Le Kahwa / La Gargousse, espaces libres

1601 visites

Nous vous invitons à soutenir ces lieux importants pour les habitants du quartier et de Lyon dès ce mardi 20 mars par une semaine de résistances actives et notamment un repas dans le quartier de la Guillotière, le mercredi 21 mars, sur la place Mazagran, en face de la Gargousse (39, rue Sébastien Gryphe), à partir de 12h. Le soutien continue ! Ouverture du Kawah chaque jour de 17h à 19h et repas gratuit chaque mercredi à midi.

Le Kahwa / La Gargousse...

...c’est l’occupation d’un espace vide, à Lyon, dans le quartier de la Guillotière, pour y remettre de la vie, s’inscrire dans un environnement urbain et une réalité sociale particulière : celle d’un quartier populaire.

Squatter un immeuble est pour beaucoup d’entre nous une raison économique, sorte de squat par nécessité.

C’est aussi s’insurger contre le fossé économique qui s’intensifie entre riches et pauvres et qui jette de plus en plus de gens à la rue.

C’est prendre conscience que toujours et encore plus d’habitations vides et non-utilisées sont objets de spéculation immobilière rentable pour leurs propriétaires.

Ces espaces vides sont également des précieuses réserves foncières que les propriétaires, privés comme publics, se gardent sous le coude pour mettre en place plus tard des projets de renouvellement urbain, trop souvent avec la volonté de déplacer certaines populations stigmatisées, qui se voient rejetées en périphérie des centres ville.

L’exemple le plus flagrant est aujourd’hui celui des quelques 500 personnes qui s’entassent progressivement à Vaulx-en-Velin Sud, sur le terrain de l’ancienne usine Yoplait démolie, après avoir été expulsées mainte et mainte fois. Ce qui est aujourd’hui un bidonville sera demain un grand centre commercial.

Face à ces constats, nous ne voulons pas vivre notre précarité sous le mode de la soumission mais expérimenter d’autres modes de fonctionnement individuel et collectif, fuir le fameux « chacun ses problèmes », « chacun chez soi » en tentant de devenir un peu plus solidaires.

Nous rejetons les politiques urbaines de la Communauté urbaine de Lyon et souhaitons par l’occupation de cet espace imaginer un lieu se démarquant de la consommation de services et de l’assistanat social. Le Kahwa en est une expression possible, en proposant une zone de gratuité avec une bourse aux vêtements, un poste internet en accès libre, un coin lecture, une pause café-pause thé. L’ouverture du local sur le quartier est quotidienne, accessible à toutes et tous, proposant aussi un cinéma le lundi soir et un restaurant gratuit les mercredi midi.

Le Kahwa fonctionne avec La Gargousse, un immeuble en mouvement de 4 étages qui regroupe un appartement collectif, des sleeping mixte et non-mixte, des chambres individuelles. On y trouve aussi une salle polyvalente accueillant tous les jeudi soir, de 18h à 22h : projections vidéo, dj’s, concert, cirque...

Nous essayons d’interroger notre situation sociale et de mettre en place des alternatives. Nous souhaitons créer des ponts entre personnes et communautés différentes, sans aucune discrimination, par la simple participation volontaire à la vie du Kahwa / La Gargousse.

JPEG - 56.3 ko

Le Kahwa / La Gargousse est ouvert depuis le 11 novembre 2006.
La Courly, propriétaire de l’espace, nous a mis en procès début janvier 2007.
Le délibéré du tribunal d’instance est tombé le 09 février 2007, en nous annonçant un mois de délai avant expulsion, la date officielle étant le 20 mars.

Malgré ces délais légaux, le jeudi 9 mars, une vingtaine de joyeux lurons tout de bleu vêtus se sont invités avant 22h à la Gargousse pour nous rappeler que le gaz lacrymogène ça pique les yeux, et ça fait couler le nez aussi. On a eu beau leur dire qu’ils n’avaient pas le droit et qu’il devaient venir le vingt, ils ont insisté a grands coups de béliers dans la porte. Munis de quelques barres de fer et de nos voix, nous avons resisté à leurs assauts.

Devant les agissements illégaux, violents et arbitraires de la police, et le soutien d’une partie du voisinage, nous sommes déterminés à rester dans les lieux.

Tout en sachant que nous n’aurons pas le dernier mot, notre résistance est le reflet de notre attachement à la vie du quartier et à la légitimité de nos activités.

Personne n’est illégal !

Nous vous invitons pour des semaines de résistances actives et notamment à un repas dans le quartier de la Guillotière, le mercredi 21 mars, sur la place Mazagran, en face de la Gargousse (39, rue Sébastien Gryphe), à partir de 12h.

Nhésitez pas à venir donner un coup de main à la préparation du repas dès 10h au Kahwa (62, rue Montesquieu), et n’oubliez pas vos instruments de musique !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Expression - contre-culture » :

> Tous les articles "Expression - contre-culture"

Derniers articles de la thématique « Vie des quartiers - urbanisme - initiatives » :

> Tous les articles "Vie des quartiers - urbanisme - initiatives"