Lettre ouverte au président de Lyon II

4840 visites
Novembre2007-...(LRU et retraites) 8 compléments

Protestation d’enseignants de Lyon II contre les mesures de la présidence face à la contestation de la LRU, soutenue par des étudiantEs de master 2 Anthropo.



Monsieur le Président,



Ne croyons pas que l’ouverture des locaux de l’université Lumière-Lyon 2 ait permis de rétablir une situation propice à une reprise normale du travail.

La présence policière aux abords de l’université, les contrôles d’identité aux portes d’entrée et les rondes de vigiles créent un climat de suspicion qui nuit au bon déroulement des enseignements.

La fermeture, à clé, des issues de secours, dans un lieu qui accueille du public, fait porter sur les épaules de la présidence, sur celles des enseignants et des personnels administratifs, une lourde responsabilité en cas d’accident.

Actuellement un grand nombre d’étudiants nous appelle de l’extérieur nous disant leur refus d’entrer dans l’université. Certains enseignants veulent faire valoir leur droit de retrait. Les salles de TD et d’amphi sont quasiment vides.



Pour permettre le prompt rétablissement des conditions propices à l’écoute et au respect mutuel :

nous exigeons, monsieur le président, la levée immédiate de ces mesures pour que nous puissions assurer notre mission d’enseignants chercheurs et que l’université demeure un établissement public à caractère scientifique et culturel ;
nous vous demandons aussi de vous engager, auprès de la commission pour la mise en place d’Etats généraux des universités et de la recherche, à lui apporter les moyens nécessaires à la poursuite de ses objectifs. Ces deux points permettraient de renouer le lien entre les différentes catégories d’acteurs et de faire en sorte que la mobilisation des étudiants pour le devenir de leur université ne leur apparaisse pas vaine.



Bien cordialement,


suivent 60 noms d’enseignantEs.


Courrier de soutien à la lettre ouverte des enseignant.es de la Faculté d’anthropologie et de sociologie pour dénoncer la présence policière au sein de l’université

Monsieur le Président,

Nous sommes étudiants et étudiantes en Master 2 (recherche et professionnel) d’Anthropologie. Nous avons pris connaissance du courrier qui vous a été adressé par des enseignant.es de la Faculté d’anthropologie et de sociologie le 6 décembre 2007. Nous soutenons la position prise dans cette lettre ouverte et refusons la présence policière à l’université.

Etant en Master 2, nos cours à l’université sont, durant toute l’année, condensés sur une période allant de fin septembre à fin janvier, soit une durée de quatre mois. Par conséquent, nous sommes particulièrement touché.es par le blocage des cours. Néanmoins, nous soutenons les interrogations et les mobilisations légitimes des personnes concernées par la loi LRU.

Notre soutien à cette lettre ouverte intervient suite à des discussions entre étudiant.es et avec des enseignant.es d’anthropologie, dont notamment François Laplantine. Nous formulons à notre tour la nécessité d’être considérés comme des acteurs et actrices à part entière dans l’université et le choix de son avenir.

Très sincèrement,

(suivent 32 noms au 07/12/07).

Toutes et tous étudiant.es en Master 2 d’Anthropologie (recherche et professionnel). Quelques étudiant.es en Master 2 Métiers des Arts et de la Culture se sont joint-es à ce courrier de soutien.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 10 décembre 2007 à 18:29

    Objet : communiqué de presse
    Lyon, le 7 décembre 2007
    Les forces de l’ordre sont intervenues avec une extrême violence jeudi 6 décembre au matin pour
    déloger les étudiants grévistes qui avait voté lors d’une assemblée générale le blocage du campus
    des quais de Lyon 2. Deux étudiants syndicalistes (SUD et FSE) ont été arbitrairement arrêté. Un
    troisième étudiant a été frappé à la tête ce qui lui a valu 10 points de suture.
    Nous dénonçons la criminalisation et le recours systématique à la répression de la présidence de
    Lyon 2 qui fait matraquer les étudiants grévistes chaque matin depuis mardi. Après la destruction de
    locaux associatifs et syndicaux sur le campus de Bron organisée par l’équipe présidentielle, il s’agit
    d’une nouvelle atteinte intolérable au droit des grévistes et au syndicalisme.
    Nous exigeons le départ immédiat des forces de police et de l’armée des campus.
    Nous exigeons également l’arrêt des poursuites engagées contre nos camarades syndicalistes et
    contre les autres grévistes interpelés depuis le début du mouvement pour l’abrogation de la LRU.
    Union départementale du Rhône de la Confédération Nationale du Travail

  • Le 10 décembre 2007 à 18:25

    UNION NATIONALE CGT
    DES AFFAIRES SOCIALES

    Communiqué CGT ANPE

    Alertée par des étudiants, la CGT ANPE a pris connaissance du message de l’assemblée générale des personnels de l’Université LYON 2 (Université Lumière) daté de jeudi 6 décembre 2007.
    Comme elle l’a fait déjà par le passé, notamment lors de la lutte contre le CPE, la CGT ANPE entend protester contre toute répression et criminalisation à l’encontre des mobilisations étudiantes.

