Site collaboratif d’infos alternatives

La série radiophonique « rock against police » tous les mardi à 10h sur radio canut

810 visites

A partir du mardi 13 juin sur radio canut (102.2), retrouvez tous les mardi de 10h à 11h un épisode de la série radiophonique « rock against police ». Les 6 épisodes seront diffusés du mardi 13 juin au mardi 18 juillet.

« Rock against police » se sont des entretiens, des archives, des musiques qui parlent des formes de résistances populaires qui se mettent en place en France au début des années 80 face aux violences policières et au racisme d’Etat. La série interroge ces luttes qui se déploient dans les quartiers des villes françaises avant la marche de 1983. Pour ces jeunes, il s’agit alors très concrètement d’arracher une possibilité d’existence, d’affirmer ses besoins et ses aspirations à une autre vie.

À la fin des années 1970, dans un contexte de crise économique et de chômage, une série de décrets contre les immigrés sont adoptés. Les conditions du droit au séjour se durcissent, et une condamnation pénale devient le prétexte pour expulser de façon massive des milliers de jeunes immigrés. Au début de l’année 1980, trois jeunes immigrés sont tués par des flics ou des beaufs : Yazid Naïli en janvier dans la banlieue de Strasbourg, Abdelkader Ghrib en février à Valenton, Abdelkader Lareiche en février à Vitry.

JPEG - 132.3 ko

Face à ces meurtres, un réseau de personnes va réagir collectivement en organisant au beau milieu des cités, une série de concerts Rock against police, entre 1980 et 1983.

JPEG - 114.3 ko

Le pari de ces concerts est double. Il s’agit d’abord de s’approprier l’espace social de la cité. En s’appuyant sur la dynamique qui traverse le rock, mais aussi le théâtre, la vidéo, les radios, les journaux-tracts, ces jeunes, immigrés, et prolétaires de banlieues affirment leurs vécus et leurs besoins propres. Ces moments de rencontres participent aussi aux premières tentatives de coordination inter-cités où l’organisation face aux crimes racistes et sécuritaires est toujours reliée aux autres luttes sociales : celles des familles dans les cités de transit, des coordinations lycéennes, des chômeurs et précaires, ou encore les luttes anti-carcérales.

JPEG - 157.3 ko

À travers cette série de montages sonores, nous avons avons cherché à questionner et à documenter les enjeux de ces pratiques sociales et politiques, qui ont précédé de quelques années la Marche pour l’égalité et contre le racisme de décembre 1983. Entre intervention militante et expérience sociale, il nous a semblé que cette histoire collective, assez peu connue, n’avait pas encore dit son dernier mot et valait la peine d’être racontée.

Une série de 6 docus rapdocsonores qu’on peut aussi retrouver sur le site, ici :

Présentation

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>12 janvier 1985 : Assassinat de Machoro et état d’urgence en Kanaky

Membre du FLNKS, Eloi Machoro a été une figure de la lutte pour l’indépendance de la Kanaky. Partisan d’une lutte radicale, ne rechignant pas à utiliser les armes, il était devenu la bête noire de l’administration française et des colons. Il fut tué par les balles du GIGN le 12 janvier...

>Déclaration des 66 Anarchistes au Tribunal de Lyon le 19 janvier 1883

Le 8 janvier 1883, à Lyon, débute le procès dit "des 66". Il est reproché aux accusés « d’avoir (...) été affiliés ou fait acte d’affiliation à une société internationale, ayant pour but de provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion,...

>Le 23 décembre 1942, Berty Albrecht s’évade du Vinatier

« La vie ne vaut pas cher, mourir n’est pas grave. Le tout, c’est de vivre conformément à l’honneur et à l’idéal qu’on se fait. » Femme extraordinaire, féministe, grande activiste de la Résistance française, Berty Albrecht est à Lyon en 1941 où elle a lutté sans relâche contre le fascisme. Les nazis finiront...

> Tous les articles "Mémoire"
}