nation qui a été une petite réussite mais pas suffisante car nous avons perdu sur nos réserves de trésorerie.
Il nous restait quand même de quoi organiser le Lyon Antifa Fest 4 sans sortir d’argent de notre propre poche.
Le LAF 4 a bien marché mais nous sommes au plus bas des finances, pour lancer les 5 ANS du Lyon Antifa Fest, avec le LAF 4 en invitant 8°6 Crew, Angelic upstarts, Les Barneurs, Demi Portion, La Caution et Camelia pand’or nous n’avons pu faire qu’un petit soutien à une militante antifasciste suite à une arrestation et à un des militants des 25 qui est passé dernièrement au tribunal.

Pour information et afin d’être transparent suite aux nombreuses questions, critiques ou doutes adressés au LAF depuis 5 ans, organiser un festival comme ça coûte cher !
Il faut payer la salle,une assurance, la sécurité (obligatoire sinon pas de salle), la communication (affiches, flyers) les artistes (ça a beau être du soutien, eux aussi il faut qu’ils mangent, payent leurs instruments, leurs locaux pour enregistrer, pour répéter, leurs déplacements bref tout ça) et enfin payer la SACEM, et oui l’état taxe même les initiatives solidaires et populaires.

Un festival comme ça peut coûter plusieurs milliers d’euros qu’on avance de notre poche, nous prenons donc d’énormes risques car nous nous remboursons uniquement après le festival, si celui si a fonctionné. Ça nous prend du temps et de l’énergie, on remercie d’ailleurs tou-tes ceux et celles qui sont là chaque année en tant que bénévoles et qui nous soutiennent notamment les militant-es du Groupe Antifasciste Lyon et Environs.
Notre but au Lyon Antifa Fest est de mélanger, les styles mais aussi les gens et ne pas rester enfermé dans les clichés de concert antifa habituels.
Chaque année nous essayons de faire venir quand nous le pouvons une tête d’affiche variée voire même improbable dans un concert clairement antifasciste, pour cela nous l’avouons, nous payons parfois de fort cachet au détriment des plus petits groupes que nous remercions d’ailleurs pour leur soutien. Il faut savoir aussi que chaque groupe du plus petit au plus gros fait systématiquement un gros effort sur ses conditions et cachets. C’est l’occasion de faire venir du monde plus largement que notre seul scène politique et ainsi faire découvrir à ces nouvelles personnes des groupes plus petits et plus politiques.

PNG - 2.4 Mo

Ce festival a été créé au départ en date unique pour soutenir les 25 antifascistes mais finalement nous l’avons fait durer et nous en sommes à 5 années d’existence.
Une réussite militante dans une ville comme Lyon, infestée par les fascistes, et où il est de plus en plus difficile de faire vivre la scène contre culturelle et où il est dur de trouver des salles.
Alors notre plus grande réussite chaque année, c’est justement de faire vivre une année de plus ce projet, permettre la rencontre des militant(e)s de toute la France.
Entre 600 et 1300 spectateurs à chaque édition sur les deux soirs, ne pas se mettre dans des difficultés financières personnelles, fonctionner depuis 5 ans sans sponsors et sans subventions, apporter notre soutien quand nous avons pu le faire tout en gardant un fond de sécurité pour que l’aventure du LAF continue le plus longtemps possible…

En mars, 4 des 25 antifascistes sont passé au tribunal correctionnel, des peines d’amendes ont été prononcées.

Cette année nous remettons ça, le 14, 15 et 16 Décembre 2017, et oui 3 soirs pour danser, chanter, discuter, se rencontrer, s’organiser et s’évader un peu.

Cette année en parallèle du festival, les antifascistes de Lyon organiserons sur toute la semaine du festival, des conférences, projections et une grande manifestation internationale antifasciste et anticapitaliste à Lyon le Dimanche 17 Décembre 2017.

Nous vous attendons encore nombreux et nombreuses pour que l’aventure du Lyon Antifa Fest continue et que nous arrivions à soutenir un maximum de personnes.

La Lutte continue et la fête aussi.

L’orga du LAF

JPEG - 125.5 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 3 août à 12:32, par geronimo

    Nous organiserons une réunions après l’été pour tout ceux et celles qui souhaitent nous rencontrer nous poser plus de questions sur le LAF et pour ce proposer en tant que bénévoles ou même de proposer des conférences en parallèles du Lyon Antifa fest sur toutes la semaines de cette 5 ème éditions. plus d’info sur nos facebook : Lyon Antifa Fest , Lafprod ou sur notre blog lafprod.noblogs.org
    Merci en tout cas du soutien

  • Le 1er août à 18:40, par geronimo

    Elle a quand même des liens avec le ministères de la culture ainsi que les impots car ceux ci collectent les informations sur les concerts et donc peuvent nous taxer par la suite, nous avons reçu en plus de la sacem des demandes de declarations de revenus, et tout le monde sait que la SACEM est plus avantageuse pour les grands artistes que pour les petits, sachant que nous nous faisons pas d’argents que nous avons aucune aide ou subventions, nous rajouter de forte TAXE comme celle ci nous mets des bâtons dans les roues c’est juste là ou nous voulions en venir.

  • Le 1er août à 18:20, par

    Si vous avez besoin de bénévoles pour n’importe quoi, je pourrais me rendre dispo ! :)

  • Le 1er août à 10:02, par joris

    la sacem n’est pas du tout une représentation de l’état. C’est un organisme privé qui collecte des droits à destination des artistes.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Fêtes - Festivals - Vie du mouvement » :

20 novembre 1976 : création du Collectif Utilitaire Lyonnais

C’est le 20 novembre 1976 que le C.U.L. ouvrait au 44, rue Burdeau dans les pentes de la Croix-Rousse, un lieu collectif, ouvert et politique. Près de 40 ans plus tard ce lieu, s’il a depuis un peu changé, existe toujours. En 1985 une interview dans la journal IRL présentait le projet...

> Tous les articles "Fêtes - Festivals - Vie du mouvement"