    Nous n’entendons pas rester muets et passifs quand des jeunes de quelque milieu que ce soit sont victimes de brutalités policières.
    Qui plus est, les revendications contre la loi relative, entre autres, à l’autonomie des universités rejoignent celles relatives aux services publics : nous sommes tous soumis à une politique qui tente d’imposer des reculs sociaux graves, au nom de la loi du fric, et qui n’hésite pas à employer le mensonge, la propagande et la violence.

    La CGT ANPE combat sous toutes ses formes la banalisation des interventions policières, au nom d’une idéologie de contrôle qui commence dès qu’on soupçonne a priori l’immigré d’être un délinquant et le chômeur d’être un fraudeur.

    Nous allons rendre public ce communiqué, destiné aux étudiants et personnels de l’Université de Lyon 2, dans notre réseau syndical ainsi qu’auprès de l’Union Générale des Fédérations de Fonctionnaires CGT.

    Paris, le 7 décembre 2007

    Communiqué de l’Assemblée générale des personnels de l’Université Lumière
    Lyon 2
    Jeudi 6 décembre 2007, 13h00

    Devant la gravité des faits qui se sont déroulés ce jeudi matin sur le site
    des Quais et à Bron (plusieurs étudiants violemment matraqués par les forces
    de l’ordre, un étudiant hospitalisé avec 12 points de suture, deux étudiants
    interpelés), l’Assemblée générale des personnels s’est réunie dans une
    grande émotion par rapport aux atteintes aux libertés fondamentales.
    Elle condamne le recours aux forces de l’ordre, aux vigiles privés et
    les violences qui en découlent.
    Elle appelle au rétablissement du dialogue immédiat et la Présidence à
    négocier.
    Elle appelle les personnels à ne plus rentrer dans l’Université tant que les
    entrées seront contrôlées par des vigiles et par des forces de l’ordre et
    que les issues de secours seront bloquées.
    Elle appelle à un rassemblement de tous les personnels de deux sites
    vendredi 7 décembre 9 h. devant le 5 rue de Chevreul. Elle incite les
    personnels à venir à ce rassemblement avec un bandeau sur la tête en
    solidarité avec l’étudiant blessé et afin que le refus des personnels de ces
    méthodes policières dans l’Université soit pleinement visible.

    UNASCGT Téléphones Fax
    50 ter rue de Malte ANPE : 01 53 36 33 13 / 33 14 01 53 36 33 15
    75011 PARIS syndicat.cgt@anpe.fr site unas.cgt.fr

  • Le 9 décembre 2007 à 20:43

    C’est bien de militer pour la réouverture de l’université, mais franchement ça ne fait pas avancer les revendications.
    Quand une grève des enseignants ?

  • Le 9 décembre 2007 à 17:35

    tous a bron le plus tot possible !

  • Le 9 décembre 2007 à 14:44

    Je voudrais savoir si demain i l yavait des AG ou non ? Est auront-elles un vote à bulletin secret à la fin ?
    Merci pr l’info !

  • Le 9 décembre 2007 à 00:53

    Communiqué de la présidence : pas de forces de l’ordre lundi matin si pas de tentative de blocage. En même temps, encore heureux, nan ?
    Et sinon, quoi de prévu lundi justement ? AG à Bron à 13h ? Blocage sur les deux campus ?...

  • Le 8 décembre 2007 à 17:52, par ferker

    On attend l’accord des profs. Et pour les étudiants, comme on a apppris par les interpellé.es de Bron que les flics avaient des listes de grévistes faisant plusieurs pages, on va éviter....

  • Le 8 décembre 2007 à 13:02, par anthony

    POur plus de transparence il faudrait citer les noms des signataires, au moins les professeurs non ???

    cdlt

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Novembre2007-...(LRU et retraites) » :

› Tous les articles "Novembre2007-...(LRU et retraites)"