LRU : quatre ans après la répression frappe encore

2505 visites

A la rentrée de l’hiver 2007, la lutte contre la LRU commence à l’université Lyon 2. Les étudiant-e-s se mobilisent pour défendre une certaine vision de l’université et de la société. Le gouvernement reste inflexible et refuse de voir la contestation. À partir de là, l’affrontement se densifie et tend à entrer dans une logique de lutte radicale. Suite à des votes d’assemblées générales, et dans une confusion certaine, s’organise une auto-réduction dans un super marché de Bron. Cette action, servira de prétexte à une répression violente, contre les piquets de grève de l’université et, à travers cela du mouvement étudiant. Le procès de ces évènements se tient lundi 26 mars.
Voir aussi :
- Intervention policière sur le campus de Bron dans la nuit du 28 au 29 novembre
- Communiqué de presse des étudiants lyonnais sur l’évacuation musclée du campus de Bron le 28 au soir
- Étudiants et personnels de l’IEP soutiennent les 13 arrêtés de Bron
- Les Roboptiques
- À ceux qui se désolidarisent d’un certain « type d’action »
- Lyon 2 : mises au point sur l’affaire du Leader Price


[rouge]Mise à jour 26/03 18h35 :Le procès vient de finir, avec de nombreuses personnes présentes en soutien dans la salle. Le rendu est la relaxe générale pour les cinq inculpéEs. [/rouge]

Répression des étudiant-e-s grévistes.

4 ans plus tard, Soutien aux étudiants inculpés !

Novembre 2007, 1er mouvement contre la LRU : les facs mobilisées sont bloquées partout en France, manifs quotidiennes, les étudiants et les citoyens manifestent contre la politique économique et sociale du gouvernement, la privatisation des universités.
À Lyon, ce sont plusieurs semaines de lutte, d’opérations péages gratuits, de blocages de trams, de campus (Lyon2 Quais et Bron)...
Dans cette lutte, ces assemblées générales, ces semaines d’occupation, une auto réduction est menée dans le Leader- Price près du campus de Bron.
Ce jour là : à l’appel du président de l’université de l’époque, Monsieur JOURNES, une vingtaine de cars de policiers anti émeutes, assistés de nombreuses équipes de BAC encerclent et envahissent le campus. 77 occupant.e.s sont évacué.e.s de force et 13 arrestations sont réalisées dans des conditions surréalistes : le directeur du supermarché aurait reconnu et désigné des participant.e.s à l’action, de nuit, perché sur une passerelle du campus à 5 mètres de hauteur, à une quinzaine de mètres des occupant.e.s éclairé.e.s par un projecteur des forces de l’ordre. Nous sommes 13 à avoir passé plus de 40h en garde à vue les jours qui ont suivi. 13, dans des situations très diverses tant vis-à-vis du mouvement que de l’action elle même. 13, uni.e.s dans de difficiles conditions de détention, balladé.e.s de commissariat en commissariat pour finir au palais de justice...
Mais, pour nous, la justice n’a pas choisi la comparution immédiate, mais plutôt une enquête judiciaire effectuant une pression constante au dessus de nos têtes pendant 4 années. De fil en aiguille, de témoignage en alibi, d’analyse de cartes técély en géo localisation de portables. Ce sont 5 d’entre nous qui passeront en procès. Malgré les innombrables contradictions du dossier à charge, nous sommes encore accusé.e.s, alors même qu’aucun.e d’entre nous n’a réellement participé.e à l’action au-delà d’un reportage radio ou d’une distribution de tracts abandonnée au tout début de l’auto réduction.

Aujourd’hui, nous vous demandons de nous soutenir afin
D’obtenir l’abandon de toutes les poursuites à notre encontre !

Rassemblement devant le Palais de justice
Le 26 mars 2012, 13h30

Signataire : FSE, CNT69, CRASS, JCML, PG69.

lundi 26 mars 2012

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info