Oullins : répression et coups de tonfa pour les soutiens aux sans papiers

2889 visites
6 compléments

Ce samedi 9 novembre, François-Noël Buffet, maire UMP d’Oullins, qui s’illustre depuis quelque temps par une offensive démagogique et médiatique contre les sans-papiers qu’il doit accueillir sur sa commune, organisait une manifestation pour dénoncer « la décision du Préfet d’installer 296 demandeurs d’asile à Oullins »

Cette démonstration récurrente et nauséabonde, qui plus est instrumentalisée et organisée par le Maire et les services municipaux, a poussé plusieurs personnes à se rendre sur le lieu du rassemblement pour diffuser un tract en soutien aux sans-papiers et dénoncer la démagogie du maire.

Avant l’arrivée de ce dernier, la dizaine de personnes diffuse donc des tracts, certes dans une ambiance pas très chaleureuse à quelques pas des « manifestants » mais sans tensions excessives. Lorsque M. Buffet fait son apparition, les individus venus soutenir les demandeurs d’asile se mettent spontanément à scander « solidarité avec les sans-papiers » à quelques dizaines de mètres de là.

C’est visiblement là un délit d’opinion qui mérite à Oullins une répression immédiate. Ce à quoi la police nationale s’est immédiatement employée, allant violemment au contact du petit groupe sans aucune somation. Les quelques résistances exercées face à cette charge occasionnent immédiatement une réponse sous forme de coups de tonfa.

Face à cette attaque policière, le petit groupe recule, ce qui n’arrête en rien la charge des flics. Plusieurs mètres plus loin, le groupe est finalement contraint à prendre la fuite sous la pression et la violence. Les flics se mettent alors immédiatement en chasse jusqu’à arrêter deux personnes. Lesquelles sont en garde à vue à l’heure d’écriture de cette brève.

À Oullins la solidarité avec les sans-papiers est donc un délit qu’il faut immédiatement réprimer.

Pendant que les individus venus soutenir les sans-papiers se font matraquer, les propos démagogiques de Buffet sont repris par la petite foule venue affirmer son rejet de l’autre, et les demandeurs d’asile sont toujours contraints de supporter le froid sous le pont Kitchener...

Solidarité avec les demandeurs d’asile, solidarité avec les arrêté-e-s !


[rouge] Mise à Jour 9.11 à 14h10 :[/rouge] Une des deux personnes a été libérée, l’autre est encore en Garde à Vue, poursuivie semble-t-il pour "Outrage et rebellion".


[rouge] Mise à Jour 9.11 à 15h00 :[/rouge] Visiblement la démagogie est une véritable méthode de communication de la part de la municipalité d’Oullins et de ses membres. Une personne est blessée pendant la charge de la police. Voici la version qu’en donne la presse et que confirment les témoins :

Le Groupe Antifasciste Lyonnais et Environs, ainsi que des militants d’extrême-gauche ont été d’abord réprimandé par la foule avant de se faire éjecter de la place principale par les forces de l’ordre. Dans la confusion, un homme âgé chute à terre et s’ouvre l’arcade et la pommette. En sang, il sera pris en charge dix minutes plus tard par les pompiers. (Source : Mlyon)

La conclusion semble logique : sans la charge de la police et la « bousculade » qui s’en suit, cette personne n’aurait vraisemblablement pas chuté.

Mais voici ce que raconte publiquement, en réponse sur twitter à l’article ci-dessus, Clément Delorme, conseiller municipal d’Oullins et secrétaire-adjoint de l’UMP d’Oullins.

JPEG - 120.4 ko

@rebellyon_info Et l’extrême-gauche ennemie de la République envoie un homme âgé à l’hôpital.

Clément Delorme (@ClementDelorme) November 9, 2013

A priori, à Oullins, on a pas plus peur de déformer publiquement les faits quand on est membre du conseil municipal que de tenir les discours de rejet des demandeurs d’asile.


[rouge] Mise à Jour 9.11 à 17h :[/rouge] La deuxième personne arrêtée vient d’être relâchée. On ne sait pas à l’heure actuelle si cette personne est inculpée ou non.


