Lettre ouverte au maire d’Oullins

1928 visites
3 compléments

Lettre ouverte à Monsieur François-Noël Buffet, sénateur maire d’Oullins, rédigée par des anciens cadre de la ville.

Oullins, le 14 novembre 2013

Monsieur le sénateur- maire,

Nous nous étonnons que vous ayez décidé d’utiliser les moyens municipaux pour organiser une campagne à caractère partisan. En effet depuis l’affaire de l’annonce de l’arrivée de demandeurs d’asile à Oullins, vous avez successivement lancé une pétition, organisé un premier rassemblement le vendredi 25 octobre, puis un second le samedi 9 novembre.

Or pour ce faire vous avez exigé que les pétitions soient déposées dans les lieux publics municipaux et installées par le personnel municipal, vous avez fait utiliser le service web de la ville, vous avez fait installer par les services techniques une tente afin d’abriter les signataires de la pétition, puis vous avez encore sollicité les mêmes services pour la sonorisation de votre deuxième manifestation.

A notre connaissance, vous n’avez ni consulté les élus d’opposition avant de procéder ainsi, ni les syndicats d’agents. Vous n’avez pas laissé les agents libres de l’objection de conscience qui est leur droit constitutionnel.

Il nous semble que vous disposez des services et des moyens communaux avec une grande légèreté qui ne tient pas compte de la diversité des points de vue. Ce n’est ni votre droit ni le témoignage d’une conception libérale de la démocratie.

Il y a des citoyens, et des agents de la ville, qui ne partagent pas votre façon de voir et qui ne crient pas « Non aux réfugiés ». Le moins qu’on puisse exiger de vous c’est que vous les respectiez et que vous meniez vos combats politiques avec les moyens de votre choix, mais pas avec les moyens publics qui vous sont confiés par l’ensemble de la population.

Les fonctionnaires de la Fonction Publique Territoriale ont, selon leur statut, des droits et des devoirs mais ceci n’implique pas une obéissance absolue à leur autorité territoriale.
Le fonctionnaire territorial est garant de la continuité de service et de sa neutralité.
L’autorité territoriale doit respecter cette règle qui garantit une fonction publique digne de ce nom.

Recevez, Monsieur le Sénateur-Maire, l’expression de nos salutations humanistes et citoyennes.

Maurice Balmet, retraité de la fonction publique territoriale, ancien cadre de la ville d’Oullins.
Georges Chich, retraité de la fonction publique territoriale, ancien cadre de la ville d’Oullins.

Lire aussi :
- Interdiction de tracter à Oullins sous peine d’arrestation
- Oullins : répression et coups de tonfa pour les soutiens aux sans papiers
- Le maire d’Oullins drague l’extrême droite en prenant pour cible les demandeurs d’asile

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 4 décembre 2013 à 13:11, par inizou

    http://www.youtube.com/watch?v=m5wJjICxE20

    petite chanson de RAP (néophyte) en réponse à la pétition du maire d’Oullins

  • Le 17 novembre 2013 à 14:35, par lol

    un article du progrès sur la réunion de vendredi soir à Oullins qui se termine par :’la politique venant se meler au débat a finalement transformé la réunion solidaire et informatique en débat idéologique alors que les participants restaient sur leur faim sur les questions pratiques’ On ne devait pas etre à la meme réunion car les infos pratiques ont été largement abordées !!!Sur les trois interpellations :’ces trois personnes distribuaient des tracts dont le contenu pouvait etre jugé diffamant envers le Maire’ Le pauvre !!!Au commissariat d’Oullins ,on nous a dit que c’était d’abord pour distribution de tracts ,puis tract diffamant pour la police et maintenant c’est pour le Maire !!!!Ya comme un couac !!!

  • Le 16 novembre 2013 à 12:27, par discours gerbant

    Le tribunal administratif a rejeté ce vendredi le recours déposé par la Ville d’Oullins contre l’installation de demandeurs d’asile à la Saulaie. La commune rappelait notamment que le rassemblement sous l’autopont lyonnais avait été estimé « attentatoire à l’ordre public ». Et qu’à Oullins, il générerait en plus « un risque réel de cohabitation avec la population locale et les futurs usagers du métro (sic) ». La préfecture, de son côté, faisait valoir que la Ville n’était pas propriétaire des terrains et « qu’elle ne supportera pas les coûts d’aménagement » du campement.

    Dans leur décision, les magistrats ont reconnu l’urgence à agir pour le préfet, face à « la concentration autour du pont Kitchener à Lyon de personnes sans abri dans des conditions désastreuses d’hygiène et de sécurité », relevant « la saturation des moyens habituels à la disposition des autorités compétentes compte tenu d’un afflux croissant dans l’agglomération lyonnaise de personnes ». Ils ont aussi souligné que le nombre de demandeurs d’asile transférés à Oullins avait été divisé par deux depuis l’arrêté préfectoral. Ces personnes iront occuper des parcelles « nettement séparées et relativement éloignées du site en cours d’aménagement par le Sytral » pour l’arrivée du métro.

    source : LyonCapitale

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations - sans-papiers » :

>La tuerie d’immigrés italiens à Aigues-Mortes le 19 août 1893

« Ritals en eaux mortes » bande dessinée d’OLT (qui participe à l’Éphéméride anarchiste). Les travers racistes ne sont pas d’aujourd’hui. Les politicards xénophobes de tout bord devraient s’informer sur les évènements racistes occultés de notre histoire qui risquent vite de se transformer en tragédies...

>Expulsion au 26 avenue Monin à la Feyssine

Ce mardi 30 juillet, à 6h30 à la demande de la mairie de Villeurbanne et de la préfecture (50 policiers, 6 fourgons 5 voitures banalisées dont la BAC) ont expulsé le squat où vivait des familles albanaises et Roms situé au 26 avenue Monin à Villeurbannne, quartier de la...

› Tous les articles "Migrations - sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Politicaillerie » :

>Qui a tué Steve ?

Le corps de Steve reposait depuis 38 jours dans le lit de la Loire, à quelques mètres seulement de la terrible charge policière du 21 juin. Juste en contrebas de la grande grue jaune, des jeux d’enfants et des attractions touristiques de l’île de Nantes. C’est un bateau navette de transport en commun...

› Tous les articles "Politicaillerie"