La préfecture du Rhône voulait à nouveau interdire la Nuit debout à Lyon

1257 visites
Nuit Debout

Après avoir empêché la tenue de la première Nuit debout en dépêchant une vingtaine de fourgons de CRS place Mazagran mardi 5 avril, la préfecture a voulu récidiver.

Cette fois-ci, elle a invoqué les délais légaux pour l’organisation d’un rassemblement dans l’espace public. La Nuit debout lyonnaise est prévue à partir de demain samedi 9 avril place Guichard (Lyon 3e), à 18 h, après la manifestation contre la Loi travail. La préfecture a fait savoir dans un premier temps qu’en raison des délais non respectés, elle n’autoriserait l’occupation de la place qu’à partir de minuit. Sachant que le marché qui se tient sur la place tous les mardis et dimanches s’installe dès du 6 h du matin, la nuit risque d’être bien courte !

Des participant·es à Nuit debout ont alors écrit un communiqué dans lequel ils annoncent avoir fait un recours administratif. Le voici :

Suite à une utilisation manifestement disproportionnée des moyens répressifs de la part des forces de l’ordre le jeudi 31 mars, ces dernières ayant fait usage d’une quantité non négligeable de grenades lacrymogènes ainsi que d’un canon à eau anti-émeute dans le but de disperser des manifestants qui, pour la plupart, ne démontraient aucun signe de violence.

Suite également au dispositif policier démesuré mis en place le mardi 5 avril afin d’interdire l’accès à la place Mazagran où le mouvement citoyen Nuit Debout Lyon invitait à un rassemblement pacifique et convivial et ce, sans qu’un arrêté d’interdiction préfectorale ait été effectivement pris.

L’Etat français, par le biais de la Préfecture et de son représentant M. Delpuech, semble une fois encore rétif à accorder la jouissance pleine et entière de leurs droits à ses citoyens.

En effet, dans le cadre d’une demande d’occupation temporaire du domaine public, ayant pour objet la tenue d’un rassemblement ce samedi 9 avril, Place Guichard à 18 heures dans le cadre des Nuits Debout, la préfecture joue une nouvelle fois la carte du calendrier et fait preuve d’un formalisme aveugle et irraisonné qui tiendrait presque du déni de démocratie.

C’est ainsi que nous avons été informés par les services de la Préfecture qu’en raison des trois jours francs requis administrativement dans ce type de procédures, nous ne pourrions jouir de la Place Guichard qu’à partir de minuit, nous laissant dans l’incertitude complète quant à son accès les six heures précédentes.

Devant l’absurdité de la situation, nous serions bien malgré nous enclins à prendre ce rigorisme procédural pour une tentative de la part de l’État de faire obstacle aux volontés citoyennes de se réunir et d’organiser la contestation.

Ne renonçant pas à notre droit à occuper paisiblement l’espace public, les rassemblements réalisés le 31 mars et le 5 avril n’ayant donné lieu à aucune altercation avec les forces de l’ordre, nous exigeons le droit à nous réunir sereinement dans le cadre des Nuits Debout.

Dans cette optique, nous, citoyens se retrouvant dans les valeurs des Nuits Debout de Lyon, entamons un recours auprès du tribunal administratif."

Vers 18 h ce vendredi, on a finalement appris que la préfecture avait changé d’avis. Elle « tolère » finalement la tenue de la Nuit debout dès la fin d’après-midi place Guichard.

Comme en témoigne l’histoire de toutes les luttes, rappelons que c’est en établissant un rapport de forces qu’on obtient satisfaction. Il reste à construire, semble-t-il, avec la préfecture du Rhône qui semble elle bien décidée à empêcher toute assemblée durable, notamment en n’accordant que la place Guichard, occupée deux fois par semaine par un marché, plutôt que la place Mazagran, disponible toute la semaine.

D’après Rue89Lyon :

L’occupation de la place Guichard pour une troisième « Nuit Debout Lyon » a été acceptée par le préfet pour trois nuits. à partir de dimanche 10 avril 0 heure jusqu’au mardi 12 avril. De 18h à 7h du matin.

Mais c’est évidemment le rôle de la préfecture face à des habitant·es qui veulent s’organiser largement pour un monde débarrassé de la précarité, de l’exploitation, du racisme ou encore l’Etat policier, toutes choses qui gangrènent nos vies depuis bien trop longtemps.

JPEG - 81.5 ko

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Nuit Debout » :

› Tous les articles "Nuit Debout"