Pour plus d’information sur le contexte, lire sur Rebellyon :
- Procès des demandeurs d’asile de Perrache : Audience du mercredi 16 octobre
- Le maire d’Oullins drague l’extrême droite en prenant pour cible les demandeurs d’asile
- Samedi, manifestation raciste à Oullins

JPEG - 72.9 ko
La foule venu protester contre la solidarité et les demandeurs d’asiles
source : Le Progrès
JPEG - 32.3 ko
Charge de la police contre le groupes solidaire des sans-papiers
source : @neneDoullins

Comme toujours sur Rebellyon.info, vos témoignages sont les bienvenus en complément d’info ci-dessous, ou en proposition d’article.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 10 novembre 2013 à 15:16, par DJOU

    A noter un communiqué "violences policières à oullins" du Front de Gauche/Verts/Gram pas trop dégeu.
    "A l’occasion du rassemblement organisé par le maire d’Oullins ce jour, contre l’accueil des réfugiés du pont Kitchener , un accident , qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques s’est produit.
    Un homme de 90 ans a été renversé par la police. Il est blessé à la tête (saignements abondants) et commotionné. Il a été transporté à l’hôpital par les pompiers.
    Les forces de l’ordre poursuivaient une demi-douzaine de militants qui avaient eu l’audace de lancer quelques slogans de « solidarité avec les sans papiers » . Les policiers les ont chargés avec une force disproportionnée alors qu’aucun acte de violence n’avait été commis...."

  • Le 9 novembre 2013 à 16:24, par Balou

    Camarade, j’étais présent ce matin à la repression qu’on subit nos camarades antifaschiste à OULLINS. Je vais vous raconté le déroulé tel que je l’ai vu et non tels que je l’ai entendu. Je suis arrivé sur les lieux de la manifestation sur les cou de 11h10. J’étais devant le bar où c’est déroulé cette bavure. Une dizaine de camarades ont commencé a crié de manière courageuse et sans violence ni haine à la solidarité avec les sans papiers. A ce moment las et dans un temps des plus restreins une vingtaine ou plus de policier accompagné par deux ou trois policiers de la BAC sont venu chargé et avec une violence indigne d’un pays comme la France les camarades venu démocratiquement exprimé leur point de vue.
    Ce que vient de dire Clément Delorme conseillé municipal à Oullins est diffamatoire. Un petit rappel cette personne on ne l’a voit jamais dans nos quartiers Oullinois et elle n’est vraiment pas populaire dans notre jeunesse oullinoise. La personne agé est tombé suite à la charge des CRS et non à cause des camarades. Vous pouvez lui répondre qu’étant sur l’esplanade de la Mairie, il n’a pu en aucun voir ce qu’il s’est passé. De plus depuis que Oullins est sous vidéo surveillance il serait interessant que les pouvoirs publique soumette la vidéo à la population pour voir et montrer ce qu’il s’est reellement passé. Etant donne que cela c’est passé sous une caméra de videosurveillance.
    Je viens de rentré et je suis encore outrer par ce que j"ai vu ce matin.

  • Le 9 novembre 2013 à 15:55, par et l’Ext-droite !

    Visiblement la tendance de l’UMP à marcher main dans la main avec l’extrême-droite marche ici à plein régime, quand on voit qui était présent outre l’UMP :

    Le Front national, dans un communiqué distinct, avait lui aussi appelé à participer au rassemblement, estimant que la ville de Lyon se « débarrassait de ses pauvres » en les installant à Oullins.

    Le candidat du FN aux municipales, Jean-Marc Chevillard, était présent aux côtés « d’une cinquantaine de sympathisants et colistiers », selon la fédération FN du Rhône. Il n’a pas pris la parole.

    source : Le Point

    (Buffet était) entouré du député UMP de la circonscription Michel Terrot et le secrétaire général du Mouvement pour la France Patrick Louis.

    Source : MLyon

    Il ne manque plus pour la photo de famille que les identitaires de Rebeyne, qui avaient eu aussi manifesté contre les demandeurs d’asile, mais quelque chose me dit qu’ils ne devaient probablement pas être loin....

  • Le 9 novembre 2013 à 15:44, par lou

    d’après un temoin présent sur place,c’est bien la police qui a provoquée la bousculade et fait tomber la personne .

  • Le 9 novembre 2013 à 14:19, par Lakdar

    Effectivement c’était une action/diffusion de tracts du Groupe Antifasciste Lyon et Environ.

  • Le 9 novembre 2013 à 13:41, par revue de presse

    Dans l’article du progrès ça tiens en deux lignes :

    A noter la présence d’anti-facistes qui ont perturbé le discours de l’élu. Les forces de l’ordre sont intervenus et une personne a été blessée dans la bousculade.

    et la version des faits chez LyonMag :

    c’est devant une foule acquise à sa cause que François-Noël Buffet a pris la parole. Ou du moins a tenté car au tout début de son allocution, un groupe de personnes a souhaité exprimer son soutien aux demandeurs d’asile. Le Groupe Antifasciste Lyonnais et Environs, ainsi que des militants d’extrême-gauche ont été d’abord réprimandé par la foule avant de se faire éjecter de la place principale par les forces de l’ordre. Dans la confusion, un homme âgé chute à terre et s’ouvre l’arcade et la pommette. En sang, il sera pris en charge dix minutes plus tard par les pompiers.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info