A Grenoble, les extrêmes-droites se rejoignent

776 visites

Quelques nouveaux éléments sur les alliances en cours au sein de l’extrême-droite grenobloise. Ces dernières années on a vu à l’échelle locale comme au niveau national des alliances improbables au sein de l’extrême-droite. A l’occasion de la venue récente d’Alain Soral à Grenoble, observons la rencontre entre un antisémite homophobe qui drague les jeunes musulmans, et des apprentis dentistes catholiques néo-nazis.

Depuis quelques années s’observent à l’échelle locale comme au niveau national des alliances improbables au sein de l’extrême-droite. Nous proposons ici de partager nos observation et une ébauche d’analyse de ces rapprochements, en nous intéressant plus particulièrement à ceux s’opérant entre Egalité et Réconciliation et Civitas.

Alain Soral à Grenoble : Egalité et Réconciliation Isère frappe un grand coup

Le 23 mars 2019 la section iséroise d’Egalité et Réconciliation (E&R) organisait une conférence intitulée « Brexit, Trump, Gilets jaunes : aujourd’hui la révolte des nations ? » animée par Alain Soral et Youssef Hindi (auteur se revendiquant historien et proche d’E&R, seule organisation française à le diffuser).
La conférence qui devait initialement se tenir à Grenoble a finalement eu lieu à Seyssins sur un terrain privé situé en contrebas de la clinique du Dauphiné. De l’aveu même de Soral cette conférence a été déplacée à l’extérieur de Grenoble suite aux pressions exercées par « un avocat de la LICRA tunisien », « les antifas luttant contre l’invasion fasciste » et « un adjoint au maire ». Ce dernier, Emmanuel Carroz, ayant par la suite subit des menaces directes (1).
En vérité Soral et son organisation ont surtout voulu se protéger pour éviter que l’événement soit attaqué comme cela a pu être le cas à plusieurs reprises dans d’autres villes (2).
Une fois encore il était difficile de savoir où se tiendrait la conférence. E&R ont opté pour un classique : il fallait tout d’abord s’inscrire par mail avec nom, prénom et numéro de téléphone pour ensuite recevoir par texto quelques heures avant la conférence les modalités pour s’y rendre. Cela dit, même les journalistes du Dauphiné Libéré y sont parvenus.
Pas rassurés pour autant, E&R avait mis en place le 23 mars un service de sécurité maison constitué d’une trentaine de militants dont le rôle consistait à se poster au bord de la route de Saint-Nizier sur environ 2 kilomètres. Cela permettait à la fois aux organisateurs de jeter un œil sur la route et de guider les participants jusqu’au terrain, accessible uniquement à pied par une petite impasse montante.

Alain Soral : gourou, leader politique et chef d’entreprise

Alain Soral, né en 1958, est un ancien adhérent du PCF (dans les années 90) et du FN (membre du bureau politique en 2009). Il a fondé en 2007 sa propre organisation (Égalité et Réconciliation) dont la devise est « gauche du travail, droite des valeurs ».
...

La suite à lire sur : https://cric-grenoble.info/infos-locales/article/les-extremes-droites-se-rejoignent-1144

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrêmes droites » :

>A Grenoble, les extrêmes-droites se rejoignent

Quelques nouveaux éléments sur les alliances en cours au sein de l’extrême-droite grenobloise. Ces dernières années on a vu à l’échelle locale comme au niveau national des alliances improbables au sein de l’extrême-droite. A l’occasion de la venue récente d’Alain Soral à Grenoble, observons la rencontre...

>Le best-seller de Juan Branco, un opuscule problématique

On a lu le bouquin de Juan Branco qui fait tant parler. C’est avec un vocabulaire d’extrême droite, une rhétorique du sous-entendu et des concepts bien foireux (l’oligarchie et ses « êtres ») que Crépuscule prétend nous dévoiler la marche du monde. Sauf qu’on y découvre pas grand-chose à part les obsessions...

>Les assassins de la mémoire

Pierre Vidal-Naquet a utilisé cette expression contre les faussaires et les négationnistes qui niaient ou minimisaient l’ampleur et la préméditation de l’extermination perpétrée par les Nazis contre les Juifs, les Roms, les communistes, les homosexuels...

› Tous les articles "Extrêmes droites"